FRANDROID 🔵 Test du Philips Fidelio L4 : dans la cour des grands casques – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

FRANDROID 🔵 Test du Philips Fidelio L4 : dans la cour des grands casques

Test Philips Fidelio L4
Le casque Philips Fidelio L4 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Le casque Philips Fidelio L4 arrive sur le marchĂ© des casques Bluetooth Ă  rĂ©duction de bruit active sur la pointe des oreillettes. Alors que la majoritĂ© des fabricants sortent la grosse artillerie marketing pour vendre leurs casques et Ă©couteurs, Philips y est allĂ© avec le dos de la cuillère, oubliant mĂŞme d’évoquer que son casque possède un mode Audio Spatial et peut recevoir de la musique via USB sans la moindre perte de qualitĂ©. On vous explique pourquoi le Fidelio L4 est un excellent casque qui mĂ©rite qu’on s’y intĂ©resse.

Philips Fidelio L4 Fiche technique

Modèle Philips Fidelio L4
Format Casque sans fil
Batterie amovible Non
Microphone Oui
RĂ©duction de bruit active Oui
Autonomie annoncée 50 heures
Type de connecteur USB Type-C
Poids 330 g
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec des écouteurs prêtés par Philips.

Philips Fidelio L4 Pratique et confortable

Le Philips Fidelio L4 est un bon gros casque circum-aural tout en rondeurs, aux lignes plutĂ´t plaisantes. Son grand arceau est intĂ©gralement rembourrĂ© de mousse Ă  mĂ©moire de forme et recouvert d’un cuir synthĂ©tique. Philips a pensĂ© aux grandes tĂŞtes comme aux petites et son casque semble convenir Ă  toutes les morphologies. Qu’on ait de petites oreilles ou des feuilles de chou, le Fidelio L4 leur offre beaucoup de place. C’est donc un casque confortable, qu’il est facile de porter des heures durant sans fatigue. De ce point de vue, le seul reproche qu’on puisse lui adresser concerne son inertie, pas gĂŞnante, mais perceptible lors des mouvements de tĂŞte rapides. Si vous n’avez pas prĂ©vu de faire du sport avec le L4, c’est toutefois un point nĂ©gligeable.

Test Philips Fidelio L4
L’arceau est intĂ©gralement recouvert de cuir synthĂ©tique // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Les diffĂ©rents boutons et prises sont rĂ©partis sur les coques du casque, celle de gauche abritant une entrĂ©e ligne mini-jack 2,5 mm ainsi que les boutons d’invocation de l’assistant vocal et de rĂ©duction de bruit active, tandis que celle de droite reçoit le port USB-C de charge et le bouton de mise sous tension. Le reste des commandes est confiĂ© Ă  une zone tactile logĂ©e sur la coque droite.

Test Philips Fidelio L4

Philips fournit une boĂ®te de rangement semi-rigide, un câble mini-jack et un câble USB-A vers USB-C. Ce dernier mesure seulement 20 cm et n’est guère pratique lorsque le chargeur utilisĂ© est branchĂ© Ă  une prise murale basse et inutilisable pour Ă©couter de la musique en mode USB avec un ordinateur ou un smartphone. On aura tout intĂ©rĂŞt Ă  le remplacer.

Philips Fidelio L4 Des fonctions cachées

Le Philips Fidelio L4 est une rĂ©ussite ergonomique. La rĂ©partition des contrĂ´les entre boutons et zone tactile limite le nombre de boutons, qu’on apprend vite Ă  localiser. Ils tombent naturellement sous les pouces et sont simples Ă  manĹ“uvrer. La zone tactile est paramĂ©trĂ©e pour ne pas rĂ©agir aux pressions involontaires. Pour mettre la lecture en pause ou la relancer, il faut en effet tapoter deux fois sur la zone. Une simple pression ne produit aucun effet. Pratique, le fait de plaquer la paume de la main sur la zone tactile active au bout de 2 secondes le mode transparence : le volume d’écoute est abaissĂ© et l’on entend au travers des microphones de conversation. Pour ajuster le volume, il suffit de glisser le doigt de bas en haut et inversement. Chaque glissement augmente ou diminue le volume d’un palier. Grâce Ă  un capteur infrarouge dans la coque droite, la lecture peut ĂŞtre interrompue automatiquement lorsque le casque est Ă´tĂ©.

