LES ÉCHOS 🔵 L’insatiable appĂ©tit des gĂ©rants pour les donnĂ©es extra-financières – Shango Media
Finance-FR

LES ÉCHOS 🔵 L’insatiable appĂ©tit des gĂ©rants pour les donnĂ©es extra-financières

C’est un « or vert Â» dont les asset managers qui se revendiquent responsables ne peuvent plus se passer. Les informations environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) permettant de se forger une opinion autre que financière sur les entreprises sont, depuis plusieurs annĂ©es, au centre des prĂ©occupations des gestionnaires d’actifs. Et cette course effrĂ©nĂ©e pour des donnĂ©es ESG de plus en plus pointues ne semble pas près de s’arrĂŞter.

Dernière illustration : les efforts de Mirova et Robeco pour Ă©largir le pĂ©rimètre de calcul de l’empreinte carbone d’une entreprise. Non contents de prendre en compte le scope 1 (ses Ă©missions directes), le scope 2 (sa consommation d’Ă©nergie) et le scope 3 (les Ă©missions en amont et en aval de la production), les gĂ©rants viennent de mandater deux cabinets de conseil pour peaufiner une mĂ©thodologie pour un « scope 4 Â» : les Ă©missions Ă©vitĂ©es. « C’est une mĂ©trique qui fait parfois polĂ©mique mais qui prĂ©sente un fort potentiel pour valoriser les entreprises qui apportent des solutions au changement climatique, telles que le plastique recyclĂ© ou le bĂ©ton bas carbone Â», justifie Manuel Coeslier, expert climat et environnement chez Mirova.

Bouton retour en haut de la page
Fermer