NEXTPLZ 🔵 Joyce Jonathan, 33 ans, partage ses confidences intimes : « Moi, je suis pour le… – Shango Media
People-FR

NEXTPLZ 🔵 Joyce Jonathan, 33 ans, partage ses confidences intimes : « Moi, je suis pour le…


Par Jason Mathurin


– PubliĂ© le 11 Juin 2024 Ă  17:39 – ModifiĂ© le 11 Juin 2024 Ă  17:39

Joyce Jonathan est un visage familier des Français. La chanteuse âgée de 34 ans a fait des révélations plutôt intimes la concernant…

comme avec Gabriel Attal dans sa jeunesse. Et si elle n’en dit pas trop sur le sujet, elle livre parfois des anecdotes sur sa vie privĂ©e…

Qui est le petit ami de Joyce Jonathan ?

En 2020, c’est avec Thomas Hollande qu’elle a coulĂ© des jours heureux. Joyce Jonathan va d’ailleurs avoir un enfant de lui. Entre-temps, l’ex de Gabriel Attal va trouver l’amour dans les bras de Martial, un artiste originaire de Corse. Chose qu’elle Ă©voque dans 50mn Inside sur TF1. « Je suis arrivĂ©e et il jouait Pour que tu m’aimes encore de CĂ©line Dion. Tout le monde chantait autour du piano, je me suis approchĂ©e, et quand j’ai vu qui Ă©tait le pianiste, je me suis dit : ‘Mais il est pas mal' », rĂ©vĂ©lait-elle. Mais ce n’est pas la seule confidence Ă  laquelle elle s’est laissĂ© aller.

La chanteuse révèle des détails de sa vie intime

Joyce Jonathan a rĂ©pondu sans fards Ă  une question qui fait dĂ©bat. Celle du fameux premier soir. « Je suis pour le premier soir et pour l’immĂ©diatetĂ© des choses parce qu’au moins, on sait si ça marche ou si ça ne marche pas », a-t-elle ainsi rĂ©vĂ©lĂ© Ă  nos confrères de Sud Radio. « Ce n’est pas pour autant que quand ça ne marche pas hyper bien le premier soir, c’est foutu. Mais en tout cas, c’est quand mĂŞme un bon indicateur. Ça veut dire qu’il y a un match, qu’il y a des atomes crochus ». Il n’y a donc, selon elle, pas de pression Ă  avoir après avoir couchĂ© avec quelqu’un le premier soir si l’on veut quelque chose de durable. Qu’Ă  cela ne tienne…

Joyce Jonathan met fin au débat du premier soir

Il faut dire que c’est un Ă©ternel dĂ©bat. Certains estiment en effet que coucher le premier soir est synonyme de mĹ“urs lĂ©gères et de manque de fiabilitĂ©. LĂ  oĂą d’autres ne le voient que comme une manière, non seulement de profiter de l’instant prĂ©sent, mais surtout de crĂ©er une première connexion avec un ou une partenaire. La rĂ©alitĂ© Ă©tant qu’il n’y a pas de règle et que chacun voit midi Ă  sa porte. L’important reste le consentement mutuel. Joyce Jonathan, en tout cas, n’a pas peur de le dire : coucher le premier soir n’a rien de honteux.

Bouton retour en haut de la page
Fermer