TUXBOARD 🔵 CAF: ce couple dĂ©tourne 67 000 euros d’aides sociales avec des faux documents – Shango Media
News-FRONT-FRPeople-FR

TUXBOARD 🔵 CAF: ce couple dĂ©tourne 67 000 euros d’aides sociales avec des faux documents

CAF: un couple détourne 67 000 euros d'aides sociales avec des faux documents

En Gironde, un couple a Ă©tĂ© arrĂŞtĂ© par les forces de l’ordre pour une prĂ©sumĂ©e fraude de 67 000 euros Ă  la CAF !

Chaque année, la Caisse aux allocations familiales doit faire face à de nombreuses fraudes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les choses ne s’arrêtent pas non plus pour cette année, au plus grand dam de la CAF.

Une perte estimée à 67 000 euros

Nos confrères du Figaro ont récemment dévoilé au grand jour la fraude réalisée par un couple. D’origine tunisienne, ce dernier vivait en France illégalement. Et pour cause, les principaux intéressés n’avaient pas de titre de séjour.

En revanche, ils ont tout de même réussi à toucher les aides de la CAF. Ils ont pu se procurer de fausses cartes d’identité italiennes pour pouvoir bénéficier des prestations sociales sur une période de dix ans.

Mais ce n’est pas tout. Durant cette période, ils ont également obtenu un logement social, l’allocation sociale au logement et la prime d’activité. D’après la Caisse aux allocations familiales, le couple aurait eu 67 000 euros d’aides au total.

Selon Sud Ouest, la préfecture de la Gironde a décidé d’émettre des OQTF contre les deux arnaqueurs suite à leurs gardes à vue fin juin. Valérie Houlière, directrice comptable et financière de la CAF en Gironde a pris la parole sur cette affaire.

Dans une interview accordĂ©e au Figaro, elle a indiquĂ© : « C’est un cas assez banal. Des cas comme celui-lĂ , on en a très rĂ©gulièrement et pas seulement par signalement de la police Â».

Avant d’ajouter aussi : « Au regard de la pĂ©riode soit 10 ans d’indus Ă  rembourser, la somme finale de 67.000 euros n’est pas exceptionnelle Â». Une chose est sĂ»re, les fraudes aux prestations sociales sont très nombreuses.

La CAF victime de fraudes

D’après nos confrères, « sur 1,8 milliard d’euros versĂ©s en 2023 aux 350.000 allocataires girondins, 11 millions d’euros ont Ă©tĂ© frauduleusement perçus et 13 millions d’euros correspondent Ă  des sommes indues Â».

ValĂ©rie Houlière a d’ailleurs prĂ©cisĂ© : « Il y a aussi des personnes qui touchent des aides, en plus de revenus non dĂ©clarĂ©s. Sauf qu’avec leurs rĂ©elles ressources, elles perçoivent des prestations Ă  tort Â».

Et d’assurer au mĂ©dia : « C’est un flĂ©au assez rĂ©pandu Â». Comme de nombreuses CAF, la Gironde fait son possible pour venir Ă  bout de ces fraudes. Quatorze contrĂ´leurs effectuent très souvent des contrĂ´les.

Pour mettre un terme à ces fraudes, ces contrôleurs font des vérifications sur place et sur pièces tout au long de l’année. Mais ce n’est pas tout. La directrice comptable et financière a fait d’autres précisions.

Elle a rapportĂ© que d’autres personnes Ă©tudiĂ©es les « dossiers de famille allocataires qui semblent risquĂ©s Â», plusieurs mois. Ces contrĂ´les ont pour but de repĂ©rer les fraudeurs. En revanche, les choses prennent du temps.

Des solutions qui prennent du temps

ValĂ©rie Houlière a indiquĂ© : « Un système social ne peut ĂŞtre efficace que s’il est rapide pour la personne qui doit en bĂ©nĂ©ficier en urgence. Donc un certain nombre de contrĂ´les ne peuvent ĂŞtre faits qu’après et certains en jouent Â».

Pour finir, le Figaro a dĂ©clarĂ© : « La directrice comptable et financière de la CAF de la Gironde place nĂ©anmoins de grands espoirs dans le dispositif de ressources mensuelles (DRM), dĂ©jĂ  testĂ©s dans 12 dĂ©partements Â».

Cela « pourrait permettre Ă  terme d’automatiser les dĂ©clarations de revenus trimestriels afin de limiter la fraude Â». Une chose est sĂ»re, ces fraudes causent un vrai trou dans les caisses de l’État.

D’autant plus que certaines personnes d’autres pays n’hésitent pas à en profiter de manière frauduleuse comme le couple cité précédemment. Affaire à suivre !

Bouton retour en haut de la page
Fermer