LE FIGARO 🔵 Michel Sardou rĂ©agit Ă  l’actualitĂ© politique: «ArrĂŞter de faire chier les Français» – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

LE FIGARO 🔵 Michel Sardou réagit à l’actualité politique: «Arrêter de faire chier les Français»

Au cinĂ©ma PathĂ© Wepler pour l’avant-première de sa dernière tournĂ©e projetĂ©e sur grand Ă©cran, lundi 10 juin, le chanteur de 77 ans a Ă©voquĂ© Ă  sa manière les prochaines Ă©lections.

« ArrĂŞter de faire chier les Français, ça serait bien»… c’est la dernière saillie de Michel Sardou. Au cinĂ©ma PathĂ© Wepler pour l’avant-première de sa dernière tournĂ©e filmĂ©e et projetĂ©e sur grand Ă©cran, le chanteur s’est exprimĂ©, lundi 10 juin, sur l’actualitĂ© politique, nous apprend Public .

L’échange a été provoqué par la demande d’un spectateur au chanteur de se présenter aux prochaines élections, relate le magazine. « On déteste tous les présidents, les Premiers ministres sont bien plus marrants», répond alors Michel Sardou avant de lancer la boutade: «Arrêter de faire chier les Français, ça serait bien»

Trois mois après sa tournĂ©e triomphale ayant rĂ©uni 400.000 spectateurs au total, marquant la fin de sa carrière, le chanteur de 77 ans ne se dĂ©partit pas de sa libertĂ© de ton et de ses frasques verbales. Et continue d’occuper l’espace mĂ©diatique, entre polĂ©mique et rumeurs affolant la Toile. L’un des derniers potins concernant son Ă©ventuelle participation au concours de chant de TF1 animĂ© par Camille Combal, Mask singer, n’a pas dĂ©rogĂ© Ă  la règle. La rumeur est partie d’un entretien de nos confrères du Parisien , avec Alexandra Chabane, coach vocal dans les coulisses du concours. Au dĂ©tour d’une simple phrase, «Michel Sardou, ce serait improbable. Mais “Mask Singer” nous a appris qu’il fallait toujours se prĂ©parer Ă  l’improbable… Â», la coach qui a accompagnĂ© de nombreux artistes avant d’œuvrer pour TF1, parmi lesquels Michel Sardou, a d’emblĂ©e enflammĂ© la Toile.

Aujourd’hui, l’artiste en quĂŞte de tranquillitĂ©, s’apprĂŞte Ă  prendre sa retraite dans le Sud après avoir tout liquidĂ© pour rejoindre son Ă©pouse, Anne-Marie PĂ©rier. «Merci, Hidalgo, je me casse ! J’ai tout vendu, Paris, la Normandie. Je pars dans le Midi. Ma femme y est dĂ©jà», a-t-il expliquĂ©, en mars dernier, au Parisien.

Bouton retour en haut de la page
Fermer