RUGBYNISTÈRE 🔵 XV DE FRANCE. Fickou admet ses faiblesses mais promet une revanche : L’Importance du soutien de Galthié – Shango Media
Rugby-FR

RUGBYNISTÈRE 🔵 XV DE FRANCE. Fickou admet ses faiblesses mais promet une revanche : L’Importance du soutien de Galthié

Vivement critiqué ces derniers mois, le centre international Gaël Fickou a répondu par le jeu ce week-end en Écosse. Ce dernier est revenu sur son niveau de jeu et l’importance de Fabien Galthié.

Face à l’Irlande pour le premier match de ce Tournoi des 6 Nations édition 2024, Gaël Fickou avait été à l’image de ses coéquipiers, à côté de la plaque. Face au tandem Aki/Henshaw, le Francilien n’avait pas vraiment existé, et les critiques avaient alors jailli. 

En plus de cela, ses performances en club ne sont pas mirobolantes depuis son retour de la Coupe du monde. Dans cette dernière compétition, le centre du Racing 92 n’avait pas été non plus au top de sa forme, ce qui commençait à peser dans l’esprit des supporters du XV de France. 

Vient s’ajouter à cela l’excellent début de saison de Nicolas Depoortère, qui fait partie des joueurs convoqués par Galthié pour ce Tournoi. Le Palois Émilien Gailleton est, lui aussi, en embuscade, en attendant qu’une place se libère. 

Ce match face à l’Écosse semblait alors être celui de la dernière chance avant un remplacement pour Fickou. Toutefois, l’homme aux 87 sélections a répondu présent, et a montré qu’à 29 ans, il était encore dans ses plus belles années. Ce dernier a été élu homme du match à l’issue de la rencontre. 

RUGBY. Danty, Depoortere, Fickou, etc. Comment le XV de France peut-il se révolutionner au centre ?RUGBY. Danty, Depoortere, Fickou, etc. Comment le XV de France peut-il se révolutionner au centre ?

 »Fabien Galthié ne m’a pas lâché »

Interrogé par Var-Matin, Gaël Fickou est revenu sur sa bonne prestation à Murrayfield, mais également sur sa relation avec le sélectionneur de l’équipe de France. Il a ainsi remercié Fabien Galthié : 

« Il y a du mieux. Quand on n’est pas bon, les critiques sont justifiées. Il faut faire le dos rond et bosser. J’ai montré un autre visage contre l’Écosse. Ça fait plaisir, il faut continuer. On n’a pas fait une belle performance la semaine dernière contre l’Irlande, moi le premier, et Fabien Galthié ne m’a pas lâché. Il aurait pu mettre un autre joueur à ma place avec énormément de talent, mais il ne l’a pas fait. Ça montre sa confiance et c’est important dans un groupe. »

L’ancien joueur du Stade Toulousain est un des leaders du XV de France, mais aussi le joueur le plus capé en sélection actuellement. De ce fait, il a vu passer bon nombre de sélectionneurs depuis 2013. Il explique que cette manière de fonctionner n’a pas toujours été au goût du jour : « Il a montré qu’il ne lâchait pas l’équipe, qu’il croyait en nous malgré la pression de la presse. On sent sa confiance et c’est important : à une époque, le staff aurait peut-être changé la moitié de l’équipe… Plus que jamais, il est à fond derrière nous et l’équipe est à fond derrière lui. »

XV DE FRANCE. Dézingué sur les réseaux, on vous explique pourquoi Jalibert a été loin d’être ''cata'' face à l’ÉcosseXV DE FRANCE. Dézingué sur les réseaux, on vous explique pourquoi Jalibert a été loin d’être  »cata » face à l’Écosse

Bouton retour en haut de la page
Fermer