LE FIGARO 🔵 «Le lait Ă©quitable devrait ĂŞtre reconnu d’utilitĂ© publique» : des producteurs manifestent près de l’AssemblĂ©e nationale – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

LE FIGARO 🔵 «Le lait Ă©quitable devrait ĂŞtre reconnu d’utilitĂ© publique» : des producteurs manifestent près de l’AssemblĂ©e nationale

Ă€ quelques jours du dĂ©but du Salon de l’Agriculture, les exploitants maintiennent la pression sur le gouvernement.

Des tracteurs… aux abords de l’AssemblĂ©e nationale. Ce mardi, plus d’une cinquantaine de producteurs laitiers manifestent près du Palais Bourbon, Ă  Paris, pour demander une meilleure rĂ©munĂ©ration. Ă€ quelques jours du dĂ©but du Salon de l’Agriculture et après deux semaines de blocages de routes partout en France par les agriculteurs, les exploitants maintiennent la pression sur le gouvernement, malgrĂ© les annonces faites par l’exĂ©cutif le 1er fĂ©vrier dernier.

L’APLI (association des producteurs de lait indĂ©pendants) est Ă  l’origine du mouvement. «[Le gouvernement] est en train de rĂ©gler des petites mesures pour essayer de faire plaisir aux agriculteurs, mais le problème est bien plus grave, il est structurel, et c’est un problème de prix», a expliquĂ© Adrien Lefèvre, porte-parole de l’association, sur France Bleu Paris.

«Il nous faut un Egalim européen»

«Le lait équitable devrait être reconnu d’utilité publique», peut-on lire sur une pancarte accrochée à l’arrière d’un tracteur. Le même slogan a été écrit sur une vache factice, peinte aux couleurs du drapeau français.

Les producteurs dĂ©noncent de mĂŞme la concurrence dĂ©loyale. «Le problème d’Egalim, c’est que c’est franco-français, il nous faut un Egalim europĂ©en. Si on n’a pas ce genre de mesures au moins au niveau europĂ©en, on a du lait moins cher en Allemagne qui rentre en France, a prĂ©cisĂ© Adrien Lefèvre, toujours sur la radio du service public. Donc nous ce qu’on va gagner en plus sur chaque litre de lait, de l’autre cĂ´tĂ© on va le reperdre en volume parce que c’est la concurrence des pays limitrophes.»

Cet après-midi, des reprĂ©sentants de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs (JA) sont attendus par le premier ministre Gabriel Attal Ă  Matignon, en prĂ©sence du ministre de l’Agriculture Marc Fesneau et de sa ministre dĂ©lĂ©guĂ©e Agnès Pannier-Runacher.

Bouton retour en haut de la page
Fermer