SCIENCES ET VIE đŸ”” Alerte au BrĂ©sil : des incendies de forĂȘt ravagent le Pantanal, la plus grande zone humide du monde – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

SCIENCES ET VIE đŸ”” Alerte au BrĂ©sil : des incendies de forĂȘt ravagent le Pantanal, la plus grande zone humide du monde

Brésil : le Pantanal menacé

Le Pantanal est un Ă©cosystĂšme dont la superficie s’étend entre 140 000 et 195 000 kmÂČ, situĂ© principalement au BrĂ©sil, mais s’étendant Ă©galement en Bolivie et au Paraguay, et constituĂ© principalement de prairies et de savanes inondĂ©es. PrĂ©sentement, cette zone connaĂźt des feux extrĂȘmes, faisant de 2024 la pire annĂ©e en termes d’incendies depuis 2020.

En avril de cette annĂ©e, le gouvernement de l’État du Mato Grosso do Sul au BrĂ©sil avait dĂ©jĂ  signĂ© un dĂ©cret sur l’état d’urgence environnementale pour la rĂ©gion Ă  cause d’un faible rĂ©gime de prĂ©cipitations, ce qui peut contribuer Ă  aggraver la saison des incendies. En effet, le biome du Pantanal connaĂźt une saison « du feu » dĂ©butant habituellement en juillet.

2024 : une saison d’incendies faisant record pour ce prĂ©cieux Ă©cosystĂšme

Or, cette annĂ©e, la « saison des flammes » a dĂ©butĂ© plus tĂŽt et avec plus de fĂ©rocitĂ© que d’habitude. Pour le moment, prĂšs de 32 000 hectares ont Ă©tĂ© ravagĂ©s dans l’État du Mato Grosso do Sul, selon les rapports locaux, et 1 193 foyers ont Ă©tĂ© recensĂ©s, d’aprĂšs l’Institut national de recherche spatiale (INPE) du BrĂ©sil. En 2023, le nombre de foyers touchĂ©s pour la mĂȘme pĂ©riode n’atteignait que 106.

Traduction : “LE PANTANAL EST EN FEU, MAIS LES INCENDIES N’ONT PLUS DE PROPRIÉTAIRES. AprĂšs une saison atypique d’incendies intenses en novembre dernier, le Pantanal est Ă  nouveau en alerte. De janvier Ă  dĂ©but juin 2024, les dĂ©parts de feu dans le biome ont augmentĂ© de 974 % par rapport Ă  la mĂȘme pĂ©riode l’annĂ©e derniĂšre. L’Institut national de recherche spatiale, qui met Ă  jour les chiffres quotidiennement, rĂ©vĂšle qu’au mardi 4, le Pantanal avait enregistrĂ© 978 foyers d’incendie, alors qu’en 2023, il n’y en avait eu que 91. Cependant, les Ă©cologistes nationaux et Ă©trangers, sous une nouvelle direction, ne trouvent plus les coupables.” FernĂŁo Lara Mesquita, journaliste brĂ©silien. 

Depuis le dĂ©but de l’annĂ©e, 30 % du Pantanal a Ă©tĂ© ravagĂ© par des incendies. Ainsi, au cours des dix premiers mois de 2024, les incendies ont augmentĂ© de 1 025 % par rapport Ă  la mĂȘme pĂ©riode l’annĂ©e derniĂšre.

SĂ©cheresse, phĂ©nomĂšne El Nino, hausse des incendies : les menaces du Pantanal au BrĂ©sil 

L’intensification de la sĂ©cheresse, aggravĂ© par les conditions climatiques, pourrait expliquer cette hausse tragique, selon les scientifiques. « Ce qui se passe aujourd’hui est le rĂ©sultat d’un processus qui a dĂ©butĂ© fin 2023. L’annĂ©e derniĂšre, le fort El Niño a prolongĂ© la fin de la pĂ©riode sĂšche. Au dĂ©but de cette annĂ©e, les niveaux [de la riviĂšre] Ă©taient trĂšs bas et la saison des pluies Ă©tait trĂšs faible », a expliquĂ© Marcus Suassuna, chercheur au  Service gĂ©ologique du BrĂ©sil (SGB) au mĂ©dia local G1.

Les scientifiques anticipent que les incendies pourraient s’intensifier davantage avec la pĂ©nurie des pluies : « C’est l’anticipation considĂ©rable d’un problĂšme plus grave qui pourrait survenir avec la sĂ©cheresse entre septembre et octobre » rajoute Marcus Suassuna.

En avril, les autoritĂ©s fĂ©dĂ©rales et le gouvernement de la rĂ©gion du Mato Grosso et Mato Grosso do Sul ont signĂ© un accord de coopĂ©ration pour la dĂ©fense, la protection et le dĂ©veloppement durable du Pantanal. La poursuite inquiĂ©tante des incendies continue d’exiger une collaboration Ă©troite et urgente entre le gouvernement fĂ©dĂ©ral et la rĂ©gion.

Bouton retour en haut de la page
Fermer