LE MONDE 🔵 Victor Wembanyama signe un triple double avec dix contres, une performance rare en NBA – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

LE MONDE 🔵 Victor Wembanyama signe un triple double avec dix contres, une performance rare en NBA

Victor Wembanyama (maillot noir) face au joueur des Raptors Jakob Poeltl, Ă  Toronto (Canada), le 12 fĂ©vrier 2024.

VoilĂ  ce qu’on appelle un match complet. Le basketteur français Victor Wembanyama a activement participĂ© Ă  la victoire des San Antonio Spurs, lundi 12 fĂ©vrier, sur le parquet des Toronto Raptors en compilant 27 points, 14 rebonds et 10 contres. A ce « triple double Â» – le deuxième de sa carrière en NBA après celui rĂ©alisĂ© il y a un mois face aux Detroit Pistons (16 points, 12 rebonds, 10 passes), s’ajoutent cinq passes dĂ©cisives, le tout en vingt-neuf minutes de jeu.

Un « triple double Â» est rĂ©ussi en obtenant dans le mĂŞme match plus de dix unitĂ©s dans trois domaines statistiques, le plus souvent les points, les rebonds et les passes. Le faire avec plus de dix contres est beaucoup plus rare, et n’a Ă©tĂ© rĂ©ussi que par une trentaine de joueurs dans l’histoire de la ligue nord-amĂ©ricaine. Le dernier date du 22 janvier 2021 quand le joueur d’Atlanta Clint Capela avait, ce jour-lĂ  face Ă  Minnesota, marquĂ© 13 points, pris 19 rebonds et rĂ©alisĂ© 10 contres.

Avec ces 10 contres dans le match, Victor Wembanyama bat son record personnel Ă©tabli Ă  huit en novembre 2023 face Ă  Memphis, et, fort de ses 2 m 26 (chaussures incluses), il domine la ligue dans cette catĂ©gorie avec une moyenne de 3,2 contres par match.

HĂ©ritier de David Robinson Ă  San Antonio

AgĂ© de 20 ans, Victor Wembanyama n’est que le quatrième rookie (dĂ©butant) de l’histoire de la NBA Ă  rĂ©ussir ce genre de triple double. L’un des grands spĂ©cialistes Ă©tait le pivot des Spurs David Robinson, dont le Français est l’hĂ©ritier direct dans la franchise texane. Robinson Ă©tait d’ailleurs le dernier rookie Ă  avoir validĂ© une telle performance, en 1990, avant d’en totaliser neuf en fin de carrière.

Visiblement essoufflĂ© ces dernières semaines, Victor Wembanyama a connu un sursaut spectaculaire lundi, Ă  l’image de ses dunks et de ses contres qui ont dĂ©goĂ»tĂ© Toronto, et il a fini meilleur marqueur du match grâce Ă  une remarquable efficacitĂ© aux tirs : 10 rĂ©ussis sur 14 tentĂ©s (71 % de rĂ©ussite alors qu’il tourne Ă  47 % en moyenne) dont 2 sur 4 Ă  3 points, et 5 sur 6 aux lancers francs.

Avec ce succès, les Spurs s’imposent pour la première fois depuis le 27 janvier, après une sĂ©rie de sept dĂ©faites. Avec cette onzième victoire (pour 43 revers), ils restent nĂ©anmoins derniers de la confĂ©rence Ouest.

Le Monde avec AP et AFP

Bouton retour en haut de la page
Fermer