RFI 🔵 Sommet de l’OTAN: l’alliance atlantique multiplie les gages de soutien Ă  l’Ukraine – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

RFI 🔵 Sommet de l’OTAN: l’alliance atlantique multiplie les gages de soutien Ă  l’Ukraine

Des avions F-16, des batteries de dĂ©fense antiaĂ©rienne, une « trajectoire irrĂ©versible » vers l’adhĂ©sion : les pays de l’Otan ont multipliĂ© ce mercredi 10 juillet les gages d’un soutien renforcĂ© Ă  l’Ukraine, au premier jour d’un sommet historique Ă  Washington marquĂ© par les incertitudes politiques, notamment aux États-Unis.

Publié le :

4 mn

Publicité

« La Russie est sur le pied de guerre Â», avec l’aide de la Chine, de la CorĂ©e du Nord et de l’Iran pour son industrie d’armement, a averti le prĂ©sident des États-Unis Joe Biden, lors de ce sommet marquant les 75 ans d’existence de l’Alliance. Ă€ cet Ă©gard, les dirigeants de l’Otan ont exprimĂ© leurs « profondes prĂ©occupations Â» face au rapprochement entre la Russie et la Chine, et dĂ©noncĂ© le soutien de PĂ©kin Ă  l’effort de guerre russe en Ukraine, selon un communiquĂ© final.

« Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser l’Alliance ĂŞtre distancĂ©e Â», a ajoutĂ© Joe Biden d’une voix forte, après les interrogations sur son Ă©tat de santĂ© et sa capacitĂ© Ă  dĂ©fendre les couleurs du camp dĂ©mocrate, Ă  quatre mois de l’Ă©lection prĂ©sidentielle amĂ©ricaine.

Dès avant l’ouverture officielle de leur rĂ©union, plusieurs pays de l’Otan ont annoncĂ© avoir commencĂ© Ă  transfĂ©rer des avions de combat F-16 Ă  l’Ukraine. Ces appareils, en provenance du Danemark et des Pays-Bas, « voleront dans le ciel ukrainien cet Ă©tĂ© Â», a assurĂ© le secrĂ©taire d’État amĂ©ricain Antony Blinken.

Renforcement de la défense antiaérienne ukrainienne

La Maison-Blanche a de son cĂ´tĂ© ajoutĂ© que la Belgique et la Norvège s’Ă©taient engagĂ©es Ă  fournir d’autres appareils Ă  l’Ukraine, qui fait face Ă  un barrage croissant de missiles russes contre ses villes et infrastructures. Après avoir fĂŞtĂ© en grande pompe la veille au soir Ă  Washington le 75ᵉ anniversaire de l’alliance militaire occidentale, les leaders se sont retrouvĂ©s au sein du Conseil de l’Atlantique nord, l’organe politique suprĂŞme de l’Otan, avant de rejoindre la Maison-Blanche pour un dĂ®ner de gala.

Lors de cet Ă©vĂ©nement marquĂ© par un orage, qui a conduit Ă  l’annulation d’un dĂ©filĂ© aĂ©rien, Joe Biden a comparĂ© l’Alliance transatlantique au quartier de son enfance : « quand un voisin avait besoin d’aide, vous lui donniez un coup de main, quand des petites brutes menaçaient le quartier, vous interveniez Â», a-t-il dĂ©clarĂ©.

Le prĂ©sident amĂ©ricain avait confirmĂ© mardi soir que les alliĂ©s allaient aussi fournir Ă  l’Ukraine un total de cinq systèmes de dĂ©fense antiaĂ©rienne supplĂ©mentaires, dont quatre batteries de type Patriot, des missiles sol-air particulièrement efficaces pour intercepter les missiles balistiques russes. L’Allemagne, les Pays-Bas, la Roumanie et l’Italie doivent Ă©galement y contribuer. Cela, alors que la Russie a intensifiĂ© dernièrement ces frappes de missiles contre l’Ukraine, en dĂ©vastant notamment le plus grand hĂ´pital pour enfants du pays, Ă  Kiev.

40 milliards d’euros d’aide pour l’annĂ©e Ă  venir

Plus de deux ans après l’invasion russe de l’Ukraine, les alliĂ©s s’engagent Ă  dĂ©velopper leur industrie de dĂ©fense, a indiquĂ© ce mercredi 10 juillet le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral sortant de l’Otan, Jens Stoltenberg.

« Ce nouvel engagement envoie au monde un message sans ambiguĂŻtĂ© Â», a soulignĂ© sur ce point Joe Biden, se fĂ©licitant que 23 pays sur les 32 que compte l’alliance allaient dĂ©sormais consacrer 2% de leur produit intĂ©rieur brut aux dĂ©penses militaires. Les alliĂ©s ont Ă©galement dĂ©cidĂ© que leur aide militaire Ă  l’Ukraine pour faire face Ă  la Russie atteindrait au minimum 40 milliards d’euros sur l’annĂ©e Ă  venir, selon leur dĂ©claration commune.

L’Ukraine souhaitait recevoir une invitation formelle Ă  rejoindre l’Otan, mais devra encore attendre face Ă  l’opposition de plusieurs pays, dont les États-Unis. Les membres de l’organisation sont toutefois d’accord pour reconnaĂ®tre que l’Ukraine est sur une « trajectoire irrĂ©versible Â» vers son adhĂ©sion Ă  l’Alliance atlantique, selon le communiquĂ© final. Pour le chancelier allemand Olaf Scholz, les dĂ©cisions prises par l’Otan « procurent Ă  l’Ukraine la clartĂ© dont elle a besoin Â».

L’OTAN Ă©galement traversĂ©e par des incertitudes

Emmanuel Macron, arrivĂ© ce mercredi, n’a fait aucune dĂ©claration Ă  la presse, malgrĂ© les inquiĂ©tudes chez ses partenaires europĂ©ens sur un affaiblissement potentiel de la France après les Ă©lections lĂ©gislatives. Le sommet de Washington intervient dans un climat d’incertitude politique aux États-Unis, oĂą le prĂ©sident Biden a fait face Ă  une fronde d’Ă©lus dĂ©mocrates le sommant d’abandonner la course Ă  un second mandat en novembre face Ă  Donald Trump.

L’ombre de l’ancien prĂ©sident rĂ©publicain, qui s’est souvent montrĂ© critique de l’Otan et dont certains propos ont semblĂ© fragiliser le principe d’assistance mutuelle prĂ©vu par l’article 5 du traitĂ©, plane sur le sommet. « Je m’attends Ă  ce que, quel que soit le rĂ©sultat des Ă©lections, les États-Unis restent un alliĂ© solide et loyal de l’Otan Â», a toutefois dĂ©clarĂ© mercredi Jens Stoltenberg. Le prĂ©sident finlandais Alexander Stubb n’en a pas moins reconnu que la polarisation aux États-Unis Ă©tait « très toxique Â».

   Le Premier ministre hongrois Viktor Orban est Ă©galement prĂ©sent au sommet après ses rĂ©cents dĂ©placements Ă  Moscou et Ă  PĂ©kin, qui ont Ă©tĂ© très mal perçus notamment Ă  Washington et Bruxelles.

Ă€ lire aussiVisite surprise de Viktor Orban en Chine pour une «mission de paix» entre l’Ukraine et la Russie

Bouton retour en haut de la page
Fermer