SCIENCES ET VIE đŸ”” DĂ©couverte exceptionnelle d’une offrande rituelle de couteaux de cĂ©rĂ©monie Ă  Tlatelolco au Mexique – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

SCIENCES ET VIE đŸ”” DĂ©couverte exceptionnelle d’une offrande rituelle de couteaux de cĂ©rĂ©monie Ă  Tlatelolco au Mexique

Les rĂ©centes dĂ©couvertes archĂ©ologiques nous offrent une perspective inestimable sur les civilisations anciennes et leurs pratiques rituelles. L’Institut National d’Anthropologie et d’Histoire (INAH) du Mexique a rĂ©cemment mis au jour une boĂźte en pierre contenant des objets cĂ©rĂ©moniels uniques Ă  Tlatelolco, un site prĂ©colombien majeur situĂ© dans l’actuelle Mexico. Cette dĂ©couverte, menĂ©e par les archĂ©ologues Francisco Javier Laue Padilla et Paola Silva Álvarez, rĂ©vĂšle des aspects fascinants des pratiques rituelles des Tlatelolcas et de leur dĂ©votion envers le dieu Tezcatlipoca. La boĂźte contenant 59 lames d’obsidienne, des couteaux et des blocs de copal tĂ©moigne de rituels de sacrifice personnel effectuĂ©s par les prĂȘtres. Cette dĂ©couverte enrichit notre comprĂ©hension des contextes religieux et sociaux des Tlatelolcas, mettant en lumiĂšre leurs rites de consĂ©cration architecturale.

Un s ite r iche en h istoire

Tlatelolco, fondĂ©e au XIIIe siĂšcle, constituait une citĂ©-État prĂ©colombienne situĂ©e dans la vallĂ©e de Mexico. On la connait comme la sƓur et rivale de TenochtitlĂĄn, la capitale de l’empire aztĂšque. Elle a jouĂ© un rĂŽle crucial dans l’histoire mexicaine. Les Tlatelolcas, peuple parlant le mexica nahuatl, ont fondĂ© la ville vers 1337, peu aprĂšs la fondation de TenochtitlĂĄn. Les deux citĂ©s, bien que culturellement et politiquement liĂ©es, ont souvent Ă©tĂ© en compĂ©tition, notamment dans les domaines du commerce et de la politique. Tlatelolco Ă©tait rĂ©putĂ©e pour son marchĂ©, le plus grand de l’empire aztĂšque. On y Ă©changeait des biens provenant de tout le Mexique central. Cette activitĂ© commerciale intense a contribuĂ© Ă  la prospĂ©ritĂ© et Ă  l’influence de Tlatelolco au sein de l’empire aztĂšque.

Le site de l’offrande votive de couteaux en obsidienne Ă  Tlatelolco. © Mauricio Marat/INAH

En 1521, lors du siÚge de Tenochtitlån par les conquistadors espagnols dirigés par Hernån Cortés, Tlatelolco a joué un rÎle crucial. Elle offrit un refuge aux habitants de Tenochtitlån fuyant la destruction. AprÚs la chute de Tenochtitlån, Tlatelolco a été le dernier bastion de résistance des AztÚques contre les envahisseurs espagnols. Le site de Tlatelolco, également connu sous le nom de Gran Basamento, représente un centre rituel majeur. De nombreuses découvertes archéologiques ont été réalisées au fil des ans. Les fouilles y ont révélé des structures complexes, des offrandes cérémonielles, et des preuves de rituels sacrés. Ce site offre un aperçu précieux des pratiques religieuses et sociales des anciens Tlatelolcas.

Les d Ă©couvertes de l’ o ffrande 29

Lors des nouvelles fouilles archĂ©ologiques, une dĂ©couverte exceptionnelle y a Ă©tĂ© faite. Sous plusieurs couches de matĂ©riaux de construction et de roches volcaniques, les chercheurs ont mis au jour une boĂźte en pierre mesurant 70 sur 45 centimĂštres. Cette boĂźte se trouvait soigneusement scellĂ©e et enfouie Ă  une profondeur de 2,80 mĂštres. Elle renfermait 59 lames d’obsidienne, sept couteaux et trois blocs de copal. Les objets trouvĂ©s Ă©taient utilisĂ©s lors de rituels de sacrifice personnel. Il s’agit d’une pratique courante parmi les prĂȘtres et les hauts dignitaires de la sociĂ©tĂ© tlatelolca. Les lames d’obsidienne et les couteaux servaient Ă  des actes de sacrifice. Les blocs de copal, une rĂ©sine aromatique, devaient brĂ»ler lors des cĂ©rĂ©monies pour purifier et consacrer les offrandes aux dieux.

Les offrandes de couteaux de cérémonie. © Mauricio Marat/INAH

Plus particuliĂšrement, l’obsidienne, une roche volcanique vitreuse, Ă©tait trĂšs prisĂ©e pour sa nettetĂ©. Sa symbolique se trouvait liĂ©e Ă  Tezcatlipoca, le dieu de la nuit et du conflit. Le choix de ces matĂ©riaux souligne l’importance des sacrifices dans le maintien de l’ordre cosmique et la communication avec les divinitĂ©s. La dĂ©couverte de cette boĂźte en pierre enrichit notre comprĂ©hension des rituels de consĂ©cration et de dĂ©votion des Tlatelolcas. Ces fouilles permettent Ă©galement de mieux apprĂ©hender l’organisation sociale et religieuse de Tlatelolco. Elles montrent comment les Ă©lites religieuses et politiques utilisaient les rituels affirmant leur pouvoir et leur connexion avec le divin.

