SCIENCES ET VIE 🔵 Après deux siècles, les chevaux de Przewalski sont de retour au Kazakhstan – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

SCIENCES ET VIE 🔵 Après deux siècles, les chevaux de Przewalski sont de retour au Kazakhstan

Dans les annĂ©es 1960, l’impact de l’activitĂ© humaine rend la population, alors complètement fractionnĂ©e, de chevaux de Przewalski au bord de l’extinction. 

Une issue vertueuse

Ce projet a permis pour le moment à quatre juments de Berlin et un étalon ainsi que deux autres juments venues de Prague de retourner vivre là où se trouvaient leurs ancêtres il y maintenant deux siècles, au Kazakhstan. Plus précisément dans la prairie d’Altyn Dala, la « Steppe dorée », au centre du pays.

Si cette initiative s’est bien dĂ©roulĂ©e et que les Ă©quidĂ©s sont arrivĂ©s dans le pays d’Asie centrale sans encombre, c’est un vĂ©ritable “miracle” comme le souligne le directeur du zoo de Prague, Miroslav Bobek. 

En effet, la prĂ©paration du voyage a Ă©tĂ© particulièrement rapide et les conditions mĂ©tĂ©orologiques en arrivant Ă  Prague n’Ă©taient pas les meilleures puisque des inondations sont survenues en avril 2024.

Une opération compliquée

A la base, huit chevaux devaient voyager pour venir au Kazakhstan. Mais pour que leur sang continue Ă  circuler correctement il fallait qu’ils restent debout car le trajet devait durer une trentaine d’heures au total. L’un d’entre eux, qui venait de Prague, s’est assis avant de quitter la RĂ©publique Tchèque. 

Il a donc Ă©tĂ© ramenĂ© au zoo car sa prĂ©sence lĂ -bas constitue un vĂ©ritable atout pour la biodiversitĂ© locale. « Les chevaux rĂ©pandent des graines dans leur crottin et lorsqu’ils dĂ©terrent des plantes, ils aident l’eau Ă  pĂ©nĂ©trer dans le sol.Ils fertilisent Ă©galement la steppe avec leur crottin”,  a dĂ©clarĂ© Filip Mašek, porte-parole du zoo de Prague.

Un effort gĂ©nĂ©ral de rĂ©introduction et de conservation 

« Pour moi, l’objectif d’un zoo moderne n’est pas seulement de protĂ©ger et d’Ă©lever des espèces menacĂ©es, mais aussi de les renvoyer Ă  l’Ă©tat sauvage, lĂ  oĂą elles devraient se trouver”, ajoute le porte-parole du zoo de Prague.

Si les chevaux de Przewalski ont survĂ©cu, c’est grâce aux zoos de Munich et de Prague dans lesquels les spĂ©cimens restants de l’ancienne population appartenant Ă  deux groupes diffĂ©rents ont Ă©voluĂ©. 

Aujourd’hui, la majorité des membres de cette espèce vit en Mongolie et en Chine suite à un précédent programme de réintroduction. La population totale est estimée à plus de 2000 spécimens dans le monde.

Bouton retour en haut de la page
Fermer