L’√ČQUIPE ūüĒĶ Marquinhos et la Ligue des champions, une d√©cennie d’amour et de frustrations – Shango Media
Football-FRFootball-FRONT-FR

L’√ČQUIPE ūüĒĶ Marquinhos et la Ligue des champions, une d√©cennie d’amour et de frustrations

Le capitaine du PSG Marquinhos, arriv√© √† l’√©t√© 2013 dans la capitale, f√™te ses dix ans de Ligue des champions. Une d√©cennie marqu√©e par des buts importants, un leadership inn√© et quelques m√©saventures. Retour sur les dix matches marquants du d√©fenseur de 29 ans.

À 29 ans, Marquinhos fêtera ce mardi soir face à Dortmund ses 10 ans de relation avec la Ligue des champions sous le maillot parisien. Une histoire marquée par quelques grandes soirées et certains désillusions.

17 septembre 2013 : des débuts de rêve en Grèce

Marquinhos, √† seulement 19 ans, joue son premier match de Ligue des champions avec le PSG le 17 septembre 2013, sur la pelouse de l'Olympiakos. (B. Papon/L'√Čquipe)
Marquinhos, √† seulement 19 ans, joue son premier match de Ligue des champions avec le PSG le 17 septembre 2013, sur la pelouse de l’Olympiakos. (B. Papon/L’√Čquipe)

Pour un premier match en C1 et avec le maillot parisien, difficile de faire mieux. Mis sur le banc par Laurent Blanc depuis son arriv√©e, Marquinhos fait sa grande premi√®re parisienne en Gr√®ce, chez l’Olympiakos. Son compatriote Alex absent, il est align√© dans l’axe aux c√īt√©s de Thiago Silva, Br√©silien et idole du jeune joueur (19 ans √† l’√©poque).

Le match est muscl√© et ne se d√©cante qu’en fin de match, moment que saisit Marquinhos pour inscrire son premier but en Ligue des champions, √† la 86e sur corner pour sceller la victoire (4-1). Il r√©√©dite la performance au match suivant, contre Benfica (3-0) avec le but du 2-0 √† la 25e minute.

30 septembre 2014 : h√©ro√Įque face au Bar√ßa

En phase de groupes de l’√©dition suivante, le PSG h√©rite du FC Barcelone, un adversaire qui a d√©j√† laiss√© un premier souvenir amer aux supporters parisiens. Au Parc, pour la 2e journ√©e, Marquinhos est align√© avec David Luiz, arriv√© √† l’√©t√©, en l’absence de Thiago Silva. Face √† eux, Lionel Messi, Neymar et Pedro – Luis Suarez √©tant encore suspendu par la FIFA apr√®s sa morsure lors du Mondial 2014.

Marquinhos vient de sauver les siens, √† la 81e minute, d'un potentiel but √©galisateur lors de la victoire face √† Barcelone en phase de groupes (3-2), en septembre 2014. (S. Mantey/L'√Čquipe)
Marquinhos vient de sauver les siens, √† la 81e minute, d’un potentiel but √©galisateur lors de la victoire face √† Barcelone en phase de groupes (3-2), en septembre 2014. (S. Mantey/L’√Čquipe)

La paire br√©silienne conc√®de un but de Messi (12e) puis un autre de Neymar (56e) mais tient sa premi√®re victoire de l’√®re QSI contre les Catalans (3-2). Tandis que David Luiz ouvre le score pour Paris (10e), Marquinhos est le h√©ros du soir gr√Ęce √† une intervention d√©cisive sur sa ligne, √† la 86e, sur une frappe de Jordi Alba. Le Br√©silien sort le ballon in extremis et explose de rage. Un v√©ritable guerrier.

11 mars 2015 : une soir√©e √©pique √† Stamford Bridge

Avec David Luiz et Thiago Silva dans l’effectif, Laurent Blanc n’h√©site pas √† essayer Marquinhos en arri√®re droit. Comme sur ce de huiti√®me de finale retour face √† Chelsea, √† Stamford Bridge. Avec Maxwell dans le couloir gauche, le PSG √©volue m√™me avec une d√©fense 100 % br√©silienne.

Marquinhos, align√© arri√®re droit et efficace en attaque comme en d√©fense, sur la pelouse de Chelsea, en 2015. (P. Lahalle/L'√Čquipe)
Marquinhos, align√© arri√®re droit et efficace en attaque comme en d√©fense, sur la pelouse de Chelsea, en 2015. (P. Lahalle/L’√Čquipe)

√Ä 10 contre 11 d√®s la 31e minute, le PSG d√©bute mal et doit absolument marquer √† cause du nul √† l’aller (1-1). Apr√®s l’ouverture du score de Chelsea (81e), David Luiz envoie les siens en prolongation d’une t√™te rageuse sous la barre (86e). Fautif de la main sur le penalty d’Eden Hazard (96e), Silva se rattrape √† la 114e, lui aussi sur corner et de la t√™te. Ce nul (2-2) est suffisant pour qualifier Paris, au terme d’une soir√©e √©pique.

