LE MONDE 🔵 La Chine affiche sa proximitĂ© avec les Etats arabes, en opposition au soutien amĂ©ricain Ă  IsraĂ«l – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

LE MONDE 🔵 La Chine affiche sa proximité avec les Etats arabes, en opposition au soutien américain à Israël

Le président chinois Xi Jinping et le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi  au Grand Hall du peuple à Pékin, le 29 mai 2024.

Le prĂ©sident chinois Xi Jinping a d’abord convoquĂ© l’histoire, jeudi 30 mai en ouverture du sommet de la coopĂ©ration entre la Chine et les pays arabes, Ă  PĂ©kin, rappelant les « Ă©changes amicaux le long de l’ancienne Route de la soie Â» pour souligner la « profonde affinitĂ© Â» de PĂ©kin avec la rĂ©gion. Mais l’actualitĂ© Ă©tait dans toutes les tĂŞtes et devait ĂŞtre le sujet central de ce forum pour lequel le cheik Ă©mirati Mohammed Ben Zayed Al Nahyane et les prĂ©sidents Ă©gyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, et tunisien, KaĂŻs SaĂŻed, notamment, ont fait le dĂ©placement. Il s’agissait pour la Chine d’afficher des convergences de vues sur les dossiers rĂ©gionaux, la question palestinienne en premier lieu, et de pousser ses intĂ©rĂŞts Ă©conomiques.

Face Ă  la puissance amĂ©ricaine empĂŞtrĂ©e dans son soutien Ă  IsraĂ«l malgrĂ© les effroyables images de civils bombardĂ©s Ă  Rafah, la Chine constate qu’elle a toute latitude pour prendre le contre-pied. En accueillant avec les honneurs l’Egyptien Al-Sissi dès mercredi soir, le chef de l’Etat chinois avait dĂ©jĂ  dĂ©clarĂ© que son pays Ă©tait « profondĂ©ment attristĂ© Â» par la situation dans la bande de Gaza. Il est revenu sur le sujet jeudi : « La guerre ne peut continuer indĂ©finiment, la justice ne peut ĂŞtre absente pour toujours Â», a lancĂ© M. Xi, appelant Ă  l’organisation d’une « confĂ©rence de paix internationale Ă©largie Â» sur le conflit. Sur le fond, la position chinoise est constante : nĂ©cessitĂ© d’un cessez-le-feu immĂ©diat et de la crĂ©ation d’un Etat palestinien, reconnu par les Nations unies.

Plus les opĂ©rations militaires israĂ©liennes Ă  Gaza se poursuivent, plus, du point de vue chinois, l’image des Etats-Unis au Moyen-Orient se dĂ©grade. « C’est une hĂ©morragie pour la crĂ©dibilitĂ© et le leadership amĂ©ricain. La Chine, elle, se pose clairement au cĂ´tĂ© des pays arabes sur la crise de Gaza. Elle essaye d’y gagner du soutien et de l’influence et promeut une architecture bien moins centrĂ©e sur le rĂ´le des Etats-Unis Â», relève Yun Sun, directrice du programme sur la Chine du Centre Stimson, Ă  Washington.

Implication locale mesurée

De leur cĂ´tĂ©, constatant la proximitĂ© entre les Etats-Unis et IsraĂ«l dans la crise de Gaza, les pays arabes viennent chercher Ă  PĂ©kin un appui diplomatique. M. Al-Sissi a appelĂ© jeudi Ă  « mettre fin au siège israĂ©lien et Ă  cesser toute tentative de contraindre les Palestiniens Ă  quitter leur terre par la force Â». Pour souligner la proximitĂ© politique sino-Ă©gyptienne, la presse chinoise a rappelĂ© qu’en 1956, Nasser avait Ă©tĂ© le premier chef d’Etat africain et arabe Ă  reconnaĂ®tre la Chine populaire, tandis que PĂ©kin avait soutenu Le Caire dans la crise de Suez.

Il vous reste 46.57% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Bouton retour en haut de la page
Fermer