PUREPEOPLE 🔵 Tony Parker : L’ambitieux projet de l’ancien basketteur capote… Nouveau revers dans l’affaire ! – Shango Media
News-FRONT-FRPeople-FR

PUREPEOPLE 🔵 Tony Parker : L’ambitieux projet de l’ancien basketteur capote… Nouveau revers dans l’affaire !



Par

Thomas Martin

&nbsp|&nbspRĂ©dacteur

Grand passionné de sport, il aime bien savoir ce qui se cache dans la vie des athlètes, mais ne néglige pas pour autant les stars de cinéma ou de la chanson. Après un long périple dans le grand nord canadien, il est revenu plus déterminé que jamais pour voir ce qui se tramait chez les people de France et d’ailleurs.

Devenu un homme d’affaires avisĂ© depuis l’arrĂŞt de sa carrière de basketteur, Tony Parker multiplie les projets. Dernièrement, l’ancien sportif a tentĂ© d’investir dans un projet ambitieux, mais son offre n’a pas Ă©tĂ© retenue. S’estimant flouĂ©, il envisagerait de porter l’affaire en justice et rĂ©clamerait des millions, d’après Le Parisien.

Tony Parker : L’ambitieux projet de l’ancien basketteur capote… Nouveau revers dans l’affaire !

Voir les 13 photos

La suite après la publicité

Tony Parker fait beaucoup parler de lui ces derniers temps, mais il faut dire que l’ancien basketteur multiplie les projets. Depuis quelques semaines, il fait partie du jury de l’Ă©mission Qui veut ĂŞtre mon associĂ© ? sur M6 et sa prĂ©sence n’est pas passĂ©e inaperçue, loin de lĂ . S’il a consacrĂ© une grosse partie de sa carrière au basketball, le Français de 41 ans a toujours Ă©tĂ© attirĂ© par le business et depuis la fin de sa carrière, il est devenu un homme d’affaires avisĂ©. S’il s’est lancĂ© dans le business très juteux du vin ainsi que dans les courses de chevaux, il est Ă©galement très intĂ©ressĂ© par les sports d’hiver et notamment les stations de ski.

Si son ambitieux projet ne fait pas que des heureux du cĂ´tĂ© de Villard-de-Lans (Isère), Tony Parker compte bien aller au bout du processus. Comme nous l’apprend Le Parisien ce lundi 12 fĂ©vrier, l’ex d’Eva Longoria a rĂ©pondu Ă  un appel d’offres concernant le domaine skiable des Gets, en Haute-Savoie, mais tout ne s’est pas passĂ© comme prĂ©vu. D’après les informations de nos confrères, « la procĂ©dure de marchĂ© public Ă  laquelle il avait participĂ© a en effet Ă©tĂ© interrompue de façon surprenante » et le champion ne compte pas en rester lĂ .

Tony Parker ne va pas se laisser faire

Tony Parker, qui s’est bâti une fortune Ă  plus de 200 millions d’euros, entre jolis coups et dĂ©cision dĂ©licate, estime que le maire des Gets n’est pas très clair dans cette affaire. Il envisage donc de porter plainte au pĂ©nal pour « favoritisme », comme nous l’apprend Le Parisien. Si cela se concrĂ©tise, il pourrait « demander des millions d’euros d’indemnisation Ă  la mairie ». Dans les faits, le sportif français, qui vient tout juste d’annoncer sa rupture inattendue avec AlizĂ© Lim, fustige l’attitude du maire, qui a dĂ©cidĂ© d’abandonner la procĂ©dure de marchĂ© public le 18 dĂ©cembre dernier. Également prĂ©sident-directeur gĂ©nĂ©ral de la Sagets, concurrent de la sociĂ©tĂ© Infinity Nine Mountain (INM), dĂ©tenue par Tony Parker, l’Ă©dile aurait dĂ©cidĂ© de faire capoter l’affaire, après avoir constatĂ© que l’offre de Tony Parker Ă©tait ‘mieux disante’ que celle de Sagets, « dont l’actionnaire majoritaire est la commune. »

Le maire rĂ©pond Ă  l’ancien basketteur

D’après un commerçant de la station, « le maire, qui pensait sans doute que la Sagets allait ĂŞtre le seul candidat, a tout fait pour Ă©carter l’offre de Tony Parker afin de garder la mainmise sur l’exploitation des remontĂ©es et les avantages liĂ©s Ă  ses fonctions Ă  la Sagets », ajoute Le Parisien. De son cĂ´tĂ©, Henri Anthonioz, le maire des Gets, rejette les accusations Ă  son Ă©gard et rĂ©fute « toute irrĂ©gularité » dans le processus de marchĂ© public et lorsqu’on lui indique que Tony Parker a pour intention de rĂ©clamer plusieurs millions, sa rĂ©action est directe : « Alors lĂ , il va aller se faire traire. Je comprends que Tony Parker puisse ĂŞtre en colère en pensant qu’on s’est moquĂ© de sa gueule. S’il demande 50 000 ou 60 000 balles pour ce que lui a coĂ»tĂ© le montage de son dossier, d’accord. Mais pas plus », lance-t-il.

La suite après la publicité

La suite après la publicité

Bouton retour en haut de la page
Fermer