Pour sa prestation, Marquinhos, qui a r√©ussi √† √©teindre Hazard sur son c√īt√© et √† offrir des solutions offensives, se voit cr√©diter de la note de 7/10 dans L’√Čquipe.

8 mars 2017 : le cauchemar de la remontada au Camp Nou

David Luiz de retour à Chelsea en 2016, Paris parvient à conserver ses deux autres centraux brésiliens et installe enfin la charnière Marquinhos-Thiago Silva. La campagne européenne 2016-2017 débute très bien avec une phase de groupes terminée invaincu, mais à la 2e place derrière Arsenal. Paris retombe une nouvelle fois face à sa bête noire, Barcelone, en huitièmes de finale.

Marquinhos, fautif √† la 90e minute en huiti√®mes de finale retour face au Bar√ßa en 2017, lors de la ¬ę remontada ¬Ľ (6-1). (S. Mantey/L'√Čquipe)
Marquinhos, fautif √† la 90e minute en huiti√®mes de finale retour face au Bar√ßa en 2017, lors de la ¬ę remontada ¬Ľ (6-1). (S. Mantey/L’√Čquipe)

√Ä l’aller, le PSG joue un match presque parfait contre le Bar√ßa, avec un succ√®s √©clatant (4-0) le 14 f√©vrier. Mais trois semaines plus tard, c’est la douche froide avec cet √©pisode dit de la ¬ę remontada ¬Ľ et une d√©faite 6-1 au Camp Nou. La d√©fense parisienne coule dans les derni√®res minutes de la rencontre avec 3 buts conc√©d√©s. Le but du 5-1 est inscrit sur penalty par Neymar, apr√®s une faute de Marquinhos sur Suarez √† la 90e.

14 f√©vrier 2018 : premier capitanat face au Real Madrid

Pour sa premi√®re fois comme capitaine en Ligue des champions, Marquinhos conc√®de avec ses co√©quipiers une d√©faite (1-3) √† Madrid. (CREMEL BENJAMIN/L'√Čquipe)
Pour sa premi√®re fois comme capitaine en Ligue des champions, Marquinhos conc√®de avec ses co√©quipiers une d√©faite (1-3) √† Madrid. (CREMEL BENJAMIN/L’√Čquipe)

Un an après le match aller remporté face à Barcelone (4-0), pour la Saint-Valentin, le PSG revient en huitièmes de finale de la C1 cette fois contre le rival espagnol des Barcelonais, le Real Madrid, double tenant du titre. Les Merengues sont en lice pour un troisième titre consécutif, du jamais vu en Ligue des champions.

Comme un an auparavant, Marquinhos est √† nouveau titularis√© avec Presnel Kimpembe, √† la diff√©rence pr√®s que le Br√©silien porte pour la premi√®re fois de sa carri√®re le brassard de capitaine en comp√©tition europ√©enne. Un honneur accompagn√© d’une d√©faite (1-3), mais le leadership du num√©ro 5 parisien est confirm√©.

24 octobre 2018 : de retour avec le brassard contre Naples

√Člimin√© par le Real Madrid en mars (5-2 au cumul), le PSG repart √† l’automne avec ce d√©sir de renouer, au minimum, avec les quarts de finale de la comp√©tition. Un changement majeur est op√©r√© √† l’√©t√© puisque Thomas Tuchel devient le nouvel entra√ģneur en remplacement d’Unai Emery. L’Allemand d√©cide de jouer diff√©remment en montant Marquinhos d’un cran, en milieu d√©fensif devant les centraux.

Marquinhos, capitaine pour la deuxi√®me fois en C1 face √† Naples (2-2), le 24 octobre 2018. (E. Garnier/L'√Čquipe)
Marquinhos, capitaine pour la deuxi√®me fois en C1 face √† Naples (2-2), le 24 octobre 2018. (E. Garnier/L’√Čquipe)

Un renouveau pour le Br√©silien qui confirme √† son nouveau poste, ainsi que son nouveau rang dans la hi√©rarchie du vestiaire derri√®re Thiago Silva. Ce dernier √©tant absent face √† Naples en poules, Marquinhos r√©cup√®re pour la deuxi√®me fois le brassard, mais vit un match compliqu√© au Parc (2-2) avec un jaune pris √† la 5e – l’un des 6 avertissements (seulement) de sa carri√®re en C1.

12 ao√Ľt 2020 : salvateur au Final 8

Pour la campagne 2019-2020, le PSG g√®re parfaitement sa phase de groupes contre le Real Madrid, Galatasaray et Bruges en terminant invaincu et premier. √Ä l’hiver, juste avant les huiti√®mes, la pand√©mie mondiale de Covid-19 prend de l’ampleur et impacte peu √† peu le sport. La Ligue des champions doit se r√©organiser √† compter des quarts de finale, pour lesquels Paris est qualifi√©.

