PEUPLE VERT 🔵 ASSE : Les tops et flops de la montĂ©e en ligue 1 – Shango Media
Football-FRFootball-FRONT-FR

PEUPLE VERT 🔵 ASSE : Les tops et flops de la montée en ligue 1


ON RECRUTE !

NOTRE PARTENAIRE RECRUTE DES RÉDACTEURS FOOT

Vous souhaitez devenir rédacteur/correspondant et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)

La saison 2023-2024 de l’ASSE a livrĂ© son verdict. EngagĂ©s dans une mission remontĂ©e en Ligue 1, les Verts ont rempli l’objectif au bout de l’ultime match de la saison. Avant de se plonger dans la saison prochaine, l’heure est au bilan. Quels sont les tops et les flops de la saison ?

Les tops

Difficile de démarrer cet article sans parler de Gautier Larsonneur. Le portier Stéphanois aura probablement été le joueur le plus important de l’ASSE cette saison. Déterminant dans les buts, le natif de Saint-Renan (Finistère) a dirigé la meilleure défense de Ligue 2 d’une main de maître. Élu meilleur gardien du championnat aux Trophées UNFP, les statistiques parlent d’elles-mêmes. 35 matchs joués, 23 buts concédés et surtout 19 clean-sheets qui ont permis aux Verts de jouer les premiers rôles jusqu’au bout cette saison.

30 Gautier LARSONNEUR (asse) during the Ligue 2 BKT Playoffs match between Saint Etienne and Rodez at Stade Geoffroy-Guichard on May 24, 2024 in Saint-Etienne, France.(Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon Sport

VĂ©ritable leader, sa simple prĂ©sence dans les cages Vertes, mĂŞme sur une jambe depuis sa blessure contractĂ©e Ă  Guingamp, a permis de rassurer ses coĂ©quipiers mais Ă©galement ses supporters. Un peuple Vert avec qui un lien puissant s’est crĂ©Ă© comme le principal intĂ©ressĂ© le disait le soir des TrophĂ©es UNFP. « Et Ă  Saint-Étienne je me retrouve vachement en eux parce que c’est un public qui est fervent, populaire. Moi je joue au foot pour vivre des Ă©motions dans des stades pleins et j’ai la chance de vivre ça tous les week-ends Ă  Geoffroy-Guichard. Un supporter sur le terrain voilĂ  ce que je suis, rien de plus. Â». Capitaine lorsque Anthony Briançon n’est pas alignĂ© par ODO, Gautier Larsonneur aura Ă©tĂ© un des hommes forts de la saison.

Deux enfants de l’Étrat exceptionnels

Devant lui, un homme s’est complètement transformé avec l’arrivée d’Olivier Dall’Oglio. Blacklisté par Laurent Batlles, Mickaël Nadé s’est refait une santé avec l’arrivée du nouveau coach en décembre. Impérial défensivement, le joueur formé au club, qui était même pressenti pour partir en Turquie l’hiver dernier, aura également été déterminant offensivement. Unique buteur de la victoire face à Concarneau le 6 avril (1-0), c’est encore lui qui avait parfaitement lancé les Verts face à Rodez le 10 mai (1-1).

Modèle par son état d’esprit, le solide défenseur central des Verts aura participé à 26 matchs pour deux buts et une passe décisive. Profitant du départ à la Coupe d’Afrique des Nations de Dylan Batubinsika en janvier, il n’est plus jamais sorti du 11 hormis lors de sa suspension à Grenoble. En fin de contrat en juin, il est probable que l’ASSE négocie une prolongation.

Formé dans le Forez comme Nadé, Aïmen Moueffek, enfin débarrassé de ses pépins physiques, s’est complètement révélé dans l’entre-jeu Stéphanois. Pièce essentielle du 11 d’Olivier Dall’Oglio, le jeune Marocain aura disputé 34 des 38 journées de Ligue 2. Buteur à quatre reprises, notamment face à Caen le 27 avril (1-0) puis à Guingamp le 4 mai (2-2), Aïmen Moueffek se sera démarqué par sa puissance et ses incessantes courses vers l’avant qui font de lui un joueur si important. Lui aussi en fin de contrat, il ne fait aucun doute qu’ODO va pousser auprès des nouveaux propriétaires pour le faire prolonger dans son club de coeur.

05 Florian TARDIEU (asse) – 29 Aimen MOUEFFEK (asse) – 26 Lamine FOMBA (asse) during the Ligue 1 Uber Eats Playoffs second leg match between Metz and Saint-Etienne at Stade Saint-Symphorien on June 2, 2024 in Metz, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon Sport

SoulagĂ© d’avoir fait remonter l’ASSE en Ligue 1, il avait d’ailleurs Ă©tĂ© très clair après le match Ă  Metz : « J’ai envie de prolonger Ă  Saint-Étienne. Maintenant que l’objectif a Ă©tĂ© atteint, on va se poser, discuter et rĂ©flĂ©chir Ă  mon avenir. Mais ça, ce sera plus tard. Merci Ă  tout le monde, merci au peuple vert qui nous a suivis toute la saison. Tout ça aujourd’hui, c’est pour eux et on les remercie encore. C’est ma 13e annĂ©e ici. Je suis arrivĂ© Ă  11 ans, j’ai tout vu, j’ai Ă©tĂ© ramasseur de balles, j’ai Ă©tĂ© supporter, maintenant je suis joueur et je fais monter le club. C’est une immense fiertĂ© et je suis super content. Â». Une histoire d’amour entre un joueur et son club de coeur comme il en existe de moins en moins et qui, espĂ©rons le, va perdurer.

