RUGBYRAMA 🔵 Le XV de France, sa saison, ses objectifs… Grand entretien avec ThĂ©o Attissogbe – Shango Media
Rugby-FR

RUGBYRAMA 🔵 Le XV de France, sa saison, ses objectifs… Grand entretien avec ThĂ©o Attissogbe

L’arrière polyvalent de Pau ThĂ©o Attissogbe est une des grandes rĂ©vĂ©lations de cette saison de Top 14. Le champion du monde U20, meilleur franchisseur du championnat, a fait partie des joueurs les plus utilisĂ©s cette saison. Alors qu’il devrait ĂŞtre appelĂ© en Ă©quipe de France pour la tournĂ©e en Argentine en juillet, le jeune palois est revenu avec luciditĂ© sur sa saison, tout en confiant ses objectifs. 

La Section s’est imposée lors de la dernière journée de championnat mais n’a pas réussi à se qualifier ni dans le top 6, ni dans le top 8. Quel est le sentiment qui vous traverse quelques jours après ?

Il y a forcĂ©ment un peu de dĂ©ception de ne pas avoir accrochĂ© ce top 6. C’Ă©tait quand mĂŞme un objectif pour le club et le groupe. Nous n’avons pas su nous rĂ©compenser de cette belle saison. Il faut aussi nous rendre compte que nous avons fait une belle saison et qu’au niveau du projet de jeu, de notre identitĂ© et de notre ADN, nous avons Ă©voluĂ©.

Avec le recul, peut-on dire que la Section a manqué le coche ?

Nous n’Ă©tions pas dupes : nous savions qu’avec le jeu des calendriers, nous jouions davantage Ă  domicile qu’Ă  l’extĂ©rieur sur la première partie de saison. Mais c’est sĂ»r qu’il nous a manquĂ© quelques points et nous avons vu que le top 8 ne s’est pas jouĂ© Ă  grand-chose. Peut-ĂŞtre Ă  quelques bonus. Nous avons manquĂ© le coche mais il faut relativiser.

Pour le dernier match de son immense carrière, le légendaire Sam Whitelock a réalisé une belle prestation avec la Section face à Perpignan. Les adieux d’un monstre sacré du rugby qui aura marqué son sport.https://t.co/aaSaTVhWJn

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) June 9, 2024

Vous semblez incarner la progression de l’Ă©quipe en compagnie de plusieurs autres jeunes comme Hugo Auradou, Axel DespĂ©rès ou Emilien Gailleton. Le ressentez vous ?

Nous faisons partie du projet et nous sommes pleinement des joueurs de l’effectif, très bien intĂ©grĂ©s. Ça fait plaisir de pouvoir jouer dès le plus jeune âge et de pouvoir performer avec la Section. 

D’ailleurs évoquons votre cas personnel. Pour votre première saison en top 14, vous faites partie des joueurs les plus utilisés du championnat. Est-ce une surprise ?

J’avais pour ambition de jouer cette annĂ©e, comme beaucoup de joueurs de l’Ă©popĂ©e U20 l’Ă©tĂ© dernier. Nous avions envie de rentrer en club et de jouer le plus rapidement possible. Après je n’aurais pu prĂ©dire que j’allais faire 24 feuilles de match sur sur 26. Ça fait plaisir et je suis très content d’avoir pu rĂ©aliser cette saison-lĂ . C’est hyper plaisant et j’espère que ça va continuer.

Pourtant au vu de vos performances on ne peut pas dire que ce soit volé. Comment êtes vous passé au-dessus de la nouveauté pour vous régaler en Top 14 ?

DĂ©jĂ , ça faisait un peu plus d’un an que je faisais partie de la jauge pro, en tout cas sur les entraĂ®nements. Donc j’avais dĂ©jĂ  quand mĂŞme le goĂ»t des entraĂ®nements avec l’effectif pro. Les expĂ©riences avec les U20 ont aussi contribuĂ© Ă  m’aider. Mon insouciance et mon audace m’ont aussi permis de faire une bonne saison cette annĂ©e. C’est ce qu’il faut que je retienne et ce que le staff aime chez moi. Sur des matchs, ça peut dĂ©bloquer les situations un peu fermĂ©es. Ça peut ĂŞtre un point fort pour la suite. 