Techniques de r echerche a vancées

Les archĂ©ologues se sont appuyĂ©s sur des levĂ©s photogrammĂ©triques permettant de crĂ©er des images tridimensionnelles prĂ©cises du site. Elles offrent une reprĂ©sentation visuelle dĂ©taillĂ©e des couches stratigraphiques et des artefacts. En utilisant des drones Ă©quipĂ©s de camĂ©ras haute rĂ©solution et des logiciels spĂ©cialisĂ©s, les chercheurs ont pu capturer chaque dĂ©tail. En complĂ©ment, on prĂ©leva des Ă©chantillons de sol autour et Ă  l’intĂ©rieur de la boĂźte pour identifier les matiĂšres organiques associĂ©es. Les experts y cherchaient des traces de sang ou de plantes sacrĂ©es.

Devant l’autel central du Grand Sous-Sol, les archĂ©ologues ont dĂ©couvert l’Offrande 29 en suivant la direction d’une fissure prĂšs de la surface. Ils ont d’abord trouvĂ© des couches de grosses pierres de basalte, de tezontle et de roche pyroclastique, soigneusement disposĂ©es. Sous ces pierres, ils ont rĂ©vĂ©lĂ© deux niveaux de dalles d’andĂ©site. Les premiĂšres mesurant 75 centimĂštres sur 25 sont recouvertes de stuc et de peinture murale noire. Les secondes, en pierre rose, mesurent environ 50 sur 50 centimĂštres.

En outre, la datation au radiocarbone des rĂ©sidus organiques et des couches stratigraphiques a permis de situer prĂ©cisĂ©ment la pĂ©riode de l’offrande entre 1375 et 1418. Cela correspond Ă  la deuxiĂšme phase de construction du temple sous le rĂšgne de CuacuahpitzĂĄhuac. Les analyses chimiques des lames d’obsidienne ont rĂ©vĂ©lĂ© des traces d’utilisation confirmant leur rĂŽle dans les sacrifices rituels.

La boĂźte avait pour but de consacrer une extension architecturale du Temple « I », Ă©galement connu sous le nom de Grand Sous-sol. Dans l’annonce de l’INAH, Salvador Guilliem Arroyo, directeur du projet, a soulignĂ© l’importance du Grand Sous-sol. On le considĂšre comme analogue Ă  la Maison des Aigles de Tenochca de Tenochtitlan. Il est dĂ©diĂ© Ă  Tezcatlipoca, le « seigneur du miroir d’obsidienne fumant », un dieu aztĂšque majeur, sinon principal comme nous l’avons mentionnĂ© prĂ©cĂ©demment.

Autres d Ă©couvertes Ă  Tlatelolco

En plus de l’Offrande 29, les fouilles archĂ©ologiques Ă  Tlatelolco ont mis au jour l’Offrande 28, une autre dĂ©couverte significative. Elle comprend des grilles en cĂ©ramique brĂ»lĂ©es intensivement, des dents de canidĂ©, et une pointe de projectile. Les grilles en cĂ©ramique, probablement utilisĂ©es dans des rituels de purification par le feu, montrent des traces d’une exposition Ă  des tempĂ©ratures extrĂȘmement Ă©levĂ©es. Les dents de canidĂ©, peut-ĂȘtre issues de sacrifices d’animaux, ajoutent une dimension supplĂ©mentaire aux rituels. Elles suggĂšrent des pratiques symboliques complexes. La pointe de projectile retrouvĂ©e parmi ces objets pourrait indiquer des rites liĂ©s Ă  la guerre ou Ă  la chasse. Ces deux Ă©lĂ©ments sont centraux dans la culture des Tlatelolcas. Cette diversitĂ© d’objets rituels tĂ©moigne Ă©galement de la richesse et de la complexitĂ© des cĂ©rĂ©monies religieuses pratiquĂ©es Ă  Tlatelolco.

Les chercheurs ont Ă©galement dĂ©couvert une fosse commune contenant environ 470 squelettes. Il s’agit principalement des victimes de l’épidĂ©mie de cholĂ©ra de 1833. Cette dĂ©couverte macabre, mais historiquement prĂ©cieuse offre des informations cruciales sur les conditions de vie et les crises sanitaires Ă  Tlatelolco au XIXe siĂšcle. Certains squelettes montrent des signes de maladies et de malnutrition. Parmi les restes humains, les archĂ©ologues ont identifiĂ© des femmes enceintes, soulignant l’ampleur de la tragĂ©die. La fosse commune fournit Ă©galement des donnĂ©es anthropologiques importantes, permettant aux scientifiques d’étudier les impacts du cholĂ©ra sur la population. Ces dĂ©couvertes, qu’il s’agisse des offrandes rituelles ou des sĂ©pultures de masse, mettent en lumiĂšre l’importance historique et culturelle continue de Tlatelolco.

Bouton retour en haut de la page
Fermer