LE FIGARO 🔵 Carburant: les enseignes de la grande distribution refusent de vendre Ă  perte – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

LE FIGARO 🔵 Carburant: les enseignes de la grande distribution refusent de vendre à perte

Les dirigeants de Leclerc, Carrefour, IntermarchĂ©, Système U, Casino et Auchan ont exprimĂ© leur opposition unanime Ă  la revente Ă  perte du carburant. STEPHANE MAHE/REUTERS

INFO LE FIGARO – Les distributeurs vont s’en tenir Ă  la vente de carburant Ă  prix coĂ»tant, qu’elles pratiquent chacune Ă  leur tour depuis plusieurs mois.

Tous unis contre la vie chère, mais pas au point de revendre le carburant Ă  perte. ConvoquĂ©s mardi matin Ă  Bercy par Bruno Le Maire, les dirigeants de Leclerc, Carrefour, IntermarchĂ©, Système U, Casino et Auchan ont exprimĂ© leur opposition unanime Ă  la revente Ă  perte du carburant sur les parkings de leur hypermarchĂ©. Samedi soir, la première ministre, Elisabeth Borne, avait crĂ©Ă© la surprise en annonçant une loi permettant aux distributeurs de revendre le carburant Ă  perte pendant six mois Ă  partir de dĂ©cembre. Un «nouvel outil», expliquait-on Ă  Bercy, mis Ă  leur disposition pour faire baisser les prix sans reconduire la très coĂ»teuse remise sur le carburant financĂ©e l’an passĂ© par l’État.

Las. Pas plus que l’État, les distributeurs ne sont pas prĂŞts Ă  subventionner la baisse du carburant. «La possibilitĂ© de vente Ă  perte ne sera pas suivie car elle n’est Ă©conomiquement pas tenable», ont expliquĂ© en chĹ“ur leurs reprĂ©sentants aux ministres Bruno Le Maire et Olivia GrĂ©goire. Les enseignes vont donc s’en tenir Ă  la vente de carburant Ă  prix coĂ»tant, qu’elles pratiquent chacune Ă  leur tour depuis plusieurs mois.

MĂ©nager leur image et le gouvernement

Les distributeurs devraient rester discrets publiquement sur leur refus, afin de mĂ©nager Ă  la fois leur image et le gouvernement… Ils attendent le soutien de celui-ci pour modifier la loi Descrozaille, qui prĂ©voit la poursuite du relèvement du seuil de revente Ă  perte pour les produits alimentaires et un plafonnement Ă  34 % des promos sur les articles d’hygiène-beautĂ©. Bruno Le Maire a incitĂ© Alexandre Bompard (Carrefour) et Thierry Cotillard (IntermarchĂ©) Ă  rencontrer le dĂ©putĂ© FrĂ©dĂ©ric Descrozaille.

Les distributeurs misent aussi sur le soutien du gouvernement pour les nĂ©gociations annuelles avec leurs fournisseurs. Bruno Le Maire a annoncĂ© fin aoĂ»t l’avancement de la date butoir de ces nĂ©gociations. Le ministre a appelĂ© les distributeurs Ă  le tenir informĂ© si ces nĂ©gociations, qui doivent se traduire par une baisse des prix en rayon, n’avancent pas assez vite.

Bouton retour en haut de la page
Fermer