LES NUMÉRIQUES 🔵 Le futur superordinateur de Microsoft et d’OpenAI coĂ»tera 100 milliards de dollars et fonctionnera Ă  l’Ă©nergie nuclĂ©aire – Shango Media
HighTech-FR

LES NUMÉRIQUES 🔵 Le futur superordinateur de Microsoft et d’OpenAI coĂ»tera 100 milliards de dollars et fonctionnera Ă  l’Ă©nergie nuclĂ©aire

ChatGPT

ChatGPT

ChatGPT est le chatbot d’OpenAI, basé sur le modèle d’intelligence artificielle GPT, permettant de répondre à toutes sortes de questions ou requêtes. Disponible en version gratuite en ligne.

  • Version :
    1.2024.080
  • TĂ©lĂ©chargements :
    5942
  • Date de sortie :
    29/03/2024
  • Auteur :
    OpenAI
  • Licence :
    Licence gratuite
  • CatĂ©gories :

    IA
  • Système d’exploitation :

    Android, Service en ligne, iOS iPhone / iPad
Télécharger

Derrière des outils tels que ChatGPT, Gemini (anciennement Bard) et Midjourney se cachent des centres de donnĂ©es très performants. Ces infrastructures assurent autant l’entraĂ®nement des IA gĂ©nĂ©ratives que leur fonctionnement quotidien. Dans la course Ă  la puissance, les leaders de l’industrie doivent donc investir des sommes colossales dans ce type d’infrastructures, coĂ»teuses Ă  construire et Ă  exploiter. Et si les sommes en jeu semblaient jusque-lĂ  impressionnantes, le nouveau devis de Microsoft et d’OpenAI l’est plus que jamais.

100 milliards de dollars : c’est le coĂ»t de dĂ©veloppement du prochain superordinateur du duo amĂ©ricain. Le projet est baptisĂ© Stargate, en rĂ©fĂ©rence Ă  la sĂ©rie de science-fiction du mĂŞme nom lancĂ© dans les annĂ©es 90. Mais ici, il n’est pas question de voyager vers d’autres Ă©toiles, mais bien de projeter les deux gĂ©ants amĂ©ricains dans un avenir plus ou moins proche. Selon les informations recueillies par The Information, il sera chargĂ© de faire fonctionner leurs futurs projets d’intelligence artificielle pendant plusieurs annĂ©es, et devrait ĂŞtre lancĂ© en 2028.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Mais, qui dit superordinateur et centre de donnĂ©es, dit aussi consommation d’Ă©nergie. Et, sur ce point, Stargate fait carrĂ©ment dans la dĂ©mesure, puisqu’il devrait consommer jusqu’Ă  5 gigawatts d’Ă©lectricitĂ© Ă  plein rĂ©gime. Soit l’Ă©quivalent… d’un douzième de la capacitĂ© nuclĂ©aire française, note Le Point.

Des réacteurs nucléaires pour alimenter les IA de demain

On en sait encore très peu sur ce projet, car outre son caractère confidentiel, OpenAI et Microsoft ont encore quelques détails à régler, et les deux entreprises en seraient encore à la phase 3 sur 5 de sa conception. Parmi les sujets encore indéterminés figure son approvisionnement en électricité.

LĂ  encore, on voit les choses en grand, car il est fort probable que ce sera de l’Ă©nergie nuclĂ©aire qui alimentera Stargate. En effet, le duo amĂ©ricain a dĂ©jĂ  acquis les compĂ©tences nĂ©cessaires pour se donner les moyens de leurs ambitions. Microsoft a ainsi fait appel aux services d’Erin Henderson, docteure en biochimie spĂ©cialisĂ© dans les mini-rĂ©acteurs SMR, et Sam Altman, PDG d’OpenAI, a investi dans Oklo, une sociĂ©tĂ© dĂ©veloppant ce type d’infrastructure.

Le choix du nuclĂ©aire est assez logique, car cela permettrait de faire fonctionner des outils d’intelligence artificielle tout en rĂ©pondant, au moins en partie, aux prĂ©occupations environnementales. Fin 2022, un cabinet d’Ă©tudes britannique, Omdia, suggĂ©rait dĂ©jĂ  que cette Ă©nergie pourrait devenir un choix de premier ordre pour alimenter des centres de donnĂ©es de plus en plus gourmands en ressources. Un an et demi plus tard, cette analyse semble plus pertinente que jamais.

NuclĂ©aire ou pas, Stargate est un symbole de ce qu’il se passe dans le monde de l’intelligence artificielle. Ce secteur, qui a connu une Ă©volution très perceptible depuis le lancement de ChatGPT, est promis Ă  un avenir radieux, attirant aussi bien la curiositĂ© et la fascination que des capitaux de plus en plus importants.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Bouton retour en haut de la page
Fermer