LE FIGARO 🔵 L’extrĂŞme droite autrichienne veut un commissaire europĂ©en Ă  la «remigration» – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

LE FIGARO 🔵 L’extrême droite autrichienne veut un commissaire européen à la «remigration»

Le FPÖ, qui a participé trois fois au gouvernement avec les sociaux-démocrates et les conservateurs par le passé, a remporté pour la première fois les élections européennes.

Le parti autrichien d’extrĂŞme droite FPĂ– a rĂ©clamĂ© mardi de pouvoir nommer un commissaire europĂ©en Ă  la «remigration», après sa victoire aux Ă©lections europĂ©ennes oĂą il est arrivĂ© pour la première fois en tĂŞte. «Ce que j’ai remarquĂ© ces dernières semaines durant la campagne, c’est qu’il faut avant tout une politique migratoire raisonnable, qu’il y a un besoin de remigration», a dĂ©clarĂ© en confĂ©rence de presse le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral Christian Hafenecker. «Nous avons besoin d’un commissaire Ă  la remigration», a-t-il ajoutĂ©.

Le FPĂ–, qui a participĂ© trois fois au gouvernement avec les sociaux-dĂ©mocrates et les conservateurs par le passĂ©, revendique le concept controversĂ© de «remigration». Non applicable en l’Ă©tat actuel du droit, il vise Ă  l’expulsion massive d’Ă©trangers et Ă  l’obligation d’assimilation pour les naturalisĂ©s.

Un sujet récurrent au sein de l’extrême droite autrichienne et allemande

C’est en novembre 2023 que le radical chef du parti autrichien, Herbert Kickl, a dit ouvertement pour la première fois vouloir dĂ©choir de leur nationalitĂ© et expulser des Autrichiens d’origine Ă©trangère «qui refusent systĂ©matiquement de s’intĂ©grer». Dans l’Allemagne voisine, une rĂ©union sur ce thème au mĂŞme moment avec des membres du parti d’extrĂŞme droite allemand AfD avait provoquĂ© des manifestations massives.

Le parti autrichien de la LibertĂ© (FPĂ–), fondĂ© par d’anciens nazis, est arrivĂ© en première position des Ă©lections europĂ©ennes dimanche avec 25,4% des voix, signant une victoire inĂ©dite lors d’un scrutin national. Il souhaite donc pouvoir choisir le commissaire que l’Autriche enverra Ă  Bruxelles prochainement. Mais il s’agit d’une prĂ©rogative du gouvernement, formĂ© d’une coalition entre les conservateurs, arrivĂ©s deuxièmes (24,5%), et les Ă©cologistes. Le FPĂ–, qui fait figure de favori en Autriche pour les Ă©lections lĂ©gislatives prĂ©vues fin septembre, siège au Parlement europĂ©en dans le groupe IdentitĂ© et DĂ©mocratie (ID), avec le Rassemblement national (RN). ID a rĂ©cemment exclu de ses rangs l’AfD, Ă  la suite de plusieurs scandales.

Bouton retour en haut de la page
Fermer