SCIENCES ET VIE 🔵 États-Unis: le cadavre d’un poisson-lune d’une taille impressionnante retrouvĂ© sur une plage (PHOTOS) – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

SCIENCES ET VIE 🔵 États-Unis: le cadavre d’un poisson-lune d’une taille impressionnante retrouvé sur une plage (PHOTOS)

Une rare mais triste dĂ©couverte 

Un impressionnant poisson-lune trompeur (mola tecta), a Ă©tĂ© trouvĂ© Ă©chouĂ© sur la plage de l’Oregon. Cette espèce Ă©volue normalement dans l’hĂ©misphère Sud, ce qui a attirĂ© de nombreux curieux et en particulier Mariann Nyegaard, une scientifique nĂ©o-zĂ©landaise .

Sa présence est très rare, c’est la raison pour laquelle de nombreux habitants de la ville sont venus assister au triste spectacle. Selon CNN, c’est lors d’une balade que les promeneurs sont tombés sur cet énorme poisson-lune échoué. La môle a une longueur moyenne de 1,80 mètre et pèse environ 1 000 kg, mais celui retrouvé sur le sable avait une taille inhabituelle dépassant largement les deux mètres, ce qui a d’autant plus suscité la curiosité des passants.

Un poisson-lune au physique inhabituel 

En effet, sur les photos partagĂ©es par l’aquarium, l’Ă©norme poisson “avait une forme de dollar en argent gonflé” selon CNN. Il semblait avoir Ă©tĂ© rejetĂ© par la mer, allongĂ© sur le cĂ´tĂ© dans le sable, la bouche ouverte.

L’animal pourrait rester lĂ  plusieurs semaines, car sa peau dure est difficile Ă  percer pour les charognards d’après l’aquarium de Seaside dans l’Oregon qui a annoncĂ© la triste dĂ©couverte sur Facebook. 

Cette espèce de poisson-lune aurait été découverte par la scientifique en 2017. Pendant longtemps, il a été dit que ce poisson vit dans les eaux de l’hémisphère Sud, où les températures sont plus chaudes, mais cette théorie tend à être remise en question.

En effet, de nombreux poissons-lunes se sont Ă©chouĂ©s sur les cĂ´tes de Californie ou mĂŞme de l’Alaska, soit des zones du globe beaucoup plus froides.  

Un spectacle inĂ©dit pour les passants 

Un des passants tĂ©moigne mĂŞme de la surprise qu’il a eu en dĂ©couvrant qu’il s’agissait d’un poisson, il raconte “nous sommes passĂ©s devant hier, nous pensions qu’il s’agissait d’un rocher, ou d’un phoque mort. Puis, nous avons vu aux informations qu’il s’agissait d’un poisson très rare. Nous sommes donc descendus Ă  nouveau pour voir Ă  quoi il ressemblait ”. 

Selon Mariann Nyegaard, il s’agirait du plus grand poisson-lune jamais observĂ©. Avant d’arriver Ă  cette conclusion, elle aurait analysĂ© des Ă©chantillons prĂ©levĂ©s sur corps du spĂ©cimen, et observĂ© des photos que lui aurait envoyĂ©es les autoritĂ©s locales. 

Toujours selon l’aquarium, “ce poisson, cachĂ© Ă  la vue de tous, a très probablement dĂ©jĂ  Ă©tĂ© vu/Ă©chouĂ© sur le rivage dans le nord-ouest du Pacifique, mais il a Ă©tĂ© confondu avec le Mola mola, plus commun”. 

Cela étant dit, le poisson-lune n’est pas en danger, la principale menace qu’il encourt est la capture accidentelle lors de prise dans les filets de pêche.

Source :  CNN

Bouton retour en haut de la page
Fermer