Theo Attissogbe veut progresser physiquement
Theo Attissogbe veut progresser physiquement
Icon Sport – Icon Sport

Vous ĂŞtes insouciant en-dehors du terrain aussi ?

Oui, je le suis mais je prends un peu plus mon temps que sur le terrain. J’essaie d’ĂŞtre un peu plus rĂ©flechi.

Vous terminez meilleur franchiseur du Top 14 et vous êtes le deuxième joueur avec le plus de défenseurs battus cette saison. A quel point l’identité de jeu de Pau vous a aidé à performer ?

Nous sommes une des Ă©quipes qui a le plus de temps de jeu effectif. ForcĂ©ment, il y a plus de situations Ă  jouer, sachant que nous aimons tenir le ballon. Notre entraĂ®neur de l’attaque Geoffrey Lanne-Petit nous laisse aussi beaucoup de libertĂ©. Ça m’a permis de me libĂ©rer un maximum pour aller chercher beaucoup de ballons hors de ma zone. 

Vous êtes-vous senti en confiance avec à vos côtés des jouers expérimentés comme Maddocks ou Simmonds ?

C’est indĂ©niable. Avoir des joueurs comme ceux-lĂ  est important. Je pourrais citer Ă©normĂ©ment de mecs mais je vais prendre l’exemple de Jack Maddocks, qui joue le mĂŞme poste que moi. Pouvoir cotĂ´yer ce mec-lĂ  tous les jours est un avantage pour moi. J’essaie de l’observer et de prendre de ses conseils pour en tirer le plus de positif possible. J’ai envie de rester dans mon profil, tout en prenant des conseils d’un peu partout. Jack est vraiment un profil dont on a envie de se rapprocher. Et quand on voit ses performances cette saison, on a envie de se mettre au diapason. C’est une ambition supplĂ©mentaire. 

La confiance que vous avez provient- elle aussi du titre de champion du monde U20 ?

Cette aventure m’a fait beaucoup de bien. Elle a fait du bien Ă  beaucoup de monde d’ailleurs, il n’y a qu’a voir certains joueurs qui performent en Top 14. Ça m’a amenĂ© de la confiance cette saison et ça m’a permis de me libĂ©rer complĂ©tement. Il y a juste eu un petit entraĂ®nement difficile, oĂą il fallait se remettre dans le bain Ă  mon retour. Mais ensuite j’ai vite remis le bleu de chauffe.

Theo Attissogbe est champion du monde U20
Theo Attissogbe est champion du monde U20
Steve Haag / Icon Sport – Steve Haag / Icon Sport

Quand vous regardez les autres U20, vous avez conscience d’être parmi ceux qui s’en sont pour l’instant le mieux sorti ?

Je m’en rends compte. C’est l’essence mĂŞme du projet palois, un des piliers forts de la Section et ce pourquoi je me suis engagĂ© ici il y a deux ans. Le projet est basĂ© sur la jeunesse et il n’y a aucune crainte de lancer les jeunes dans le grand bain très vite. Ça a Ă©tĂ© dès la deuxième journĂ©e pour moi, l’annĂ©e dernière, Axel DespĂ©rès a commencĂ© titulaire Ă  Toulon alors qu’il avait aucune feuille de match en Top 14… Il y a une grosse volontĂ© de faire jouer les jeunes et cet environnement m’a grandement aidĂ©.

ĂŠtes-vous devenu un homme cette saison ?

Ça a Ă©tĂ© l’un des retours qui m’a Ă©tĂ© fait par le staff. MĂŞme s’ils considĂ©raient que j’Ă©tais dĂ©jĂ  mature avant, ils ont senti une Ă©volution et une prise de maturitĂ© de ma part. L’aventure avec les U20 m’a beaucoup aidĂ© pour cela, avec son cĂ´tĂ© humain. Le fait de cotĂ´yer les joueurs professionnel et d’ĂŞtre dans un rĂ´le d’adulte y a contribuĂ©. Au mĂŞme titre que les matchs Ă  enjeu ou encore toutes les sollicitaions que je peux avoir. 

Tout s’est enchaĂ®nĂ© pour vous. Vous avez rĂ©ussi Ă  sortir du rugby ?