En quarts de finale de la Ligue des champions 2020, lors du ¬ę Final 8 ¬Ľ au Portugal, Marquinhos marque le but de l'√©galisation face √† l'Atalanta Bergame (90e). (S. Bou√©/L'√Čquipe)
En quarts de finale de la Ligue des champions 2020, lors du ¬ę Final 8 ¬Ľ au Portugal, Marquinhos marque le but de l’√©galisation face √† l’Atalanta Bergame (90e). (S. Bou√©/L’√Čquipe)

Ainsi, un ¬ę Final 8 ¬Ľ est organis√© au Portugal, o√Ļ chaque tour est jou√© sur un match unique. Au tirage, le PSG tombe sur l’Atalanta Bergame, quart-finaliste surprise de cette √©dition si particuli√®re. Men√© 0-1 √† la 90e, Paris s’en remet d’abord √† Marquinhos, buteur √† la 90e sur une d√©viation dans la surface, avant le but de la d√©livrance d’Eric-Maxim Choupo-Moting (90e+3). Les Rouge et Bleu sentent que cette ann√©e est la bonne.

23 ao√Ľt 2020 : une finale malheureuse

Au bout du Final 8, le PSG s'incline en finale contre le Bayern Munich (0-1), en 2020. (S. Bou√©/L'√Čquipe)
Au bout du Final 8, le PSG s’incline en finale contre le Bayern Munich (0-1), en 2020. (S. Bou√©/L’√Čquipe)

En demi-finales, le Br√©silien r√©cidive en ouvrant le score face aux Allemands de Leipzig (3-0), et guide les siens vers leur premi√®re finale de Ligue des champions, cinq jours plus tard, le 23 ao√Ľt.

Pour ce choc, Paris est au complet. Marquinhos est align√© par Tuchel au milieu devant Thiago Silva et Presnel Kimpembe. Devant, Neymar, Kylian Mbapp√© et Di Maria ne parviennent pas √† marquer alors que derri√®re, la d√©fense tient bon face √† Robert Lewandowski et consorts. Jusqu’√† cette t√™te √† la 59e de Kingsley Coman, l’ancien titi parisien, qui trompe Keylor Navas. Paris s’incline (0-1) et manque l’occasion de rester dans l’histoire.

7 avril 2021 : revanche prise face au Bayern Munich

Thiago Silva parti √† Chelsea juste apr√®s leur finale europ√©enne, le club remet le capitanat √† Marquinhos. Le PSG s’en sort en poules malgr√© deux d√©faites, √©limine le Bar√ßa en huiti√®mes de finale gr√Ęce notamment √† un tripl√© de Mbapp√© √† l’aller (4-1) au Camp Nou et croise le chemin du Bayern Munich en quarts.

Face au Bayern en 2021, sous la neige de Munich, Marquinhos crucifie Neuer apr√®s un contr√īle de la cuisse encha√ģn√© d'un plat du pied tout droit dans le petit filet (28e), en quarts de finale aller de C1. (Lennart Preiss/Presse Sports)
Face au Bayern en 2021, sous la neige de Munich, Marquinhos crucifie Neuer apr√®s un contr√īle de la cuisse encha√ģn√© d’un plat du pied tout droit dans le petit filet (28e), en quarts de finale aller de C1. (Lennart Preiss/Presse Sports)

√Ä l’aller en Allemagne, Paris surprend d’entr√©e les Bavarois, sous la neige, avec des buts sign√©s Mbapp√© (3e) et Marquinhos (28e) pour rapidement mener 2-0. Dans la foul√©e de son but, le Br√©silien sort sur blessure et verra du banc la victoire de son √©quipe (3-2) et des tribunes le retour perdu au Parc (0-1), suffisant pour sortir les Munichois et prendre leur revanche.

9 mars 2022 : une remontada ¬ę bis ¬Ľ √† Madrid

Marquinhos ne parvient pas √† emp√™cher Benzema de marquer ce premier but qui sonne la r√©volte madril√®ne (3-1), au match retour des huiti√®mes de finale en 2022. (P. Lahalle/L'√Čquipe)
Marquinhos ne parvient pas √† emp√™cher Benzema de marquer ce premier but qui sonne la r√©volte madril√®ne (3-1), au match retour des huiti√®mes de finale en 2022. (P. Lahalle/L’√Čquipe)

Pour sa neuvi√®me saison parisienne, le capitaine Marquinhos voit le PSG r√©aliser un nouveau mercato XXL, avec surtout la signature du multi prim√© au Ballon d’or Lionel Messi, parti libre de Barcelone.

Mais comme trop souvent, les Parisiens vivent une √©ni√®me d√©sillusion en huiti√®mes. Face au Real Madrid, Marquinhos et les siens font le plus dur en remportant l’aller au Parc (1-0), mais s’inclinent brusquement au retour (3-1) sur un tripl√© √©clair de Benzema. Sur le 3e but, le Br√©silien repousse un ballon dans l’axe, dans les pieds de l’attaquant Fran√ßais qui encha√ģne spontan√©ment de l’ext√©rieur du pied et qualifie ainsi Madrid.

publié le 19 septembre 2023 à 09h15 mis à jour le 19 septembre 2023 à 09h15

Bouton retour en haut de la page
Fermer