Test Philips Fidelio L4
Le casque Philips Fidelio L4 est très agrĂ©able Ă  porter // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Pour aller plus loin dans l’exploration des fonctionnalités du casque, il faut utiliser l’application de contrôle « Casque Philips ». On peut alors programmer le bouton de réduction de bruit active pour qu’il propose ou non le mode bruit ambiant (sans besoin de poser sa paume sur la coque), désactiver éventuellement la zone tactile ou la mise en pause automatique (liée au capteur IR).

Un mode Audio Spatial qu’on n’attendait pas

Philips ne communique pas dessus, mais le Fidelio L4 dispose d’un mode de spatialisation du son (Audio Spatial), qui permet d’agrandir la scène sonore. Bonne nouvelle, ce post-traitement numĂ©rique est très bien dosĂ© et totalement convaincant. Le mixage original du titre Ă©coutĂ© n’est pas trahi, ni dĂ©lirant (pas de voix pincĂ©es ni de sons suraigus), mais au contraire vraiment amĂ©liorĂ©, avec plus de profondeur dans l’axe central et globalement une meilleure aĂ©ration. Des fonctions quasiment cachĂ©es dans les paramètres avancĂ©es de l’app qui fonctionnent aussi bien, on voudrait en dĂ©couvrir plus souvent.

Philips Fidelio L4
Le casque est pliable Ă  plat // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Sur la page d’accueil de l’app se trouvent les rĂ©glages avancĂ©s de l’ANC (on y revient) ainsi qu’un Ă©galiseur Ă  six bandes de frĂ©quences et quatre profils : grave, voix, puissant et « tripler Â» (qui booste l’extrĂŞme aigu). C’est amplement suffisant pour ajuster Ă©ventuellement la signature tonale du casque Ă  ses goĂ»ts, bien qu’elle soit par dĂ©faut tout Ă  fait excellente. Le mode « grave » rajoute ce qu’il faut de basses frĂ©quences pour celles et ceux qui aimeraient se faire masser les tympans.

Paré pour le Bluetooth LE Audio

Le Philips Fidelio L4 est Ă©quipĂ© d’un contrĂ´leur Bluetooth de dernière gĂ©nĂ©ration et supporte une grande variĂ©tĂ© de codecs. Si avec les sources Apple on est limitĂ© Ă  la transmission AAC — au demeurant très bonne — les smartphones Android notamment pourront bĂ©nĂ©ficier du codec Sony LDAC, qui compresse moins la musique. Surprise, le codec LC3 est supportĂ©, mais il faudra pour en profiter utiliser le casque avec l’un des rares smartphones compatibles Bluetooth LE Audio (Google Pixel 7/8, Samsung Galaxy S23, Samsung Galaxy Z Fold 4 ou Galaxy Z Flip 4). Je n’ai pas Ă©tĂ© en mesure de tester le casque en transmission LC3, mais il ne faut pas s’attendre Ă  monts et merveilles, ce codec utilisant comme les autres une compression dĂ©tĂ©riorante. Sa prise en charge est nĂ©anmoins une bonne nouvelle, car il ouvre potentiellement la voie Ă  la transmission de titres en audio multicanal. Reste Ă  savoir si les services de musique proposant de la musique en Dolby Atmos, les fabricants des smartphones prĂ©citĂ©s et Philips mettront Ă  terme Ă  jour leurs applications respectives pour exploiter Ă  fond le codec LC3.

La liaison Bluetooth est solide et je n’ai rencontrĂ© aucun problème au travers d’une cloison mince ou un plancher bois jusqu’à 10 mètres de distance. La latence est modĂ©rĂ©e et le retard du son sur l’image dans les jeux vidĂ©o est Ă  peine perceptible, en tout cas peu gĂŞnant. Évidemment, la synchronisation est parfaite en lecture vidĂ©o. Enfin, le casque peut gĂ©rer la connexion simultanĂ©e Ă  deux sources Bluetooth.

