RFI 🔵 LĂ©gislatives Ă  Madagascar: des Ă©lecteurs scrutent les opĂ©rations de dĂ©pouillement – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

RFI 🔵 Législatives à Madagascar: des électeurs scrutent les opérations de dépouillement

Ă€ Madagascar, la Commission Ă©lectorale nationale indĂ©pendante (CĂ©ni) publie depuis mercredi soir des rĂ©sultats au compte-gouttes et les premières tendances donnent une participation entre 22 et 50%, selon les districts. Aucune tendance nationale n’est pour l’heure connue. Le 29 mai, l’opposition a dĂ©noncĂ© des fraudes. L’observatoire de la sociĂ©tĂ© civile Safidy a, lui aussi, pointĂ© des irrĂ©gularitĂ©s. Ă€ l’heure du dĂ©pouillement, l’heure Ă©tait Ă  la vigilance pour des Ă©lecteurs venus assister par centaines aux opĂ©rations de comptage. Illustration dans un bureau du 1ᵉʳ arrondissement de la capitale.

Publié le :

2 mn

Publicité

Avec notre correspondante Ă  Antananarivo, Pauline Le Troquier

Au dĂ©compte des voix tirĂ©es pour leur champion, les Ă©lecteurs laissent Ă©clater leur joie. Dans cette Ă©cole, environ 400 habitants sont venus assister au dĂ©pouillement. « Ici, on est dans les bas quartiers. On siffle, on crie, on proteste », s’amuse Ronald, habitant du quartier d’Andavamamba. Mais il prĂ©vient : si l’ambiance est bon enfant, lui est loin d’être venu en simple spectateur. Il veille d’un Ĺ“il très vigilant sur les opĂ©rations. « Je n’ai pas confiance parce qu’à Madagascar les Ă©lections c’est comme ci comme ça, lance-t-il. Assister au dĂ©pouillement, pour moi, c’est une manière de voir les fraudes et de surveiller comment ça se passe Â».

« Venir assister au dĂ©pouillement, c’est leur moment prĂ©fĂ©rĂ© Â»

Une mission que cet Ă©lecteur n’est pas le seul Ă  prendre Ă  cĹ“ur. Dans cette salle, les esprits s’échauffent tout Ă  coup : en cause, la validitĂ© ou non d’un bulletin mal cochĂ©. Une prudence qu’entend cette prĂ©sidente du bureau de vote : « C’est bien que les gens restent vigilants parce qu’ils sont dans leurs droits et ça nous aide vraiment dans notre mission. LĂ , on collabore. C’est leur moment prĂ©fĂ©rĂ© de venir assister au dĂ©pouillement. »  

La vigilance n’aura pas gâché l’ambiance électorale dans ce bureau de vote. Mais au-delà de la capitale, la plateforme d’opposition Firaisankina, par la voix de son porte-parole, l’ancien président Marc Ravalomanana, a dénoncé hier une pluie d’irrégularités : des bulletins uniques pré-cochés et des procès-verbaux signés avant même l’heure du dépouillement.

Madagascar a tenu mercredi des Ă©lections lĂ©gislatives pour Ă©lire 163 dĂ©putĂ©s. Le prĂ©sident Andry Rajoelina, dont la rĂ©Ă©lection en novembre Ă  un second mandat a Ă©tĂ© contestĂ©e par l’opposition, mise sur une large majoritĂ©.

À lire aussiLégislatives à Madagascar: le vote marqué par des tensions, l’opposition crie à la fraude

Bouton retour en haut de la page
Fermer