L’ÉQUIPE 🔵 Opposé à Manchester City en huitièmes de finale de la Ligue des champions, Copenhague n’a « pas peur » – Shango Media
Football-FRFootball-FRONT-FR

L’ÉQUIPE 🔵 Opposé à Manchester City en huitièmes de finale de la Ligue des champions, Copenhague n’a « pas peur »

Opposé au tenant du titre, Manchester City, en huitièmes de finale de la Ligue des champions mardi (21 heures), Copenhague veut croire en ses maigres chances, à condition d’être à la hauteur à domicile.

Le tirage au sort des huitièmes de finale de Ligue des champions n’a pas vraiment souri à Copenhague, qui s’est extirpé d’un groupe qui comptait le Bayern Munich, Galatasaray et Manchester United au sein duquel l’équipe danoise ne comptait qu’un point après trois journées. Face à elle se dresse le champion d’Europe en titre, Manchester City. « Bien sûr, on espérait un autre tirage, on ne voulait pas les affronter à nouveau parce qu’on les a joués l’année dernière, reconnaît le milieu de terrain Lukas Lerager. On espérait une nouvelle expérience. Mais c’est le tirage au sort, on doit faire avec. Il faudra jouer deux bons matches face à eux ! Â»

L’ancien Bordelais, buteur providentiel lors du dernier match de la phase de groupes face à Galatasaray (1-0, le 12 décembre), manquera le match aller, mardi, après avoir reçu deux avertissements face aux Turcs, synonymes de suspension. Mais il sait que le défi qui se présente face à ses coéquipiers s’annonce immense : « C’est évidemment l’une des meilleures équipes du monde, avec à sa tête l’un des meilleurs entraîneurs du monde. Ils jouent très bien : il faut qu’on soit prêts pour ces matches, notamment le premier à domicile. C’est le football, je pense qu’on peut faire quelque chose. C’est la raison pour laquelle on joue au foot : accomplir de grandes choses. Mais on est conscient que c’est une immense équipe qui se présente. L’idéal serait d’obtenir un bon résultat avant d’aller à l’Etihad pour le retour (le 6 mars). Â»

« On est solidaires, on se bat les uns pour les autres, on attaque tous ensemble. On a l’impression qu’on peut affronter n’importe quelle équipe Â»

Elias Achouri, ailier de Copenhague

Un défi qui ne semble toutefois pas impressionner les Danois. « On est solidaires, on se bat les uns pour les autres, on attaque tous ensemble, confirme l’ailier Elias Achouri. Et on a, je pense, cette force à domicile : on n’a pas peur. On a l’impression qu’on peut affronter n’importe quelle équipe. Â» Même le champion d’Europe en titre ? « L’année dernière, en phase de groupes, Copenhague a aussi joué City, et résultat final, 0-0 (à l’aller ; retour : 0-5). C’est l’année où ils ont été champions d’Europe. Ça prouve qu’on est capables de faire quelque chose. On le prend comme un challenge. On a conscience qu’on affronte une top équipe, si ce n’est la meilleure du monde. Mais on a été capables d’aller gagner contre United, de faire un nul à Munich : sur un match, en équipe, on sera toujours plus forts. Â»

Une force née d’une phase de groupes mémorable, pour une équipe qualifiée pour la deuxième fois de son histoire, seulement, pour ce stade de la compétition. « Ce qui me rend le plus fier, c’est que quand on prend les six matches qu’on a faits, on mérite, insiste Achouri. On ne peut pas dire que c’est un scandale, qu’on a volé quoi que ce soit. On peut avoir de la chance sur un match, deux. Si vraiment on est chanceux, sur trois. Mais pas sur six. On a quand même pris huit points dans un groupe comme ça. On le mérite et c’est ce qui me rend le plus fier. Â»

Deux fois, Copenhague a reçu Manchester City en Coupe d’Europe, pour deux matches nuls :0-0 la saison dernière en phase de groupes de la Ligue des champions (retour : 0-5) ; 2-2 le 19 février 2009 en Ligue Europa (retour : 1-2).

« Les soirées européennes, à Copenhague, c’est quelque chose de spécial, suggère Lerager. Le public, l’ambiance, c’est électrique, il y a quelque chose dans l’air. Â» Il faudra au moins ça pour faire trembler l’ogre qui se présente au Parken.

publié le 13 février 2024 à 10h59

Bouton retour en haut de la page
Fermer