OUEST-FRANCE 🔵 Affrontements ArmĂ©nie-AzerbaĂŻdjan : le bilan grimpe Ă  quatre soldats armĂ©niens tuĂ©s – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

OUEST-FRANCE 🔵 Affrontements Arménie-Azerbaïdjan : le bilan grimpe à quatre soldats arméniens tués

Au moins quatre soldats arméniens ont été tués et un autre blessé mardi matin dans des affrontements frontaliers avec des militaires azerbaïdjanais, selon un nouveau bilan annoncé par le ministère arménien de la Défense.

Lire aussi : Cinq cartes pour comprendre le conflit du Haut-Karabakh qui oppose l’ArmĂ©nie Ă  l’AzerbaĂŻdjan

« OpĂ©ration de vengeance Â»

« Les tirs des forces armĂ©es azerbaĂŻdjanaises en direction des positions de combat armĂ©niennes près de Nerkin Hand (dans le sud-est de l’ArmĂ©nie, N.D.L.R.) ont fait quatre morts au combat et un blessĂ© du cĂ´tĂ© armĂ©nien Â», a indiquĂ© le ministère dans un communiquĂ©. Erevan et Bakou se rejettent mutuellement la responsabilitĂ© de ces tirs.

Pour sa part, le Service azerbaĂŻdjanais des gardes-frontières a affirmĂ© que cette attaque des positions armĂ©niennes Ă©tait une « opĂ©ration de vengeance Â» en rĂ©ponse Ă  une « provocation Â» des forces armĂ©niennes commise lundi soir selon Bakou et qui a blessĂ© un soldat azerbaĂŻdjanais.

Selon un communiquĂ© du ministère azerbaĂŻdjanais de la DĂ©fense, les forces armĂ©niennes ont tirĂ© Ă  deux reprises lundi soir sur ses positions « en direction du village de Kokhanabi, dans la rĂ©gion de Tovouz Â» (nord-ouest de l’AzerbaĂŻdjan).

Ă€ l’issue de l’opĂ©ration mardi, « le poste militaire d’oĂą provenaient ces tirs […] a Ă©tĂ© entièrement dĂ©truit Â», a assurĂ© le Service azerbaĂŻdjanais des gardes-frontières, en promettant une « riposte encore plus sĂ©vère et rĂ©solue Â» Ă  « chaque provocation Â» Ă  la frontière entre l’ArmĂ©nie et l’AzerbaĂŻdjan.

Le ministère armĂ©nien de la DĂ©fense a de son cĂ´tĂ© rejetĂ© ces accusations en affirmant qu’elles « ne correspondent pas Ă  la rĂ©alitĂ© Â».

Crainte d’un nouveau conflit

Cet incident intervient peu après la réélection à la tête de l’Azerbaïdjan d’Ilham Aliev, au pouvoir depuis deux décennies dans ce pays riche en hydrocarbures.

L’homme fort de Bakou, âgĂ© de 62 ans, surfe sur sa victoire militaire contre les sĂ©paratistes armĂ©niens du Haut-Karabakh en septembre 2023, qui a mis fin Ă  trois dĂ©cennies de sĂ©cessionnisme marquĂ©es par deux guerres.

En septembre 2023, l’armĂ©e azerbaĂŻdjanaise, Ă  la faveur d’une offensive Ă©clair, a pris entièrement le contrĂ´le de cette enclave montagneuse qui Ă©tait dirigĂ©e par des sĂ©paratistes armĂ©niens depuis des dĂ©cennies, poussant Ă  la fuite des dizaines de milliers d’habitants.

Le prĂ©sident azerbaĂŻdjanais est cependant suspectĂ© d’avoir d’autres ambitions territoriales : le contrĂ´le de la rĂ©gion armĂ©nienne de Siounik pour relier l’enclave du Nakhitchevan au reste de l’AzerbaĂŻdjan.

Bouton retour en haut de la page
Fermer