SCIENCES ET VIE 🔵 Un serpent Ă  deux tĂŞtes unique en son genre se rĂ©tablit après une chirurgie complexe – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

SCIENCES ET VIE 🔵 Un serpent à deux têtes unique en son genre se rétablit après une chirurgie complexe

Le serpent ratier américain est une espèce non venimeuse bien connue dans une grande partie du centre de l’Amérique du Nord. Ces serpents sont courants, mais Tiger-Lily est une femelle incroyablement rare.

Et pour cause, Tiger-Lily est atteint de polycéphalie. À l’instar des jumeaux siamois, les fœtus atteints de cette condition rare développent deux têtes qui se partagent le même corps. Les têtes peuvent être collées ou détachées l’une de l’autre.

Dans le règne animal, les tortues et les serpents sont les plus touchés par la polycéphalie. Cette condition reste tout de même extrêmement rare car seul 1 serpent sur 100 000 possède deux têtes.

Les deux têtes de Tiger-Lily doivent manger séparément à l’heure du repas

Le serpent ratier Tiger-Lily a été découvert en 2017. Chacune des deux têtes a eu droit à son propre prénom, Tiger pour l’une et Lily pour l’autre.

La polycéphalie peut être délicate à gérer chez les animaux. En effet, les deux têtes sont en concurrence pour manger alors qu’elles partagent le même œsophage.

Manger deux proies en simultané qui vont passer dans le même œsophage est loin d’être idéal. Les soigneurs de Tiger-Lily ont donc trouvé une solution radicale, mais efficace.

Un gobelet est placé sur l’une des deux têtes du serpent pendant que l’autre est nourrie. Ainsi, la tête ne risque pas de voler la nourriture de l’autre.

Ce processus est ensuite répété pour nourrir la deuxième tête en toute sécurité. Même si elles partent le même estomac, il est important de les nourrir séparément.

La polycéphalie n’est pas responsable de l’opération critique du serpent ratier

L’animal qui mesure 1,5 mètre de long a subi plus tôt ce mois-ci une opération chirurgicale délicate à réaliser.

Non seulement la chirurgie n’était pas évidente à mener à bien en raison de la petite taille du serpent, mais aussi à cause de la complexité de cette condition.

Heureusement, tout s’est bien déroulé pour le serpent ratier qui est maintenant en bonne voie de guérison. Vous serez cependant peut-être surpris d’apprendre que cette opération chirurgicale n’a aucun rapport avec la polycéphalie de l’animal.

Tout a commencé le 18 mars dernier lorsque Tiger-Lily participait à une tournée des sites de conservation du Missouri Department of Conservation (MDC).

Au moment du nourrissage, les soigneurs ont remarqué que le serpent éternuait des traces de sang. Inquiets, les soigneurs ont immédiatement suspendu la tournée afin de le soigner.

Tiger-Lily a alors été conduit au service vétérinaire du zoo de Saint Louis pour recevoir les soins appropriés. L’équipe vétérinaire a découvert que le serpent souffrait en fait d’un problème ovarien.

Le serpent à deux têtes souffrait d’un problème aux ovaires

« Dans des circonstances normales, les ovaires produisent des follicules qui libèrent des Ĺ“ufs Â», explique le Dr Michael Warshaw, vĂ©tĂ©rinaire du zoo de Saint Louis.

Dans le cas de Tiger-Lily, les follicules n’ont pas ovulé pendant le cycle de reproduction. Par conséquent, ils ont continué de croître et de rester statiques dans son ovaire. À terme, cette condition entraîne une inflammation et augmente les risques de développer une infection.

L’opération a donc eu lieu en urgence pour retirer l’ovaire concerné. Le serpent à deux têtes reprendra sa tournée une fois qu’il sera complètement guéri. Il retournera ensuite dans son centre de conservation qui est actuellement fermé pour travaux.

Source : Missouri Department of Conservation

Bouton retour en haut de la page
Fermer