LE FIGARO 🔵 Retour d’Élisabeth Borne Ă  l’AssemblĂ©e : «Mme 49.3 va voir ce que c’est d’ĂŞtre dĂ©puté», raille SĂ©bastien Chenu – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

LE FIGARO 🔵 Retour d’Élisabeth Borne Ă  l’AssemblĂ©e : «Mme 49.3 va voir ce que c’est d’ĂŞtre dĂ©puté», raille SĂ©bastien Chenu

Sébastien Chenu, député RN du Nord.
François Bouchon / Le Figaro

Alors que l’ancienne première ministre retrouve les bancs de l’Assemblée nationale ce mardi, le député du RN confie ne pas avoir «du tout hâte de la retrouver».

Le 8 janvier, elle quittait les dorures de Matignon pour celles du Palais Bourbon. Rétrogradée au rang de simple députée de la majorité présidentielle, Élisabeth Borne doit retrouver les bancs de l’Assemblée nationale ce mardi. Aux côtés de huit ex-ministres mis sur la touche après le remaniement, l’ancienne première ministre participera cet après-midi à ses premières questions au gouvernement de l’autre côté du micro. Traînant une impopularité acquise à coup de 49.3, la nouvelle députée du Calvados se risque à l’accueil froid sinon houleux des oppositions.

À découvrir

«Je n’ai pas du tout hâte de la retrouver», confirme SĂ©bastien Chenu sur BFMTV et RMC ce mardi. Avant de s’en prendre avec vĂ©hĂ©mence Ă  l’ancienne locataire de Matignon : «Élisabeth Borne Ă©tait parfaitement odieuse, elle avait un mĂ©pris total du parlement.» S’en tenant au surnom «Mme 49.3», hĂ©ritĂ© de ses 23 usages de l’outil constitutionnel, le dĂ©putĂ© du Rassemblement national (RN) anticipe l’embarras d’Élisabeth Borne face Ă  l’exercice de la dĂ©putation. «Elle va voir ce que c’est qu’être dĂ©putĂ©, elle va voir ce que c’est que siĂ©ger la nuit, elle va voir ce que c’est qu’être frustrĂ© parce qu’un gouvernement rĂ©pond Ă  cĂ´tĂ© de la plaque. Donc bienvenue dans la vraie vie politique Mme Borne et bienvenue dans la confrontation des idĂ©es qu’elle dĂ©testait», a-t-il persiflĂ©.

Alors que huit anciens ministres, dont Olivier VĂ©ran, ClĂ©ment Beaune et Olivier Dussopt, rejoignent Ă©galement les bancs macronistes, SĂ©bastien Chenu assure qu’il ne leur accordera aucune diffĂ©rence de traitement : «En tant que vice-prĂ©sident de l’AssemblĂ©e nationale, je m’attacherai Ă  traiter ces nouveaux dĂ©putĂ©s exactement de la mĂŞme façon que tous les autres.» Et de les laisser faire leurs preuves : «Ils reviennent dans le chaudron de la politique, on va voir de quoi ils sont capables. Mais on va voir s’ils ont le mĂŞme regard sur la politique qui est menĂ©e par le gouvernement lorsqu’on est un dĂ©putĂ© de base.»


Bouton retour en haut de la page
Fermer