RFI 🔵 BĂ©nin: l’Ă©quipage du bateau suspect Ă©chouĂ© placĂ© sous mandat de dĂ©pĂ´t – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

RFI 🔵 BĂ©nin: l’Ă©quipage du bateau suspect Ă©chouĂ© placĂ© sous mandat de dĂ©pĂ´t

Au BĂ©nin, c’est le dĂ©but du volet judiciaire du navire suspect qui s’est Ă©chouĂ© le week-end du 29 juin près de l’une des plages les plus frĂ©quentĂ©es de Cotonou. Un remorqueur baptisĂ© SPSL Udeme dont l’équipage a Ă©tĂ© placĂ© sous mandat de dĂ©pĂ´t lundi, ainsi que trois haut gradĂ©s bĂ©ninois. Ils seront jugĂ©s mi-aoĂ»t pour trafic de produits pĂ©troliers notamment.

Publié le :

1 mn

Publicité

Avec notre correspondant Ă  Cotonou, Jean-Luc Aplogan

C’est lundi soir que les enquĂŞteurs ont prĂ©sentĂ© une vingtaine de personnes au procureur spĂ©cial de la Criet. Mario MĂ©tonou au dĂ©but de l’affaire avait mis en place une commission d’enquĂŞte. Il a placĂ© 18 personnes en dĂ©tention provisoire. Selon nos informations, ces personnes seront jugĂ©es le 14 aoĂ»t prochain pour « trafic de produits pĂ©troliers, navigation sans titre et abus de fonction ». Les 14 membres de l’équipage sont concernĂ©s, mais ce n’est pas tout. 

RFI apprend que deux officiers de la Marine nationale et un officier de la police béninoise sont également placés sous mandat de dépôt dans la même affaire. Ce navire avait été qualifié de douteux et de navire du trafic inconnu légalement au Nigeria. Il transportait uniquement du carburant.

Toujours visible dans les eaux, le navire n’a pas bougĂ©. On l’aperçoit en longeant la route des pĂŞches. Le pompage des 250 000 litres de gasoil est terminĂ©. C’était la prioritĂ©, avaient dĂ©clarĂ© les autoritĂ©s bĂ©ninoises « pour Ă©viter une pollution ».

Ă€ lire aussiBĂ©nin: risque de marĂ©e noire après l’Ă©chouage d’un navire suspect Ă  Cotonou

Bouton retour en haut de la page
Fermer