[GOOGLE NEWS MÉDIAS] 🔵 Droits TV : l’étau se resserre pour Labrune, il fait une promesse folle ! – Shango Media
MĂ©dias Sportifs

[GOOGLE NEWS MÉDIAS] 🔵 Droits TV : l’étau se resserre pour Labrune, il fait une promesse folle !

Zapping But! Football Club Ligue 1 : top 10 du bilan financier des clubs

La question des droits télé n’est pas la seule qui gangrène l’actualité du football français. Selon L’Équipe, le train de vie de la Ligue fait également grincer des dents chez les présidents de Ligue 1, dont Laurent Nicollin, président de Montpellier et du syndicat des clubs Foot Unis (pourtant proche de Vincent Labrune).

Trois axes principaux sont ciblés par les critiques : l’achat du nouveau siège de l’instance, les nombreuses embauches au sein de LFP Media, la filiale commerciale de la Ligue, et le salaire de Labrune. Pour ses détracteurs, le salaire du président de la Ligue est aujourd’hui le symbole du train de vie coûteux de l’instance. Le 15 octobre 2020, le conseil d’administration de la LFP lui avait ainsi octroyé un salaire de 30 000 euros brut mensuels sur quatorze mois, soit 420 000 annuels (frais de déplacements, d’hôtellerie et de restauration étant à la charge de la LFP).

Labrune prĂŞt Ă  s’asseoir sur sa prime exceptionnelle !

Aussi, il est prévu qu’en cas de départ, l’ancien président de l’OM empoche deux ans de salaire sur la base des douze derniers mois (bonus inclus). Devant la mission d’information du Sénat qui enquête actuellement sur les fonds d’investissement dans le foot, Labrune a assuré qu’en cas de départ, il ne voulait pas bénéficier, dans le calcul de ses indemnités, de sa prime exceptionnelle. Et a assuré qu’un prochain conseil d’administration allait formaliser cet engagement.

Inscrivez-vous chez Genybet pour bĂ©nĂ©ficier de 250€ de bonus de bienvenue !

Pour résumer

Lors du collège de L1 samedi dernier, des présidents de club ont pointé les coûts de fonctionnement de la LFP. Le sujet sera de nouveau abordé ce vendredi en réunion et risque de désarçonner le président Vincent Labrune.

Bastien Aubert
Bouton retour en haut de la page
Fermer