RFI 🔵 LĂ©gislatives en France: Marion MarĂ©chal dĂ©plore un revirement du Rassemblement national qui «refuse» un accord – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

RFI 🔵 Législatives en France: Marion Maréchal déplore un revirement du Rassemblement national qui «refuse» un accord

La figure de l’extrĂŞme-droite française Marion MarĂ©chal a dĂ©plorĂ© mardi 11 juin « un changement de position Â» du parti Rassemblement national (RN) qui « refuse le principe mĂŞme d’un accord Â» avec son parti ReconquĂŞte, dans le cadre des Ă©lections lĂ©gislatives des 30 juin et 7 juillet. Anciennement appelĂ©e Marion MarĂ©chal Le Pen, elle espĂ©rait un accord entre le parti de sa tante Marine Le Pen, qu’elle avait quittĂ©, et son actuelle formation, dominĂ©e par le polĂ©miste Éric Zemmour.

Publié le :

2 mn

Publicité

« MalgrĂ© mes tentatives de nĂ©gociation, le regrettable argument qui m’a Ă©tĂ© avancĂ© (est) qu’ils ne souhaitent aucune association directe ou indirecte avec Eric Zemmour Â», a expliquĂ© dans un communiquĂ© celle qui dirigeait la liste zemmouriste aux europĂ©ennes.

Marion MarĂ©chal avait rencontrĂ© lundi 10 juin après-midi le prĂ©sident du parti Jordan Bardella et Marine Le Pen, au siège du RN. Ă€ l’issue de cette entrevue, le prĂ©sident du parti Ă  la flamme avait soulignĂ© que sa concurrente d’auparavant avait « fait preuve durant toute la campagne d’une dĂ©marche et d’une attitude constructive Ă  l’Ă©gard du Rassemblement national Â». Cela tout en glissant que cela n’avait « pas Ă©tĂ© le cas d’Éric Zemmour Â».

Mais ce mardi, le Rassemblement national a revu sa position, selon Mme MarĂ©chal. « Alors que nous Ă©tions sur le point de finaliser un accord prĂ©voyant la reprĂ©sentation des 1,4 million d’Ă©lecteurs de ReconquĂŞte aux Ă©lections europĂ©ennes dans une coalition lĂ©gislative, Jordan Bardella m’a informĂ©e (mardi) après-midi d’un changement de position, a-t-elle Ă©crit dans son communiquĂ©. Cette dĂ©cision soudaine et contradictoire avec nos nombreux Ă©changes et travaux prĂ©paratoires n’est pas Ă  la hauteur des Ă©vĂ©nements et de l’espoir suscitĂ© parmi les Français Â», a-t-elle ajoutĂ©.

Mme MarĂ©chal avait pour sa part exprimĂ© son « souhait ardent Â» de « trouver le moyen de nous rassembler Â» avec le parti lepĂ©niste. Cela dans le cadre des Ă©lections lĂ©gislatives anticipĂ©es convoquĂ©es par le prĂ©sident français Emmanuel Macron après la victoire de l’extrĂŞme droite française aux europĂ©ennes.

Elle devait encore « en discuter Â» mardi après-midi avec Eric Zemmour, le prĂ©sident de son parti ReconquĂŞte!, sur fond d’inimitiĂ© notoire entre eux.

Ă€ lire aussiFrance: la droite implose après la proposition de Ciotti d’une alliance entre les RĂ©publicains et le Rassemblement national

Bouton retour en haut de la page
Fermer