LE FIGARO 🔵 Oise: un ex-professeur condamnĂ© pour agressions sexuelles sur trois Ă©lèves – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

LE FIGARO 🔵 Oise: un ex-professeur condamné pour agressions sexuelles sur trois élèves

Un ex-professeur de lycĂ©e a Ă©tĂ© condamnĂ© lundi 20 novembre par le tribunal de Senlis (Oise) Ă  trois ans de prison, dont 30 mois avec sursis, pour des agressions sexuelles commises sur trois Ă©lèves en 2015, alors qu’il Ă©tait âgĂ© de 25 Ă  26 ans. Guillaume Huertas, 34 ans aujourd’hui, effectuera la partie ferme de sa peine en dĂ©tention Ă  domicile sous bracelet Ă©lectronique, et devra suivre des soins psychologiques.

Professeur de physique-chimie au lycĂ©e privĂ© Saint-Vincent de Senlis au moment des faits, qui se sont dĂ©roulĂ©s en 2015, cet ancien Ă©lève de l’Ă©tablissement Ă©tait connu pour ĂŞtre «à l’Ă©coute» et proche de ses Ă©lèves. Les trois plaignantes Ă©voquent des caresses sur les seins et les fesses de la part de l’enseignant, notamment lors d’une fĂŞte de fin d’annĂ©e oĂą il avait apportĂ© de la vodka.

«Elle Ă©tait consentante, c’Ă©tait mutuel»

L’une s’Ă©tait enfermĂ©e avec une amie dans les toilettes pour lui Ă©chapper, une autre avait fait mine d’ĂŞtre soĂ»le et endormie pour que cessent les attouchements ; la troisième, enfin, avait dĂ©crit une pĂ©nĂ©tration digitale au bord d’une piscine lors d’un baiser forcĂ©. «Elle Ă©tait consentante, c’Ă©tait mutuel», s’est dĂ©fendu le professeur Ă  la barre, assurant qu’il «n’avait pas conscience du dĂ©calage» entre son âge et celui de ses Ă©lèves, qu’il qualifie d’«amies». La mĂŞme victime dĂ©nonce une agression sexuelle survenue le mĂŞme soir, alors qu’elle dormait dans un lit avec une amie, chez ce professeur.

Lors de l’audience, un expert a soulignĂ© «l’immaturitĂ© psychologique» du prĂ©venu. Il avait Ă©tĂ© suspendu par l’Éducation nationale dès le dĂ©pĂ´t des plaintes, en fĂ©vrier 2018. Celles-ci avaient dans un premier temps Ă©tĂ© classĂ©es sans suite par le parquet, avant que la chambre de l’instruction ne dĂ©cide de rouvrir l’enquĂŞte, jugeant les infractions suffisamment caractĂ©risĂ©es.

Bouton retour en haut de la page
Fermer