SCORE 🔵 Mercato Brest : Un dĂ©part de premier plan de prĂ©cise ! – Shango Media
Football-FRFootball-FRONT-FR

SCORE 🔵 Mercato Brest : Un départ de premier plan de précise !

Pisté par plusieurs clubs français, le défenseur de Brest, Lilian Brassier préférerait partir à l’étranger pour découvrir un nouveau championnat.

Illustration : "Mercato Brest : Un départ de premier plan de précise !"
© X officiel Stade Brestois 29

Après une saison historique pour l’équipe de Eric Roy, où ils ont fini à la 3e place du classement, synonyme de participation à la Ligue des Champions, les joueurs bretons sont très courtisés par certains clubs français, mais aussi par de grands clubs européens qui souhaitent renforcer leurs secteurs défensifs. L’objectif pour le staff brestois va être de garder une équipe compétitive pour la saison prochaine malgré tous les départs qui sont annoncés.

Brassier veut partir, mais Ă  certaines conditions

Grâce à ses performances sous les couleurs de Brest, Brassier ne manque pas de clubs qui souhaitent le recruter. De plus, Brest serait prêt à se séparer de son joueur, en fin de contrat en juin 2025, au risque de le voir partir libre la saison prochaine, mais Lilian Brassier y pose certaines conditions. Le défenseur de 24 ans ne souhaiterait pas rejoindre un autre club de Ligue 1. Après quatre saisons au sein du club Bretons, le joueur français aimerait découvrir un nouveau championnat. De mauvaises nouvelles pour Lyon et Marseille, très intéressés par le joueur, qui voit leurs espoirs de le recruter s’éloigner.

En effet, le joueur souhaiterait rejoindre la Série A ou la Bundesliga. L’AC Milan, Bologne ou encore Leipzig, tous les trois qualifiés pour la Ligue des Champions, sont intéressés par le joueur. L’OM et l’OL pourraient quand même tenter leur chance et formuler une offre au joueur qui peut encore changer d’avis. Bien que sa destination soit encore floue, le départ du défenseur semble déjà acté. Brest, qui n’a pas de gros moyens aura besoin de l’argent de son transfert et de celui de la LDC pour recruter de nouveaux joueurs, s’ils veulent espérer rester compétitifs. Les dirigeants réclameraient en effet un montant d’environ 15 millions d’euros.

Bouton retour en haut de la page
Fermer