RFI 🔵 Les barrissements des Ă©lĂ©phants comparables Ă  des noms pour se dĂ©signer, selon une rĂ©cente Ă©tude – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

RFI 🔵 Les barrissements des éléphants comparables à des noms pour se désigner, selon une récente étude

Selon une Ă©tude parue ce lundi 10 juin, dans la revue scientifique Nature, les Ă©lĂ©phants pourraient s’appeler entre eux avec un nom. D’après les biologistes de l’universitĂ© de Colorado aux États-Unis, Ă  l’origine de cette dĂ©couverte, les barrissements des Ă©lĂ©phants ne sont pas de simples « bruits de trompettes Â», mais des phrases complexes qui comprennent de multiples messages.

Publié le :

1 mn

Publicité

C’est une dĂ©couverte aussi fascinante qu’inattendue : l’Ă©lĂ©phant est le premier animal Ă  rejoindre l’homme dans sa capacitĂ© Ă  donner un nom au destinataire de son appel.

En Ă©tudiant, grâce Ă  l’intelligence artificielle, les enregistrements de 469 barrissements Ă©mis par une mère Ă©lĂ©phant d’Afrique, les chercheurs ont dĂ©couvert que ces sons Ă©taient d’une grande richesse et porteurs de sens. Grâce Ă  son barrissement, le pachyderme peut donner des informations sur lui-mĂŞme, son âge, son sexe et mĂŞme son Ă©tat Ă©motionnel. En clair, le barrissement n’est pas un simple bruit de trompette, mais une phrase complexe, Ă  destination d’un congĂ©nère.

Les éléphants réagissent

Et pour confirmer cette hypothèse, les chercheurs ont passé des enregistrements à dix-sept éléphants dans leur environnement naturel. Avec un résultat spectaculaire, ils réagissent très rapidement aux sons qui leurs sons adressés, ignorant ceux destinés à un autre.

Les scientifiques s’interrogent Ă  prĂ©sent sur l’origine de ce don. Une rĂ©cente Ă©tude avait dĂ©jĂ  dĂ©montrĂ© la capacitĂ© des Ă©lĂ©phants Ă  enterrer et pleurer leurs morts. L’Ă©tude des pachydermes n’a pas fini de nous surprendre. 

Ă€ lire aussiL’Ă©lĂ©phant, un symbole ivoirien en pĂ©ril

Bouton retour en haut de la page
Fermer