RFI 🔵 PrĂ©sidentielle au Mexique: dernier meeting pour Claudia Sheinbaum sur fond de criminalitĂ© et de violences – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

RFI 🔵 Présidentielle au Mexique: dernier meeting pour Claudia Sheinbaum sur fond de criminalité et de violences

Au Mexique, la dauphine d’Andrès Manuel Lopez Obrador, Claudia Sheinbaum bĂ©nĂ©ficie de la popularitĂ© du prĂ©sident sortant. L’ex-maire de Mexico est en effet favorite pour l’élection prĂ©sidentielle de ce dimanche 2 juin. Si elle l’emporte, elle devra s’atteler au flĂ©au de la criminalitĂ© qui gangrène la sociĂ©tĂ© mexicaine et qui a entachĂ© la campagne avec 31 candidats assassinĂ©s.

Publié le :

3 mn

Publicité

Au Mexique, la candidate Ă  l’Ă©lection prĂ©sidentielle du 2 juin de la gauche au pouvoir, Claudia Sheinbaum, peut dĂ©jĂ  compter sur le vote de Rafael Yari Cubanillas Gonzales, un jeune homme qui travaille dans le secteur de l’énergie, raconte notre envoyĂ© spĂ©cial Ă  Mexico, Achim Lippold.

Comme tous les Mexicains, il est très prĂ©occupĂ© par l’insĂ©curitĂ© qui a beaucoup augmentĂ© ces dernières annĂ©es. « Chaque fois que je prends l’autoroute, je me demande si c’est la dernière fois... », raconte ce sympathisant de la candidate Claudia Sheinbaum. 

Je me suis dĂ©jĂ  trouvĂ© dans des tirs croisĂ©s sur l’autoroute vers la frontière amĂ©ricaine. Des voitures Ă©taient en train de se battre entre elles. Après, elles sont sorties. Tout simplement, ça peut arriver et c’est quelque chose avec laquelle on apprend Ă  vivre. Je pense que toutes les familles mexicaines ont Ă©tĂ© touchĂ©es par cette insĂ©curitĂ©…

TĂ©moignage recueilli par Achim Lippold sur l’insĂ©curitĂ© au Mexique

Il espère qu’avec une prĂ©sidente Ă  la tĂŞte du pays, ce flĂ©au sera enfin combattu : « La sociĂ©tĂ© mexicaine a beaucoup changĂ© ces dernières 20 ans. J’espère que ça va maintenant s’amĂ©liorer avec Claudia Sheinbaum, les six prochaines annĂ©es ». La candidate du Mouvement pour la rĂ©gĂ©nĂ©ration nationale (Morena) a en effet promis aussi de lutter contre le crime organisĂ©. Pour Alfredo, originaire de Jalisco, un État très violent, c’est une prioritĂ© absolue : « Il y a des endroits oĂą le crime organisĂ© contrĂ´le le processus Ă©lectoral, dĂ©cide si le citoyen peut ou non sortir pour exercer son droit de vote. L’État devrait renforcer le dispositif de sĂ©curitĂ© dans ces endroits pour permettre aux gens d’aller voter ».

Ă€ lire aussiÉlections gĂ©nĂ©rales au Mexique: la campagne la plus meurtrière de l’histoire du pays

Fin de campagne mexicaine sanglante

La campagne prĂ©sidentielle s’est terminĂ©e comme elle avait commencĂ© : dans la violence. Un candidat aux Ă©lections municipales a Ă©tĂ© assassinĂ© mercredi 29 mai lors d’un dernier meeting. Plus de 30 candidats ont Ă©tĂ© tuĂ©s lors de cette campagne Ă©lectorale.

Aucun incident n’a Ă©tĂ© dĂ©plorĂ© lors du dernier meeting de Claudia Sheinbaum. « Ce 2 juin, nous allons entrer dans l’histoire » a lancĂ© mercredi 29 mai la candidate de la gauche devant 500 000 sympathisants rĂ©unis sur la place de la Constitution, Ă  Mexico. Dans un discours triomphaliste, la candidate de la gauche que tous les sondages donnent gagnante face Ă  sa rivale de droite Xochitl Galvez, a promis de poursuivre la politique sociale du prĂ©sident sortant Andrès Manuel Lopez Obrador. 

Une politique sociale dont a profitĂ© aussi Rey Naverez, venu soutenir Claudia Sheinbaum. « Je suis enseignant dans un lycĂ©e, j’enseigne depuis 12 ans et je n’ai jamais eu un contrat permanent. Mais grâce Ă  Andrès Manuel Lopez Obrador, j’aurai la sĂ©curitĂ© de l’emploi. Ils m’ont accordĂ© aussi une augmentation de salaire que je n’ai jamais eue avant ».

Claudia Sheinbaum a terminĂ© son discours en invitant ses sympathisants Ă  revenir dimanche prochain pour cĂ©lĂ©brer sa victoire Ă  l’Ă©lection prĂ©sidentielle. Au total, 99 millions d’Ă©lecteurs sont inscrits pour des Ă©lections qui sont Ă©galement un renouvellement du Parlement et du SĂ©nat, et qui verront l’Ă©lection de neuf gouverneurs sur les 32 États, plus une myriade de scrutins locaux. 

À lire aussiMexique : Claudia Sheinbaum, probable successeur au président sortant Lopez Obrador

Bouton retour en haut de la page
Fermer