Philips Fidelio L4 Une réduction de bruit convaincante

Le Philips Fidelio L4 dispose d’un système d’annulation des bruits extĂ©rieurs parasites, afin d’amĂ©liorer le confort d’écoute. Deux modes de fonctionnement sont proposĂ©s, l’un manuel et l’autre automatique. Dans le premier cas, c’est l’utilisateur qui ajuste le niveau d’intensitĂ© de la rĂ©duction de bruit dans l’application mobile, tandis que dans le second ce niveau est rĂ©glĂ© dynamiquement, en fonction du niveau de bruit ambiant. Si cette ANC adaptative prĂ©sente un intĂ©rĂŞt pour l’autonomie de la batterie du casque, elle n’en a guère pour l’auditeur tant les premiers paliers d’attĂ©nuation sont faibles et donc inutiles. Autre bĂ©mol : un souffle est clairement audible lorsque l’ANC fonctionne et qu’aucune musique n’est jouĂ©e. Rassurez-vous, on ne l’entend plus pendant l’écoute musicale.

Test Philips Fidelio L4
La connectique du Philips Fidelio L4 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Dans l’absolu, la rĂ©duction de bruit fait un travail honorable d’isolation quand elle est poussĂ©e manuellement au maximum. Comme souvent, ce sont surtout les bruits graves dont l’intensitĂ© est rĂ©duite (bruit de roulage d’un tram, ronronnement d’un moteur de voiture…), les sons les plus clairs parvenant inĂ©vitablement aux oreilles. Le Philips Fidelio L4 ne dĂ©trĂ´ne ainsi pas les casques Bose ou Sony, rĂ©fĂ©rences du marchĂ© en la matière. Son ANC demeure nĂ©anmoins un atout, ne serait-ce que chez soi pour attĂ©nuer les conversations autour de soi, ou encore lorsqu’on cuisine pour calmer les ardeurs d’une hotte et d’un vieux lave-vaisselle.

Les microphones utilisés pour l’ANC le sont également pour le mode transparence. Grâce à ce dernier, on peut entendre clairement ce qui se passe autour de soi et tenir une conversation sans devoir ôter le casque. Un bémol néanmoins, il y a pas mal de souffle lorsque ce mode est actif.

Philips Fidelio L4 Un son de référence

J’ai testĂ© le Philips Fidelio L4 en Bluetooth avec diffĂ©rents smartphones (Android, iPhone) ainsi que via ses entrĂ©es ligne numĂ©rique USB et ligne analogique. S’il existe des diffĂ©rences selon la liaison choisie, la ligne USB, sur le papier la plus qualitative, ne justifie pas d’y recourir systĂ©matiquement pour profiter d’un excellent son. En Bluetooth AAC avec un iPhone 2020 SE, on ne boude pas son plaisir.

Test Philips Fidelio L4
Un plaisir Ă  Ă©couter // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Je ne m’attendais pas du tout Ă  ce que Philips propose un casque qui coche tant de cases, au point de procurer un plaisir auditif permanent, peu importe ce qu’on lui donne Ă  jouer. Au-delĂ  de la balance tonale douce et agrĂ©able, ce sont les capacitĂ©s dynamiques tout Ă  fait exceptionnelles qui interpellent. Le rĂ©gime transitoire des transducteurs conjuguĂ© aux qualitĂ©s des amplis intĂ©grĂ©s permet une superposition dĂ©licate des diffĂ©rents Ă©lĂ©ments sonores. Sa signature tonale est très homogène : le grave est prĂ©cis et gĂ©nĂ©reux jusque très bas en frĂ©quence, le mĂ©dium rapide et Ă©quilibrĂ©, l’aigu soyeux et fluide.

Test Philips Fidelio L4
La courbe de rĂ©ponse du Philips Fidelio L4 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

La rĂ©ponse en frĂ©quence est Ă©loquente. Le registre grave est explorĂ© avec puissance jusqu’aux limites de l’audible, avec une bosse de prĂ©sence de 30 Ă  40 Hz — très agrĂ©able — et un petit rebond entre 100 et 200 Hz pour donner un peu de nervositĂ© aux percussions. Le registre mĂ©dium est assez linĂ©aire dans sa partie basse (les voix sont harmonieuses) et s’accidente nĂ©anmoins passĂ© 1 kHz. La « vilaine » bosse Ă  2 kHz, thĂ©oriquement problĂ©matique car elle correspond Ă  la frĂ©quence de rĂ©sonance de notre conduit auditif, n’occasionne aucune gĂŞne en pratique. On s’habitue Ă  ce pic de prĂ©sence, finalement lĂ©ger et surtout exempt de duretĂ©, preuve que les membranes des transducteurs sont très bien amorties. Le pic Ă  5 kHz apporte de la luminositĂ©, tout comme celui Ă  12 kHz. Et puis, ces variations de niveau passent crème, car ce casque passe comme un Ă©clair d’une frĂ©quence Ă  une autre, donnant Ă  l’auditeur une sensation de justesse et de rĂ©alisme. Au final, les timbres sont bien respectĂ©s en pop, jazz, rock ou tout autre style de musique.

