SRO 🔵 BILAN : Enzo Le FĂ©e, une dĂ©ception et des doutes – Shango Media
Football-FRFootball-FRONT-FR

SRO 🔵 BILAN : Enzo Le Fée, une déception et des doutes

SRO 🔵 BILAN : Enzo Le Fée, une déception et des doutes

Un an après son arrivée, Enzo Le Fée quitte le Stade rennais au terme d’une saison décevante, alors que le doute plane toujours concernant le mercato du club breton.

Il est des arrivées qui font plus de bruit que d’autres, et celle d’Enzo Le Fée en faisait partie. Il y a tout juste un an, le visage de l’ancien Lorientais était projeté sur la façade du Parlement de Bretagne. Espoir du foot français, le milieu de terrain choisissait de rester dans la région l’ayant vu grandir, et d’en rejoindre la capitale plutôt que de tenter l’aventure à l’étranger. Il n’aura fallu qu’un an pour que Le Fée choisisse finalement de définitivement quitter le cocon.

Avec 35 apparitions au compteur pour 5 passes décisives et aucun but au terme d’une des saisons les plus décevantes de la décennie, difficile de dire que le passage d’Enzo Le Fée à Rennes laissera une trace, belle ou non. Il laisse pour l’heure un sentiment de déception, à plusieurs égards.

Il y a d’abord le rendu d’un joueur dont la qualité est indéniable, mais les éclairs vus à l’époque de Lorient n’auront été que des étincelles au fil d’une saison marquée par les blessures également. Il y a ensuite le rendement collectif, au coeur d’un milieu de terrain où son association avec Nemanja Matic faisait naitre un enthousiasme débordant l’été dernier, retombé comme un soufflé, au regard notamment du volte-face du néo-Lyonnais en cours de saison. Arrivé de l’AS Roma, Matic va donc voir son ex-coéquipier faire le chemin inverse à quelques mois d’intervalle, et cela aussi peut faire naitre une certaine déception concernant le Stade rennais cette fois.

Départ inattendu d’un joueur attendu

Le couplet est connu dans le foot moderne et particulièrement Ă  Rennes ces derniers temps, lorsqu’un joueur souhaite s’en aller, difficile de le retenir. Eduardo Camavinga pour le Real Madrid, Mathys Tel pour le Bayern Munich, JĂ©rĂ©my Doku pour Manchester City, Rennes a eu Ă  s’incliner plus d’une fois ces dernières annĂ©es face Ă  un mastodonte du foot europĂ©en. C’est le lot d’un club formateur ne jouant pas les premiers rĂ´les dans son championnat. Mais lĂ  oĂą les top clubs venaient et viennent toujours faire leur marchĂ© aux abords de la Piverdière, ce ne sont dĂ©sormais plus seulement les « cracks Â» que le SRFC a Ă  laisser rejoindre des top clubs, mais plus ou moins chaque joueur, pour des clubs un peu moins huppĂ©s.

Une saison sans Europe reste forcément une saison moins attractive, et chaque joueur semble aujourd’hui libérable du côté de Rennes, pourvu que le SRFC y trouve son compte. Quelques mois après avoir retenu Arnaud Kalimuendo et Adrien Truffert en cours de saison, le SRFC laisse cette fois Enzo Le Fée rejoindre le sixième de Serie A pour une indemnité légèrement supérieure à celle déboursée pour l’attirer. Plusieurs départs sont attendus depuis la fin de saison dernière, concernant des joueurs à potentiel, ou des joueurs à un moment clé de leur carrière ou de leur contrat. Mais celui de Le Fée n’en faisait pas partie. Pourtant, Rennes n’aura pas résisté longtemps à le laisser rejoindre Rome. « Ses pensées ont été un peu différentes par rapport à la volonté de rester ici. C’est bien sûr une condition insuffisante pour partir du Stade rennais. C’est le Stade rennais qui décide quand les joueurs partent, et à quelles conditions », justifiait mardi Frederic Massara. « Quand il y a eu des conditions qui nous ont semblé importantes et positives pour un joueur qui n’avait pas réussi à s’épanouir pleinement, on a considéré que c’était une chose importante et qu’on devait la faire. »

C’est cet Ă©tat de fait qui peut aujourd’hui inviter au doute concernant la suite de l’étĂ© pour le club breton. En pleine restructuration, quelques jours après l’officialisation de Frederic Massara, un joueur avec un contrat longue durĂ©e (2028) arrivĂ© il y a un an, et autour de qui l’entraineur souhaitait construire, quitte le club. Le mercato est loin d’être terminĂ© et Rennes vient d’enregistrer son sixième dĂ©part, le premier d’une grande importance, le premier « inattendu Â». Et certainement pas le dernier.

Bouton retour en haut de la page
Fermer