Oui, dès la fin de la Coupe du monde, j’ai pu partir avec Paul Costes, LĂ©o Drouet et Arthur Mathiron. Dès que j’avais des vacances, j’allais voir ma famille, mes amis. Dès que j’ai un peu de temps, j’aime bien dĂ©connecter un peu pour rester frais du dĂ©but Ă  la fin de la saison. J’aime bien le padel aussi mais ma passion actuelle, c’est le golf. Je m’y suis mis Ă  fond avec Josselin Bouhier et Axel DespĂ©rès. Nous y allons au moins trois ou quatre fois par semaine.

Pour vous forger, le rugby a 7 et le Supersevens vous a-t-il aidĂ© ?

C’est pour cela que SĂ©bastien Piqueronies m’avait alignĂ© sur ces Ă©tapes de rugby Ă  7. C’est une discipline qui est super intĂ©ressante et qui permet de dĂ©velopper pas mal d’aspects du jeu. On peut prendre l’exemple d’Antoine Dupont. La discipline lui correspond bien et lui permet d’Ă©voluer sur certains secteurs de jeu. Personnellement, ça m’a fait progresser et ça m’a permis d’avoir des exigeances sur plusieurs aspects du jeu. 

Theo Attissogbe a participé à plusieurs étapes du Supersevens
Theo Attissogbe a participé à plusieurs étapes du Supersevens
Icon Sport – FEP

Vous aimeriez en refaire ?

Si l’occasion se prĂ©sente, pourquoi pas. 

Votre profil vous permet aussi d’évoluer au poste d’arrière et d’ailier. Que préférez-vous ?

Je suis formĂ© Ă  l’arrière. Mais d’avoir pu dĂ©couvrir le poste d’ailier cette annĂ©e Ă  ce niveau-lĂ , ça m’a beaucoup plu. Donc les deux postes me plaisent beaucoup et je veux garder cette complĂ©mentaritĂ© plutĂ´t que de faire un choix.

Vous avez jouĂ© d’autres postes ?

J’ai commencĂ© le rugby Ă  l’âge de six ans Ă  Peyrehorade, mon club de coeur dans les Landes. J’ai Ă©tĂ© formĂ© au poste de numĂ©ro 10. Je suis arrivĂ© Ă  Mont-de-Marsan en cadet deuxième annĂ©e et j’ai fait une demi-saison au poste de centre avec mon meilleur ami LĂ©on Darricarrère. Nous formions la paire de centres mais suite Ă  une blessure, j’ai glissĂ© Ă  l’arrière. Depuis j’ai enchaĂ®nĂ© Ă  ce poste. Quand je suis arirvĂ© Ă  la Section, le staff a eu l’idĂ©e que je pouvais jouer Ă  l’aile. Donc dès mes premiers matchs de prĂ©paration Ă  Pau, j’ai alternĂ© entre l’aile et l’arrière et ça m’a permis de jouer aux deux postes.

Vous parlez de votre jeunesse, qui Ă©taient vos exemples ?

Je supportais Biarritz et mes idoles Ă©taient Takudzwa Ngwenya et Iain Balshaw. Ce ne sont pas les premiers noms qui viennent mes j’Ă©tais fan du BO. Un arrière et un ailier… et au final ce sont mes deux postes.

Vous ĂŞtes un joueur au profil de relanceur mais Ă  l’arrière, nous avons pu admirer quelque fois votre jeu au pied. Pensez vous avoir progressĂ© sur ce secteur ?

Oui, j’en suis très content. C’est un axe d’amĂ©lioration qui Ă©tait très important pour moi et une mission qu’on m’avait donnĂ© au club. J’ai beaucoup travaillĂ© et je dois encore le faire mais je suis très content. J’ai un profil qui peut paraĂ®tre assez relanceur mais j’aime bien aussi l’aspect gestionnaire et tacticien du jeu, qu’on retrouve davantage Ă  l’arrière qu’Ă  l’aile. 

Theo Attissogbe a progressé sur son jeu au pied
Theo Attissogbe a progressé sur son jeu au pied
Icon Sport – Icon Sport

Contre Perpignan, vous avez aussi gratté un ballon… Défensivement vous sentez-vous en confiance ?

Je sais que c’est un aspect de mon jeu qu’il faut que j’Ă©toffe. Il y a eu cette performance Ă  Bordeaux (19 plaquages rĂ©alisĂ©s, NDLR), qui est assez rare mais c’est quelque chose qu’il faut que je travaille encore plus. Plus globalement, ce sont les attitudes au contact que je dois dĂ©velopper dans les prochains mois pour pouvoir passer un cap.

