LE FIGARO 🔵 PSG-Rennes : «J’ai tout aimé», savoure Luis Enrique – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

LE FIGARO 🔵 PSG-Rennes : «J’ai tout aimé», savoure Luis Enrique

Luis Enrique et ses joueurs ont rendez-vous avec Lyon en finale.
FRANCK FIFE / AFP

Le coach parisien fait le point après la victoire 1-0 face à Rennes, mercredi, en demi-finale de Coupe de France.

La qualification : «Je suis très satisfait et très content. La Coupe de France Ă©tait un de nos objectifs depuis le dĂ©but de saison. On est content d’ĂŞtre en finale.»

À découvrir

Le match et la prestation parisienne : «J’ai tout aimĂ©. Pour faire un match complet face Ă  Rennes, une très bonne Ă©quipe, on les a dominĂ©s, on a contrĂ´lĂ© les transitions, quasiment pas d’occasion de leur cĂ´tĂ© malgrĂ© leur qualitĂ©. On a eu le contrĂ´le tout le temps, on a vite rĂ©cupĂ©rĂ© le ballon. On aurait pu avoir plus de profondeur en première pĂ©riode, mais cette première pĂ©riode a permis de faire un bon travail, on a eu plus d’occasions en seconde pĂ©riode. Ce genre de match, qui a une importance spĂ©ciale, il faut faire un match complet et ne pas faire d’erreur.»

Ousmane DembĂ©lĂ© : «C’est un joueur techniquement… je dirais imbattable des deux pieds, vous ne savez pas quel est son meilleur pied. Ă€ l’intĂ©rieur, on verra encore une meilleure version de lui-mĂŞme. Il va rĂ©gler cela, il va s’amĂ©liorer en termes de finition. Il marque beaucoup Ă  l’entraĂ®nement. C’est un joueur presque inarrĂŞtable.»

Nuno Mendes : «C’est comme un orchestre, les instruments sonnent quand ils doivent sonner. Il a Ă©tĂ© blessĂ© 10 mois. Il doit continuer son Ă©volution physique pour Ă©viter la rechute. C’est une Ă©quipe, tout le monde ne peut pas se montrer dans son meilleur registre. Il a compris quand il devait monter ou pas. Mais c’est une Ă©quipe, l’intĂ©rĂŞt collectif est toujours au-dessus de l’individuel.»


On veut lutter pour tous les trophées

Luis Enrique

Tout le monde sous pression au sein de l’effectif pour viser tous les titres : «C’est le travail de l’Ă©quipe, que les fans s’identifient Ă  tous les joueurs, qu’on soit capable de donner de l’ambition aux supporters. On a cette envie de donner des trophĂ©es au club et on avance. La diffĂ©rence entre victoire et dĂ©faite est très faible, on va le voir dans les matches couperets. On veut lutter pour tous les trophĂ©es. On a dĂ©jĂ  gagnĂ© le TrophĂ©e des champions.»

Robert Lewandowski, principal danger du Barça : «On ne peut pas parler d’un seul joueur pour rĂ©sumer les dangers du Barça… C’est une Ă©quipe de haut niveau. Mais je pense Ă  Clermont. On prĂ©parera Barcelone ensuite. On a dĂ©fendu et fait le pressing comme pour un match de Ligue des champions.»

Warren ZaĂŻre-Emery a demandĂ© Ă  sortir : «C’est juste un coup, rien de grave.»

Propos recueillis en conférence de presse

Bouton retour en haut de la page
Fermer