SCIENCES ET VIE 🔵 Technologie de pointe : sĂ©lectionnĂ© par Naval Group, le sonar Thalès Ă©quipera le prochain drone sous-marin de la Marine nationale – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

SCIENCES ET VIE 🔵 Technologie de pointe : sélectionné par Naval Group, le sonar Thalès équipera le prochain drone sous-marin de la Marine nationale

SCIENCES ET VIE 🔵 Technologie de pointe : sélectionné par Naval Group, le sonar Thalès équipera le prochain drone sous-marin de la Marine nationale

La guerre sur et sous la surface de l’eau est de plus en plus autonomisée, grâce aux nouvelles innovations technologiques dont bénéficient les différentes Marines. Si les drones jouent un rôle clé dans ces progrès exponentiels, les sonars dont ils sont dotés ne sont pas moins cruciaux pour la bonne réalisation de certains projets.

Un contrat remportĂ© par Thalès 

Encore une excellente nouvelle pour le groupe d’électronique français. Thalès, entreprise spĂ©cialisĂ©e dans l’aĂ©rospatial, la sĂ©curitĂ© et la dĂ©fense, vient de remporter un contrat auprès de Naval Group, dans le cadre de l’expĂ©rimentation d’un sonar de coque passif autonome, comme annoncĂ© dans un communiquĂ© publiĂ© sur le site de l’entreprise le 9 juillet 2024. 

La rĂ©alisation de ce contrat s’inscrit dans le cadre du projet lancĂ© par la DGA, (Direction gĂ©nĂ©rale de l’Armement), avec comme objectif principal d’expĂ©rimenter un “dĂ©monstrateur de sous-marin de combat sans Ă©quipage” et Ă©galement pour doter l’armĂ©e des “dernières innovations dans le domaine des drones et de la maĂ®trise des fonds marins”, comme le prĂ©cise le communiquĂ©. 

Un sonar indissociable du drone autonome de Naval Group 

D’après la dĂ©finition du Larousse, un sonar est un “appareil de dĂ©tection sous-marine, utilisant les ondes sonores et permettant le repĂ©rage, la localisation et l’identification des objets immergĂ©s”. Celui fourni Ă  Naval Group par Thalès permettrait donc de contribuer Ă  la sĂ©curisation de la navigation, afin de mieux connaĂ®tre “l’environnement en surface”. Ce sonar permettrait donc de garantir au drone une remontĂ©e et une Ă©mersion du système en toute sĂ©curitĂ©. 

Car ce sonar serait essentiel Ă  la navigation “autonome sĂ©curisĂ©e” d’un drone XL-UUV (Extra-Large Unmanned Underwater Vehicle). “Le sonar de coque passif omnidirectionnel dĂ©veloppĂ© par Thales est une brique fondatrice de l’ensemble de la dĂ©tection acoustique installĂ©e sur ce drone. Il fournit des capacitĂ©s de dĂ©tection, de classification et de localisation autonomes nĂ©cessitant des traitements performants du signal et de la donnĂ©e, notamment grâce Ă  l’intelligence artificielle”, a expliquĂ© Marc Delors, directeur de l’équipe participant au projet de dĂ©monstrateur de sous-marin de combat sans Ă©quipage. 

Les combats navals rĂ©inventĂ©s par les innovations technologiques 

Comme le rappelle un rapport de Naval Group, “les systèmes sans pilote jouent un rĂ´le de plus en plus important dans le combat naval, offrant aux marines la supĂ©rioritĂ© technologique et tactique dont elles ont besoin”. Un moyen d’apporter une rĂ©ponse concrète Ă  “de nouvelles zones de conflits et de combat asymĂ©trique”. 

Pour le moment, le sonar de coque passif omnidirectionnel sera expĂ©rimentĂ© sur le DĂ©monstrateur Drone OcĂ©anique de Naval Group, dans le cadre du projet UCUV (Unmanned Combat Underwater Vehicle), oĂą le drone XL-UUV joue d’ailleurs un rĂ´le clĂ© et oĂą l’innovation et la technologie se mĂŞlent aux stratĂ©gies des marines et des combats navals. 

Bouton retour en haut de la page
Fermer