LE MONDE 🔵 Le « passe rail » sort de l’impasse : il sera lancĂ© Ă  l’étĂ© 2024 pour les moins de 27 ans – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

LE MONDE 🔵 Le « passe rail » sort de l’impasse : il sera lancé à l’été 2024 pour les moins de 27 ans

Le « passe rail Â» sera bien expĂ©rimentĂ© dès l’étĂ© pour les jeunes. Le ministre des transports, Patrice Vergriete, l’a annoncĂ© en fin de journĂ©e, mercredi 3 avril. Le matin mĂŞme, le ministre des transports laissait pourtant entendre qu’il ne verrait pas le jour du fait de l’opposition des prĂ©sidents (Les RĂ©publicains, LR) des rĂ©gions Auvergne-RhĂ´ne-Alpes et Hauts-de-France et du prĂ©sident (Les Centristes) de Normandie.

Cette idĂ©e consiste Ă  instaurer un forfait mensuel de 49 euros permettant d’emprunter les trains rĂ©gionaux et les IntercitĂ©s, sur le modèle de ce qu’a fait l’Allemagne. Le chef de l’Etat, qui s’était dit favorable Ă  cette mesure devant le youtubeur Hugo Travers le 4 septembre 2023, s’est fĂ©licitĂ© de la nouvelle, sur X, mercredi dans la soirĂ©e, interpellant les futurs bĂ©nĂ©ficiaires : « OĂą irez-vous ? Â»

Cette annĂ©e, cela ne concernera cependant que les moins de 27 ans, l’étĂ© seulement, et hors transilien en Ile-de-France. Les trains Ă  grande vitesse ne sont pas concernĂ©s non plus par ce dispositif, ce que dĂ©plorent plusieurs prĂ©sidents de rĂ©gion.

La journĂ©e de mercredi a Ă©tĂ© forte en rebondissements. Le matin, Patrice Vergriete met la pression. Il assure sur Franceinfo que, si les trois prĂ©sidents de rĂ©gion ne changent pas d’avis dans la journĂ©e, « il n’y aura pas de passe rail cet Ă©tĂ© Â». Dans la foulĂ©e, une certaine confusion s’installe. En dĂ©couvrant les propos du ministre, « on est tombĂ©s de l’armoire Â», confie le vice-prĂ©sident (LR) du conseil rĂ©gional d’Auvergne-RhĂ´ne-Alpes chargĂ© des transports, FrĂ©dĂ©ric Aguilera. Car, insiste-t-il, sa rĂ©gion a toujours fait preuve de bonne volontĂ©. Certes, l’exĂ©cutif dirigĂ© par Laurent Wauquiez souhaite que l’Ile-de-France soit intĂ©grĂ©e au dispositif comme tout le monde. Mais il accepte de renvoyer cette question Ă  2025 et d’expĂ©rimenter le passe rail dès l’étĂ©.

« Totalement baroque Â»

La question de l’Ile-de-France est l’un des principaux points d’achoppement. Le rĂ©seau Transilien des trains de banlieue de la rĂ©gion parisienne, explique l’entourage de M. Vergriete, ne peut pas ĂŞtre intĂ©grĂ© au passe rail « pour des raisons techniques Â».

Les prĂ©sidents des Hauts-de-France, Xavier Bertrand (LR), et de la Normandie, HervĂ© Morin (Les Centristes), ne l’acceptent pas. Que les jeunes de leurs rĂ©gions bĂ©nĂ©ficient du passe rail pour aller jusqu’à Paris, puis soit confrontĂ©s aux prix majorĂ©s des transports en commun franciliens pendant l’étĂ© olympique est « totalement baroque Â», considère HervĂ© Morin, ne comprenant pas « pourquoi un Normand paierait des prix de transport astronomiques en Ile-de-France Â». « Cela signifie un passe rail au rabais. C’est injuste Â», s’agace M. Bertrand.

Il vous reste 50.45% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Bouton retour en haut de la page
Fermer