SCIENCES ET VIE 🔵 La montĂ©e des eaux entraĂ®ne la première disparition d’une espèce de cactus amĂ©ricaine : un signal d’alarme Ă©cologique – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

SCIENCES ET VIE 🔵 La montĂ©e des eaux entraĂ®ne la première disparition d’une espèce de cactus amĂ©ricaine : un signal d’alarme Ă©cologique

SCIENCES ET VIE 🔵 La montĂ©e des eaux entraĂ®ne la première disparition d’une espèce de cactus amĂ©ricaine : un signal d’alarme Ă©cologique

Le Pilosocereus millspaughii, un cactus a complètement disparu Ă  l’état sauvage aux Etats-Unis, pour causes les nombreux effets du dĂ©règlement climatique, les scientifiques tentent de mettre en Ĺ“uvre des alternatives pour maintenir cette espèce en vie dans des espaces contrĂ´lĂ©s. 

Une espèce de cactus en danger depuis 2007 éteinte

Un cactus le Pilosocereus millspaughii, n’existe dĂ©sormais plus qu’en Floride, sur l’île de Key Largo rĂ©vèle une Ă©tude. 

Depuis 2007, cette espèce de cactus est surveillĂ©e de très près, chaque annĂ©e un contrĂ´le de sa population est opĂ©rĂ©. Mais dĂ©sormais elle n’est plus. Pour cause, l’eau salĂ©e introduite et de ce fait, l’Ă©rosion des sols Ă  cause des nombreux ouragans et de marĂ©es. Pour rappel, en 2021, il ne restait plus que six cactus vivants contre 60 en 2015 et 150 par le passĂ© rapporte le mĂ©dia Ouest France.

Jenifer Possley, une des co-autrice de l’Ă©tude tire la sonnette d’alarme, elle rappelle que cet Ă©vĂ©nement “ pourrait ĂŞtre un indicateur de la façon dont d’autres plantes cĂ´tières Ă  faible altitude rĂ©agiront au changement climatique”.

L’intrusion d’eau salĂ©e et l’érosion des sols Ă  cause d’ouragans et de marĂ©es ont eu raison de cette population, qui Ă©tait suivie de près chaque annĂ©e depuis 2007. 

Poussant sur des sols calcaires, ce cactus était entouré de mangroves, un écosystème qui se développe le long des côtes protégées des zones tropicales et subtropicales d’après l’ONF. Ce cactus poussait sur les sols calcaires, près des rivages mais depuis la multiplications des catastrophes naturelles son habitat a été détruit.

Les changements climatiques Ă  l’origine de cette disparition 

La dernière dĂ©cennie n’a pas Ă©tĂ© Ă©pargnĂ©e par les catastrophes naturelles. En effet, un enchaĂ®nement d’Ă©vĂ©nements, en 2017, l’ouragan Irma avait causĂ© d’importants dĂ©gâts en Floride, suivit des inondations causĂ©es par les grandes marĂ©es qui se sont Ă©talĂ©es sur plusieurs mois en 2019.

L’urgence a été remarquée lorsque les scientifiques ont observé un lien entre la salinité des sols et les cactus morts. En effet, les sols où les cactus n’avaient pas survécu étaient beaucoup plus salés que ceux où se trouvaient les cactus vivants.

Les animaux également, n’ont pas épargné les cactus. En 2015, les scientifiques avaient remarqué qu’ils s’en étaient pris aux cactus contenant d’importantes réserves en eau. Selon les chercheurs, la sécheresse aurait donc poussé les animaux à consommer les cactus, gorgés d’eau fraîche.

Sans surprise, le rĂ©chauffement climatique Ă  l’origine de la fonte des glaciers et de la montĂ©e des eaux de mer, qui est ensuite absorbĂ© par la chaleur, n’a pas Ă©pargnĂ© ces espèces.

Les tentatives de sauvetage 

Face Ă  cette urgence, les scientifiques ont pris l’initiative de planter Ă  nouveau cette espèce dans des espaces contrĂ´lĂ©s notamment des serres. D’autres efforts ont Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©s notamment la conservation de milliers de graines, que les scientifiques envisagent de replanter mais peinent Ă  trouver des espaces propices Ă  leur Ă©volution.

Un co-auteur de l’étude, George Gann rappelle la triste vérité “ les recherches que nous avons menées dans le sud de la Floride au cours des 25 dernières années montrent que plus d’une espèce végétale indigène sur quatre est gravement menacée d’extinction au niveau régional ou déjà extirpée”.

Source : Etude, Ouest France

Bouton retour en haut de la page
Fermer