LE FIGARO 🔵 «J’ai cru que j’allais mourir»: le rĂ©cit glaçant d’une Ă©tudiante qui accuse de viol un conducteur BlaBlaCar – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

LE FIGARO 🔵 «J’ai cru que j’allais mourir»: le récit glaçant d’une étudiante qui accuse de viol un conducteur BlaBlaCar

Le palais de justice de Tulle, en Corrèze, le lundi 12 février 2024.
Guillaume Poingt / Le Figaro.

COMPTE RENDU D’AUDIENCE – Redouane Er Rachdy est actuellement jugĂ© par la cour criminelle de Corrèze. «On m’accuse d’un crime que je n’ai pas fait», assure le trentenaire, dĂ©jĂ  condamnĂ© quinze fois par la justice.

Envoyé spécial à Tulle.

Un covoiturage, sur le papier banal, qui vire au cauchemar un soir d’hiver. C’est la version relatĂ©e avec constance par Julie*, 23 ans, depuis plus de deux ans. «Je ne pensais pas que ma vie basculerait Ă  cause d’un trajet en BlaBlaCar», a tĂ©moignĂ© l’étudiante devant la cour criminelle de Corrèze, lundi 12 fĂ©vrier. InstallĂ©s sur les bancs du palais de justice, ses parents, son frère, son oncle et sa tante font bloc tandis que la jeune femme aux longs cheveux châtains dĂ©roule son rĂ©cit avec courage.

Le 18 janvier 2022, Julie monte dans la Mercedes Classe C d’un dĂ©nommĂ© Redouane Er Rachdy. Elle vient de rĂ©server un trajet en covoiturage via l’application BlaBlaCar entre Toulouse, oĂą elle est Ă©tudiante en Ă©cole de commerce, et Clermont-Ferrand, oĂą vivent ses parents. Le conducteur arrive dans la ville rose sur les coups de 15h30 avec plus de deux heures de retard. D’autres passagers devaient ĂŞtre prĂ©sents mais ils se sont dĂ©sistĂ©s. Julie se retrouve donc seule avec Redouane

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.

Vente Flash

-70% sur l’abonnement numérique

DĂ©jĂ  abonnĂ© ?
Connectez-vous

Bouton retour en haut de la page
Fermer