L’ÉQUIPE 🔵 Les Français de l’histoire de la Real Sociedad – Shango Media
Sports-FR

L’ÉQUIPE 🔵 Les Français de l’histoire de la Real Sociedad

Qu’ils aient optĂ© pour la nationalitĂ© sportive française comme Griezmann ou Hernandez, ou qu’ils aient jouĂ© avec une autre sĂ©lection, Ă  l’image de Le Normand, onze joueurs venus de France ont portĂ© le maillot de la Real Sociedad, adversaire du PSG en 8es de Ligue des champions.

(Real Sociedad)
(Real Sociedad)

Charles Ducasse (1952-1953), 18 matches, 8 buts. Devenu Carlos en Espagne, Ducasse arrive en voisin de son Saint-Jean-de-Luz natal en 1952 pour une courte mais prolifique saison dans le Pays basque. L’attaquant, coiffeur de formation, restera plus longtemps Ă  Valladolid puis tentera sa chance Ă  l’OM et Ă  Alès, avant de mettre fin Ă  sa carrière Ă  28 ans.

(Real Sociedad)
(Real Sociedad)

StĂ©phane Collet (2000-2001), 6 matches. NĂ© Ă  Madagascar, dont il portera le maillot de la sĂ©lection en fin de carrière, mais profondĂ©ment attachĂ© Ă  la rĂ©gion niçoise et au Gym, le petit milieu offensif (1,68 m) fait les beaux jours de son club formateur puis de Strasbourg (une Coupe de la Ligue, Ă©limination de Liverpool en C3) avant de se perdre Ă  Lens, Ă  cause notamment d’une blessure dont il ne se remettra jamais vraiment malgrĂ© la tentative de relance de la Real.

(S. Mantey/L'Équipe)
(S. Mantey/L’Équipe)

Lionel Potillon (2003-2004), 24 matches. FormĂ© Ă  Louhans, rĂ©vĂ©lĂ© Ă  Saint-Étienne, passĂ© par le PSG avant de finir en beautĂ© Ă  Sochaux (une Coupe de France pour sa dernière saison pro), Lionel Potillon n’a quittĂ© la France que pour une saison et vingt petits kilomètres. Une saison modeste pour la Real (15e de Liga, Ă©liminĂ©e en 16es de finale de la Coupe) mais qui aura tout de mĂŞme permis Ă  l’arrière gauche français de cĂ´toyer le jeune Xabi Alonso avant son dĂ©part pour Liverpool.

(Miguelez /Presse Sports)
(Miguelez /Presse Sports)

JĂ©rĂ©mie BrĂ©chet (2004-2006), 20 matches. Avec Griezmann et Theo Hernandez, il est l’autre international français de l’histoire de la Real. Mais le dĂ©fenseur formĂ© Ă  Lyon a dĂ©jĂ  connu ses trois sĂ©lections quand il arrive en 2004, en provenance de l’Inter, sur insistance de Raynald Denoueix… qui quittera le club juste après sa signature. BrĂ©chet enchaĂ®ne les blessures (tendon, genou) et disparaĂ®t peu Ă  peu mais parviendra Ă  se refaire une santĂ© du cĂ´tĂ© de Sochaux et du PSV.

(Real Sociedad)
(Real Sociedad)

Boukary DramĂ© (2008-2009), 2 matches. LancĂ© par Laurent Fournier en septembre 2005, Boukary DramĂ© dĂ©couvre l’Ă©lite avec le PSG, son club formateur, Ă  tout juste 20 ans. En 2007, dĂ©jĂ  international sĂ©nĂ©galais, le latĂ©ral gauche originaire de Sainte-Saint-Denis rejoint Sochaux pour quatre ans. Il joue peu la première saison avant un prĂŞt pour rien Ă  la Real Sociedad, alors en D2, en 2008-2009. Ça ne l’empĂŞchera pas de regagner sa place Ă  Sochaux avant une belle expĂ©rience en Italie (Chievo, Atalanta, la SPAL, etc.).

