LE MONDE 🔵 Retraites : l’an I de la rĂ©forme – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

LE MONDE 🔵 Retraites : l’an I de la réforme

EntrĂ©e en vigueur en septembre 2023, la rĂ©forme des retraites a relevĂ© de deux ans l’âge auquel il est possible de demander le versement de sa pension : il est passĂ© de 62 ans Ă  64 ans pour les assurĂ©s nĂ©s Ă  compter de 1968. Pour ceux qui sont proches du dĂ©part, ce relèvement se fait de manière progressive Ă  raison de trois trimestres supplĂ©mentaires par gĂ©nĂ©ration : 62 ans et 3 mois pour les assurĂ©s nĂ©s entre le 1er septembre et le 31 dĂ©cembre 1961 ; 62 ans et demi pour ceux nĂ©s en 1962, 62 ans et 9 mois pour ceux nĂ©s en 1963, 63 ans pour la gĂ©nĂ©ration 1964, etc.

Ce relèvement de l’âge de la retraite s’applique de la mĂŞme manière dans tous les rĂ©gimes de base et dans la plupart des rĂ©gimes complĂ©mentaires dont les règles sont calquĂ©es sur celles qui prĂ©valent dans le rĂ©gime de base auquel ils sont rattachĂ©s. Pour les fonctionnaires et agents de certains rĂ©gimes spĂ©ciaux en « catĂ©gorie active Â», qui pouvaient jusqu’à prĂ©sent partir Ă  la retraite dès 52 ans ou 57 ans, selon le mĂ©tier exercĂ©, l’âge minimal est Ă©galement progressivement relevĂ© de deux ans ; il passe Ă  54 ans pour la gĂ©nĂ©ration nĂ©e en 1978 et Ă  59 ans pour celle nĂ©e en 1973.

Parallèlement, la rĂ©forme accĂ©lère le calendrier prĂ©voyant l’augmentation de la durĂ©e d’assurance requise pour obtenir une retraite Ă  taux plein avant 67 ans. La prĂ©cĂ©dente rĂ©forme avait dĂ©jĂ  prĂ©vu une augmentation progressive de cette durĂ©e pour la porter Ă  cent soixante-douze trimestres pour les assurĂ©s nĂ©s en 1973.

Cet objectif de cent soixante-douze trimestres n’est pas modifiĂ©, mais il s’applique dĂ©sormais dès la gĂ©nĂ©ration 1965. Concrètement, cela signifie qu’un assurĂ© nĂ© en 1965 qui pouvait partir Ă  la retraite Ă  62 ans avant la rĂ©forme devra attendre 63 ans et 3 mois pour demander sa retraite et avoir validĂ© cent soixante-douze trimestres au lieu de cent soixante-neuf s’il veut bĂ©nĂ©ficier du taux plein.

En revanche, la rĂ©forme ne touche pas Ă  l’âge du taux plein « automatique Â». Il reste fixĂ© Ă  67 ans. Autrement dit, avant comme après la rĂ©forme, il est toujours possible d’obtenir sa retraite sans dĂ©cote Ă  partir de 67 ans, quelle que soit sa durĂ©e d’assurance. L’objectif de cette mesure est de ne pas pĂ©naliser les assurĂ©s qui n’ont pas eu une carrière complète, notamment de nombreuses femmes qui, en raison d’une carrière heurtĂ©e, attendent gĂ©nĂ©ralement d’avoir l’âge du taux plein pour demander le versement de leur retraite.

Cependant, compte tenu de l’allongement de la durĂ©e d’assurance, mĂŞme si elles pourront toujours prĂ©tendre Ă  une retraite Ă  taux plein Ă  67 ans, le montant de leur allocation sera infĂ©rieur Ă  ce qu’elles auraient pu obtenir en l’absence de rĂ©forme. Par exemple, pour une assurĂ©e nĂ©e en 1968, une augmentation de la durĂ©e d’assurance de cent soixante-neuf Ă  cent soixante-douze trimestres entraĂ®ne mĂ©caniquement une diminution de sa pension de 1,75 % si elle part avec cent soixante-neuf trimestres au lieu de cent soixante-douze.

Il vous reste 60% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Bouton retour en haut de la page
Fermer