Cardona en sauveur

Débarqué dans le Forez cet hiver pour relancer une carrière au point mort du côté d’Augsbourg, Irvin Cardona est devenu le facteur X de l’ASSE. En 22 rencontres, l’ancien Brestois a marqué 10 fois et offert trois passes décisives. Un doublé à Angers lors de la démonstration Stéphanoise (0-3), le but de la victoire face à Auxerre (1-0), un doublé irrationnel dans les arrêts de jeu du match face à Bordeaux (2-1) alors que les Verts étaient à 10… Cardona a métamorphosé le visage de l’attaque Verte.

Bien que diminué physiquement en fin de saison, l’ailier droit a ouvert le score lors du play-off face à Rodez (2-0) avant de faire basculer Geoffroy-Guichard dans la folie en donnant la victoire à l’ASSE lors du match aller contre Metz (2-1). Prêté sans option d’achat, le nouveau chouchou du Chaudron ne serait pas contre prolonger l’aventure dans le Forez. Selon nos informations, le joueur ne serait pas fermé à l’idée de rester à Saint-Etienne, bien au contraire, et des négociations devraient s’ouvrir entre Augsbourg et l’ASSE. Élu joueur du mois en février, mars et avril, il est évident qu’il serait un joueur majeur de l’effectif Stéphanois.

Olivier Dall’Oglio fait des miracles

S’il ne marque pas de buts, Olivier Dall’Oglio est tout de mĂŞme Ă©videmment un homme fort de la remontĂ©e StĂ©phanoise. ArrivĂ© en dĂ©cembre pour remplacer un Laurent Batlles sans solution et sur une sĂ©rie de cinq dĂ©faites Ă  la suite, le technicien CĂ©venol a tout changĂ©. Son bilan Ă  la tĂŞte de l’ASSE parle de lui-mĂŞme : 24 matchs, 14 victoires, 6 nuls et 4 petites dĂ©faites. PrĂ©sent sur le banc Vert pour six mois, ODO disposait dans son contrat d’une annĂ©e de bonus en cas de montĂ©e en Ligue 1. ConfirmĂ© par le nouveau prĂ©sident Ivan Gazidis, il prĂ©pare dĂ©jĂ  la saison prochaine en Ligue 1 !

Les flops

Bien que la saison soit réussie, certains joueurs n’ont clairement pas été à leur avantage et peuvent être considérés comme des flops. Dans l’ombre de Gautier Larsonneur toute la saison, Étienne Green aurait pu être considéré comme le responsable d’une non-montée en Ligue 1. Aligné dans les buts lorsque le numéro 1 Stéphanois était blessé, il n’a jamais convaincu, faisant preuve d’une fébrilité étonnante. Hormis la victoire à domicile contre Angers (2-0), l’ASSE a perdu à chaque fois que Green gardait ses cages (Paris FC 0-1, Auxerre 5-2, Pau 1-2, Amiens 0-1, QRM 2-1). 6 matchs, 11 buts encaissés. Fautif sur l’ouverture du score de QRM lors de la dernière journée de championnat, il n’a jamais rassuré ses défenseurs. Un départ cet été n’est clairement pas à exclure.

Recruté pour pallier le départ de Niels Nkounkou à Francfort, Mahmoud Bentayg a lui aussi été en grande difficulté. Limité techniquement et faisant preuve d’une fébrilité défensive évidente malgré de l’énergie à revendre, il n’a jamais réussi à s’imposer. Derrière Maçon puis Pétrot dans la hiérarchie d’Olivier Dall’Oglio, il a joué 546 minutes cette saison pour un but et une passe décisive. Au vu de sa saison en Ligue 2, le Marocain semble vraiment juste pour la Ligue 1.

13 Mahmoud BENTAYG (asse) during the Ligue 2 BKT match between Grenoble and Saint-Etienne at Stade des Alpes on April 23, 2024 in Grenoble, France.(Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon Sport

Fomba et Diarra transparents

Au milieu de terrain, Lamine Fomba a vécu une saison bien difficile. Bénéficiant de pas mal de temps de jeu sous Laurent Batlles, le joueur de 26 ans a été bien moins utilisé par Olivier Dall’Oglio. Derrière Moueffek, Chambost, Tardieu et Monconduit dans la hiérarchie, il n’a été titularisé que deux fois par ODO (Annecy, Paris FC) avant de se blesser et de traverser la fin de saison comme un fantôme : 1 minute de jeu à Guingamp, 10 minutes face à Metz à l’aller, 23 minutes au retour. Sous contrat jusqu’au 30 juin 2025, il ne serait pas choquant de le voir quitter le Forez cet été.

17 Stephane DIARRA (asse) during the Ligue 2 BKT match between Esperance Sportive Troyes Aube Champagne and Association Sportive de Saint-Etienne at Stade de l’Aube on September 30, 2023 in Troyes, France. (Photo by Dave Winter/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon Sport

Arrivé en prêt de Lorient l’été dernier pour dynamiser l’attaque Verte, Stéphane Diarra n’aura pas été le renfort escompté. 12 petits matchs sous le maillot Stéphanois, pas de but ni de passe décisive, son passage dans le Forez ne restera pas dans les annales. Blessé une première fois à la cuisse face à Ajaccio (0-0), il avait manqué les matchs face à Laval (0-1) puis Angers (2-0). De retour face au Paris FC (0-1) et Auxerre (5-2), il s’est blessé aux adducteurs avant le match contre Pau (1-2) et a manqué trois nouveaux matchs. De retour avant la trêve hivernale, il s’est rompu le ligament croisé du genou lors d’un match amical face à Grenoble avant le début de la deuxième partie de saison. Un vrai gâchis.

Bouton retour en haut de la page
Fermer