Émilien Gailleton disait dans nos colonnes récemment qu’il s’est trop focalisé sur ses lacunes et en a oublié de travailler ses points forts. Discutez-vous de cela avec lui ?

Nous parlons un peu de tout avec Émilien donc nous avons dĂ©jĂ  Ă©voquĂ© ce sujet. Mais je veux vraiment Ă©voluer physiquement car je sais que ça ne peut ĂŞtre que bĂ©nĂ©fique pour moi. Je sais aussi que ça se fera en suivant un plan bien prĂ©cis. Ce n’est pas juste en prenant du poids et du muscle que je pourrai optimiser au mieux mon dĂ©veloppement physique. Mes qualitĂ©s sont la vitesse et l’Ă©vitement donc il faut que je puisse m’Ă©toffer physiquement tout en dĂ©veloppant mes points forts. 

Vous ĂŞtes donc un polyvalent. Savez-vous d’ailleurs qui aime les joueurs polyvalent ?

Je crois savoir (rire). Le staff de l’Ă©quipe de France ?

Exact. Fabien Galthié vous a récemment nommé parmi les joueurs qui devraient être appelés pour aller en tournée en Argentine. Qu’est-ce que cela signifierait ?

Ce fut très plaisant de lire cela. C’est quelque chose d’assez fou pour moi car l’Ă©quipe de France est quelque chose qui fait rĂŞver. Que ce soit les U20 ou la grande Ă©quipe de France, porter le maillot national est quelque chose de fabuleux. J’espère y aller avec eux. 

Avez-vous l’impression que tout va très vite pour vous ? 

Oui ça va vite mais c’est plutĂ´t plaisant. J’ai vraiment envie d’y aller Ă  100%.

Depuis quand avez-vous des contacts avec le staff du XV de France ?

Nous les cotĂ´yons plus ou moins mais j’ai reçu un appel de Patrick Arlettaz il y a trois semaines. Il m’a dit que j’avais un profil qui pouvait les intĂ©resser et qu’ils suivaient mes performances. Qu’il fallait aussi que je continue Ă  faire de belles performances pour prendre part Ă  la tournĂ©e. DĂ©sormais, je n’ai plus de matchs, j’ai fait ce que j’ai pu. 

Emilien Gailleton devrait partager cela avec vous, c’est mieux d’y aller avec un ami ?

Y aller avec un pote, ça fait d’abord plaisir pour lui ! En plus lui, c’est kiffant parce que nous sommes comme chien et chat Ă  la Section. Nous sommes souvent ensemble. Nous avons jouĂ© pas mal de matchs cette annĂ©e, nous avons quelques automatismes donc ça serait plaisant de jouer ensemble cet Ă©tĂ©. 

Theo Attissogbe avec Emilien Gailleton
Theo Attissogbe avec Emilien Gailleton
Icon Sport – Icon Sport

Vous pourriez aussi retrouver votre meilleur ami, LĂ©on Darricarrère…

Ce serait fou. Nous en parlions justement. On va se voir en fin de semaine donc on verra.

ApprĂ©hendez vous ce rendez-vous ou l’abordez vous comme un nouveau dĂ©fi ? De nombreux joueurs se sont fait une place dans le groupe France avec ce genre de tournĂ©es…

J’ai une grande dĂ©termination. J’ai vraiment envie de participer Ă  cette tournĂ©e. Et quand je dis participer, c’est pas simplement y aller, c’est d’y participer pleinement en faisant de bons matchs. C’est ce qui m’anime. Je vais garder cette insouciance car c’est ce que m’a beaucoup dit de faire SĂ©bastien Piqueronies cette saison. C’est dans cet Ă©tat d’esprit-lĂ  que je suis le meilleur donc je vais le garder le plus longtemps possible pour continuer sur ma progression. 

Vous êtes encore éligible avec les U20 mais vous manqueriez la Coupe du monde pour faire la tournée. Est-ce que ça peut être une frustration ?

Si je suis amener Ă  la rater, j’aurais tout de mĂŞme la chance de participer Ă  une tournĂ©e en Argentine avec le XV de France. Certes, il y a eu des moments incroyables l’annĂ©e dernière mais je le vois plutĂ´t comme une opportunitĂ© de jouer avec les grands.

Bouton retour en haut de la page
Fermer