LE MONDE 🔵 Elections europĂ©ennes : le Rassemblement national s’implante sur la quasi-totalitĂ© du territoire – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

LE MONDE 🔵 Elections européennes : le Rassemblement national s’implante sur la quasi-totalité du territoire

Un Hexagone monochrome oĂą n’émergent qu’une poignĂ©e de poches Ă©chappant Ă  l’extrĂŞme droite. En rĂ©coltant plus de 7,7 millions de voix, dimanche 9 juin, aux Ă©lections europĂ©ennes, la liste menĂ©e par Jordan Bardella n’a pas seulement engrangĂ© le deuxième record en nombre de voix recueillies de l’histoire du Rassemblement national (RN), après le premier tour de la prĂ©sidentielle 2022 (8,8 millions pour Marine Le Pen). Le parti d’extrĂŞme droite assoit une domination territoriale qui ne butte plus dĂ©sormais que sur les grandes villes.

Sans surprise, l’ancien Front national (FN) Ă©tablit ses meilleurs rĂ©sultats au cĹ“ur de ses deux lignes de force gĂ©ographiques historiques : dans le quart nord-est et sur les bords de la MĂ©diterranĂ©e. Du Pas-de-Calais Ă  la Haute-SaĂ´ne, douze dĂ©partements ont portĂ© le RN Ă  plus de 40 %, l’Aisne lui offrant mĂŞme plus de la moitiĂ© des suffrages exprimĂ©s (50,6 %). Aucun n’avait portĂ© l’organisation fondĂ©e par Jean-Marie Le Pen Ă  un niveau si haut en 2019, lors des prĂ©cĂ©dentes Ă©lections europĂ©ennes. N’échappant pas Ă  la percĂ©e gĂ©nĂ©rale du mouvement dans ce scrutin, ces terres – depuis longtemps permĂ©ables Ă  sa version social-populaire – enregistrent chacune une augmentation de près de 10 points de la liste frontiste en cinq ans.

Dans le Sud, zone plus sensible au versant identitaire du parti, le RN bĂ©nĂ©ficie de dynamiques similaires. Des PyrĂ©nĂ©es-Orientales au Var, en passant par la Corse-du-Sud, six dĂ©partements ont plĂ©biscitĂ© l’équipe de Jordan Bardella Ă  plus de 40 %. Une performance d’autant plus Ă©loquente qu’elle est rĂ©alisĂ©e dans des secteurs oĂą l’ex-FN a fait face, cette annĂ©e, Ă  un concurrent Ă  l’extrĂŞme droite – le parti ReconquĂŞte ! d’Eric Zemmour, menĂ© Ă  cette Ă©lection par Marion MarĂ©chal –, dont les meilleurs rĂ©sultats ont Ă©tĂ© relevĂ©s près des cĂ´tes de la MĂ©diterranĂ©e (9,1 % dans les Alpes-Maritimes ; 8,8 % dans le Var). En outre-mer, l’attrait du RN Ă  Mayotte ne s’est pas dĂ©menti, quatorze des dix-sept communes du dĂ©partement plaçant la liste de Jordan Bardella au-dessus des 50 %.

Impossible, au lendemain du scrutin europĂ©en, de tirer des enseignements dĂ©finitifs sur les perspectives qui s’ouvrent au RN lors des Ă©lections lĂ©gislatives anticipĂ©es des 30 juin et 7 juillet, convoquĂ©es après la dissolution de l’AssemblĂ©e nationale prononcĂ©e dimanche par Emmanuel Macron. Les rĂ©sultats du 9 juin affermissent cependant certains gains territoriaux engrangĂ©s par les nationalistes en 2022, lors du dernier renouvellement du Palais-Bourbon. Dans l’Eure, oĂą le RN avait dĂ©crochĂ© quatre des cinq dĂ©putations il y a trois ans, le parti totalise 42,6 % aux europĂ©ennes (contre 31,6 % en 2019). Des confirmations du mĂŞme ordre peuvent ĂŞtre isolĂ©es dans l’Aude (40,5 % contre 31,2 %), le Lot-et-Garonne (38,6 % contre 29,4 %) et le Tarn-et-Garonne (38,6 % contre 29,7 %).

Il vous reste 34.79% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Bouton retour en haut de la page
Fermer