RFI 🔵 Après la Russie, le Premier ministre indien se rend en Autriche et rĂ©pète que «la guerre n’était pas la solution» – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

RFI 🔵 Après la Russie, le Premier ministre indien se rend en Autriche et répète que «la guerre n’était pas la solution»

Le Premier ministre indien Narendra Modi est en tournée diplomatique entre deux blocs antagonistes cette semaine. Après avoir été reçu par Vladimir Poutine à Moscou, il était à Vienne ce mercredi. En Russie comme en Europe, Narendra Modi a répété son opposition à la guerre.

Publié le :

2 mn

Publicité

L’Inde garde un pied dans chaque camp et l’assume, rapporte notre correspondant en Inde, CĂ´me Bastin. Si Narendra Modi a choisi la Russie pour son premier dĂ©placement Ă  l’étranger depuis le dĂ©but de son troisième mandat en juin, il s’est rendu en Autriche ce mercredi, une première pour un Premier ministre Indien depuis 40 ans.

Sur place, Narendra Modi a rĂ©pĂ©tĂ© que « la guerre n’était pas la solution » et que son pays et l’Autriche Ă©taient « prĂŞts » Ă  « fournir tout le soutien possible » pour « rĂ©tablir rapidement la paix et la stabilitĂ© » en Ukraine. « La perte de vies innocentes est inacceptable, quel que soit le lieu oĂą elle se produit », a dĂ©clarĂ© M. Modi devant les journalistes. Et d’ajouter : « Les problèmes ne peuvent pas ĂŞtre rĂ©solus sur le champ de bataille ».

De son cĂ´tĂ©, son homologue Autrichien a assurĂ© avoir discutĂ© avec Narendra Modi de la guerre en Ukraine et s’ĂŞtre enquis auprès de lui de la position russe. Le chancelier autrichien Karl Nehammer a aussi Ă©voquĂ© « l’objectif commun » des deux pays pour l’Ukraine: une « paix juste et durable, conformĂ©ment Ă  la Charte des Nations unies ». Il a soulignĂ© « l’influence » importante qu’avait l’Inde, la « plus grande dĂ©mocratie du monde ».

Son « ami » Vladimir Poutine

Pour rappel, le Premier ministre indien Ă©tait en Russie lundi et mardi. Rien de substantiel n’a filtrĂ© de cette visite placĂ©e sous le signe des Ă©changes commerciaux entre l’Inde et la Russie qui se sont dĂ©multipliĂ©s depuis les sanctions occidentales contre Moscou mais la diplomatie Indienne ne semble pas prĂŞte Ă  lâcher la Russie.

Narendra Modi avait d’ailleurs dit au Kremlin Ă  son « ami » Vladimir Poutine que continuer de bombarder l’Ukraine n’allait pas « rĂ©soudre les problèmes », plaidant pour « un chemin vers la paix par le dialogue ». Pour rappel, en alliĂ© traditionnel de Moscou, l’Inde n’a jamais explicitement condamnĂ© l’offensive russe.

Les États-Unis, lundi, ont affichĂ© leur inquiĂ©tude envers l’amitiĂ© revendiquĂ©e entre Vladimir Poutine et Narendra Modi, qui a Ă©tĂ© dĂ©corĂ© de la plus haute distinction civile Russe. Le PrĂ©sident ukrainien, Volodymyr Zelensky, a lui jugĂ© « dĂ©vastateur pour la paix de voir le leader de la plus grande dĂ©mocratie embrasser le criminel sanglant de Moscou. »

À lire aussiRussie: premiers échanges «informels» entre Vladimir Poutine et Narendra Modi

Bouton retour en haut de la page
Fermer