(A. Martin/L'Équipe)
(A. Martin/L’Équipe)

Antoine Griezmann (2009-2014), 202 matches, 52 buts. RepĂ©rĂ© en 2005, alors qu’il a 14 ans, par la Real, il y fait toutes ses classes et dĂ©bute en D2 avec les pros, pour dĂ©crocher aussitĂ´t la montĂ©e en Liga. Griezmann monte en puissance au fil des saisons (7, 7, 10 puis 16 buts), menant les Donostiens Ă  la Ligue des champions en 2013 après avoir notamment inscrit un but magnifique Ă  Lyon (2-0) en barrages. ConvoquĂ© pour la première fois en Ă©quipe de France au printemps suivant, il quitte le Pays basque pour l’AtlĂ©tico dans la foulĂ©e.

(Irina R. H./Cordon/Presse Sports)
(Irina R. H./Cordon/Presse Sports)

Kevin Rodrigues (2017-2021), 32 matches, 1 but. NĂ© Ă  Bayonne et formĂ© Ă  Toulouse, il apparaĂ®t Ă  deux petites reprises avec le TFC en L1 et guère plus avec Dijon en L2 avant de tenter sa chance avec la rĂ©serve de la Real en 2015. Après deux saisons pleines en D3, il finit par gagner sa place avec les pros, ce qui lui vaudra d’ĂŞtre sĂ©lectionnĂ© Ă  trois reprises avec le Portugal, le pays de ses parents. Une grave blessure Ă  la cheville finira par lui coĂ»ter sa place. Après plusieurs prĂŞts en Liga (LeganĂ©s, Eibar, Rayo), il rejoint Demirspor et la Turquie en 2022.

(Real Sociedad)
(Real Sociedad)

Theo Hernandez (2018-2019), 28 matches, 1 but. ArrachĂ© au rival AtlĂ©tico par le Real Madrid Ă  l’Ă©tĂ© 2017, le latĂ©ral gauche français (26 ans, 23 sĂ©lections), barrĂ© par Marcelo, ne dispute qu’une petite vingtaine de matches avec les Merengues, ce qui ne l’empĂŞchera pas d’inscrire son nom au palmarès de la Ligue des champions. PrĂŞtĂ© au bout d’un an Ă  la Real Sociedad, il y rĂ©alise une saison pleine qui convaincra le Milan d’investir 20 millions sur lui.

(I. Larreina/AFP7/Presse Sports)
(I. Larreina/AFP7/Presse Sports)

Modibo Sagnan (2019-2022), 22 matches. Il ne compte que dix-huit apparitions en L2 avec son club formateur du RC Lens quand le jeune dĂ©fenseur central de tout juste 20 ans rejoint Saint-SĂ©bastien. S’il grappille çà et lĂ  quelques matches au Pays basque, le dĂ©fenseur central enchaĂ®ne les prĂŞts Ă  MirandĂ©s (D2 ESP), Tondela (POR) et Utrecht (HOL), oĂą il est transfĂ©rĂ© dĂ©finitivement avant de rejoindre Montpellier cet hiver.

(N. Daisuke/AFLO/Presse Sports)
(N. Daisuke/AFLO/Presse Sports)

Mohamed Ali Cho (2022 – janv. 2024), 40 matches, 2 buts. Il n’a que 18 ans mais dĂ©jĂ  deux saisons pleines avec Angers quand la Real investit 13 millions sur l’ailier aux quatre nationalitĂ©s potentielles (française, marocaine, ivoirienne et britannique). BlessĂ© coup sur coup Ă  l’ischio et Ă  la mallĂ©ole, Cho ne parvient pas Ă  s’imposer avant d’ĂŞtre recrutĂ© par Nice cet hiver pour quelque 12 M€.

(R. Larreina/AFP7/Presse Sports)
(R. Larreina/AFP7/Presse Sports)

Robin Le Normand (depuis 2018), 208 matches, 5 buts. ArrivĂ© français de sa Bretagne natale après un tout petit match de L2 avec le Stade Brestois, son club formateur, le dĂ©fenseur central de 27 ans a fini par s’imposer après deux saisons en rĂ©serve (D3) pour devenir international espagnol en 2023.

publié le 13 février 2024 à 07h37 mis à jour le 13 février 2024 à 07h40

Bouton retour en haut de la page
Fermer