L’ÉQUIPE 🔵 Air France Ă  fond sur Paris 2024 – Shango Media
Sports-FR

L’ÉQUIPE 🔵 Air France Ă  fond sur Paris 2024

Partenaire officiel de Paris 2024, la compagnie aĂ©rienne a rĂ©vĂ©lĂ©, ce mardi, les grandes lignes de sa prĂ©paration aux pics d’activitĂ©s gĂ©nĂ©rĂ©s par les Jeux cet Ă©tĂ©.

Avec 15 000 athlètes et des millions de visiteurs attendus, les Jeux Olympiques (26 juillet-8 aoĂ»t) et Paralympiques (28 aoĂ»t-8 septembre) vont drainer des flux inĂ©dits de voyageurs, et notamment dans les aĂ©roports. Partenaire officiel de Paris 2024, Air France « se prĂ©pare d’arrache pied Ă  l’arrivĂ©e des Jeux Â» a appuyĂ© sa directrice gĂ©nĂ©rale Anne Rigail, ce mardi. La compagnie aĂ©rienne s’attend Ă  transporter 125 000 personnes par jour pendant l’Ă©tĂ©, principalement venues des États-Unis, du Royaume Uni, d’Italie, d’Allemagne et du Japon.

Un nombre pas si supĂ©rieur Ă  un Ă©tĂ© classique, selon ses reprĂ©sentants, mais qui recouvre plusieurs enjeux logistiques. Dans les aĂ©roports franciliens, la part de voyageurs en correspondance diminuera au profit de voyageurs Ă  destination de Paris, ce qui augmente mĂ©caniquement le volume de bagages Ă  gĂ©rer. « Et nous attendons aussi des pics encore plus marquĂ©s que d’habitude Â», ajoute Florence Estra, directrice Paris 2024 pour la compagnie. Le 12 aoĂ»t, lendemain de la cĂ©rĂ©monie de clĂ´ture des JO et principale vague de dĂ©parts, concentre toute l’attention.

Un terminal dédié à Charles-de-Gaulle

Pour rĂ©pondre Ă  ce dĂ©fi dans une pĂ©riode traditionnellement dense, Air France a crĂ©Ă© une cellule dĂ©diĂ©e Ă  Paris 2024, « rattachĂ©e au centre de contrĂ´le de l’ensemble des opĂ©rations pour rĂ©ussir l’accueil des Jeux mais aussi la gestion des pics d’activitĂ© de l’Ă©tĂ©. Â» Près de 2 000 embauches en CDI ont Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©es en 2023, dont 500 pilotes et 400 mĂ©caniciens. Cet Ă©tĂ©, 850 personnels navigants et 250 agents d’escales seront recrutĂ©s en contrat saisonnier pour gĂ©rer le surplus d’activitĂ©. « Nous ferons voler toute notre flotte (222 avions au 31 dĂ©cembre) Â», indique Anne Rigail. Quinze appareils de rĂ©serve sont aussi prĂ©vus, deux fois plus qu’en temps normal, en cas de besoin. « On ne veut prendre aucun risque. Â»

Outre le transport de visiteurs, Air France s’apprĂŞte Ă  accueillir athlètes et dĂ©lĂ©gations dans ses appareils. Un athlète sur cinq se dĂ©placera avec la compagnie cet Ă©tĂ© (15 % des athlètes olympiques, 35 % des paralympiques), principalement depuis les États-Unis, le BrĂ©sil, la RĂ©publique tchèque et le Japon. Un public spĂ©cifique qui voyage en moyenne avec quatre bagages dont un hors format. « Compte tenu de la volumĂ©trie, on a Ă©tabli des parcours spĂ©cifiques avec Paris 2024 et AĂ©roports de Paris Â», prĂ©cise Florence Estra.

Comme d’autres compagnies, Air France procĂ©dera Ă  l’enregistrement des bagages, la veille des dĂ©parts, directement au village des athlètes, grâce Ă  125 agents dĂ©ployĂ©s sur place. Le dispositif sera aussi mis en place sur d’autres sites pour les bagages hors format comme Ă  Saint-Quentin-en-Yvelines. Ă€ leur dĂ©part, les athlètes transiteront ensuite par un terminal dĂ©diĂ© Ă  Charles-de-Gaulle. Pour les Jeux Paralympiques, l’entreprise s’engage Ă  remettre le fauteuil personnel des athlètes directement Ă  la sortie de l’avion. Une ligne tĂ©lĂ©phonique dĂ©diĂ©e aux questions de l’ensemble des publics accrĂ©ditĂ©s sera aussi crĂ©Ă©e pour l’Ă©tĂ©.

Bouton retour en haut de la page
Fermer