LE FIGARO 🔵 L’évĂŞque de La Rochelle mis en examen pour tentative de viol sur un majeur – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

LE FIGARO 🔵 L’évêque de La Rochelle mis en examen pour tentative de viol sur un majeur

Déchargé de son office en juin dernier, Mgr Georges Colomb a été mis en examen vendredi pour une affaire remontant à 2013.

L’Ă©vĂŞque de La Rochelle Mgr Georges Colomb, dĂ©chargĂ© de son office depuis juin, a Ă©tĂ© mis en examen vendredi 17 novembre pour tentative de viol sur un homme majeur qui aurait eu lieu en 2013, a indiquĂ© le parquet de Paris, confirmant une information de Mediapart .

Il a Ă©tĂ© placĂ© sous contrĂ´le judiciaire avec notamment l’interdiction d’entrer en contact avec la victime et des tĂ©moins, et de paraĂ®tre en certains lieux, a prĂ©cisĂ© la mĂŞme source. Selon Mediapart, l’homme qu’il est soupçonnĂ© d’avoir tentĂ© de violer Ă©tait âgĂ© de 40 ans au moment des faits. Mgr Georges Colomb, qui souhaitait ĂŞtre «mis en retrait» le temps de cette enquĂŞte judiciaire, est dĂ©chargĂ© de son office pastoral depuis le mois de juin.

«Stupéfaction et incompréhension»

Le pape François a nommĂ© Mgr François Jacolin, Ă©vĂŞque de Luçon (VendĂ©e), comme administrateur apostolique du diocèse, tandis que Mgr Colomb garde le titre d’Ă©vĂŞque de La Rochelle et Saintes. Ce dernier avait demandĂ© sa mise en retrait après la rĂ©vĂ©lation dans la presse, le 13 juin, d’une enquĂŞte du parquet de Paris sur «des faits de nature sexuelle» remontant Ă  2013, dont le prĂ©lat est soupçonnĂ© Ă  la suite d’un signalement effectuĂ© par les Missions Ă©trangères de Paris (MEP).

Ancien supérieur général des MEP (2010-2016), Mgr Colomb avait alors exprimé «sa stupéfaction et son incompréhension face à ces allégations calomnieuses», en les démentant «vigoureusement». Le 6 mai, le conseil des MEP, société de vie apostolique de droit pontifical, avait transmis au parquet de Paris un signalement, relayé le 8 mai par les avocats du diocèse de Paris, le concernant.

Dans un communiquĂ© diffusĂ© lundi 20 novembre, le diocèse de La Rochelle et Monseigneur François Jacolin, son administrateur apostolique, ont rappelĂ© que Mgr Colomb avait contestĂ© ces accusations, avant de dĂ©clarer : «nous rappelons qu’il est prĂ©sumĂ© innocent, et nous affirmons notre confiance en la Justice. Nous sommes unis dans la prière en ces temps difficiles. Nous assurons de sa sollicitude ceux qui sont blessĂ©s par cette annonce, en Charente-Maritime et au-delĂ .»

«En rĂ©affirmant sa confiance en la justice, la ConfĂ©rence des Ă©vĂŞques exprime sa sollicitude pour la personne concernĂ©e et rappelle la prĂ©somption d’innocence Ă  laquelle Monseigneur Colomb a lĂ©gitimement droit», a Ă©galement rĂ©agi dans un communiquĂ© la ConfĂ©rence des Ă©vĂŞques de France. «À ceux et celles qui seront troublĂ©s ou blessĂ©s par cette information, en particulier au sein du diocèse de La Rochelle et parmi les amis des Missions Ă©trangères de Paris, la ConfĂ©rence des Ă©vĂŞques dit sa proximité», a-t-elle ajoutĂ©.

Gilles Reithinger, Ă©vĂŞque auxiliaire de Strasbourg, qui avait succĂ©dĂ© Ă  Mgr Colomb Ă  la tĂŞte des MEP de 2016 Ă  2021, Ă©tait citĂ© dans les articles de presse comme ayant Ă©tĂ© au courant, dès 2013, des accusations d’agression sexuelle qui aurait eu lieu au siège parisien des MEP, dans le très chic 7e arrondissement. Mgr Reithinger avait niĂ© avoir Ă©tĂ© informĂ©, selon ses propos Ă  La Croix.

Bouton retour en haut de la page
Fermer