  • Grave : extension parfaite, avec une puissance perceptible dans l’infragrave et de la rapiditĂ© dans la partie haute du registre
  • MĂ©dium : de jolies voix, de la rĂ©activitĂ© et aucune duretĂ© d’aucune sorte
  • Aigu : bien placĂ© vis-Ă -vis des frĂ©quences mĂ©diums, fluide et sans excès de brillance

RĂ©gime transitoire et scène sonore du Philips Fidelio L4

Le Fidelio L4 jouit d’un comportement dynamique premium. Il sait restituer les petits Ă©carts dynamiques avec minutie et va surprendre en cela plus d’un mĂ©lomane. Pas besoin d’avoir des oreilles surentraĂ®nĂ©es Ă  l’écoute musicale pour s’en rendre compte : c’est aussi flagrant sur une belle prise de son de Gregory Porter que sur des mixages plus brouillons de musique pop. Tout fait sens. Un morceau très difficile comme Girls Just Wanna Have Fun met en lumière la capacitĂ© du L4 Ă  se jouer de tous les pièges. L’important tassement dynamique du mixage, la sonoritĂ© mĂ©tallique de la batterie Ă©lectronique, Cyndi Lauper qui chante aussi fort qu’elle peut… ce titre est entraĂ®nant mais Ă©prouvant pour les oreilles. Pas avec ce casque. Dès l’intro, on est saisi par sa capacitĂ© d’analyse, le placement des diffĂ©rents instruments et, surtout, la sĂ©paration entre chaque plan sonore. Une guitare et une basse au centre, une autre Ă  gauche, un synthĂ© devant, un autre Ă  droite, tous jouant fort et malgrĂ© cela l’auditeur suit le jeu de chacun des instruments sans forcer son attention.

Test Philips Fidelio L4
Le capteur de port du Philips Fidelio L4 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Dernier bon point : ce casque peut jouer très très fort sans que l’auditeur ne dĂ©plore de tassement dynamique, mĂŞme lorsque le mode de renforcement des graves est actif. Sympa pour se faire masser les tympans.

Philips Fidelio L4 Des appels de bonne qualité

Le Philips Fidelio L4 est Ă©quipĂ© de filtres de rĂ©duction des bruits environnants et du vent lors des appels tĂ©lĂ©phoniques. Le fabricant insiste sur la qualitĂ© de ces appels et force est de reconnaĂ®tre qu’elle est au rendez-vous. Le processeur de traitement a un lĂ©ger temps de retard Ă  l’allumage et une paire de secondes dĂ©file avant que les bruits qui entourent l’utilisateur soient efficacement rĂ©duits.

Test Philips Fidelio L4
Un casque valable pour les appels tĂ©lĂ©phoniques // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Lors des différents appels que j’ai passés, ma voix était très bien extraite du bruit de fond et l’on m’entendait donc très bien. Réciproquement, j’entendais parfaitement mon interlocuteur. Notez que l’app de contrôle propose de bénéficier d’un retour audio de sa propre voix.

Philips Fidelio L4 Une autonomie d’enfer

Grand format oblige, la batterie de 800 mAh embarquĂ©e dans le Philips Fidelio L4 lui confère une autonomie stellaire. AnnoncĂ©e Ă  40 heures ANC active et Ă  50 heures sans rĂ©duction de bruit, elle s’établit selon mes mesures dans ces eaux, Ă  38 heures ANC en marche (niveau max) et avec un lĂ©ger renforcement du grave, Ă  50 % du volume. C’est tout bonnement excellent et en tout cas amplement suffisant pour tenir la journĂ©e entière. Le casque peut en outre continuer Ă  fonctionner lorsqu’il est en charge. Sur ce point, il faut environ 2 heures pour refaire le plein de la batterie, et si cette dernière a Ă©tĂ© complètement vidĂ©e, seulement un quart d’heure pour retrouver une dizaine d’heures d’autonomie.

Philips Fidelio L4 Prix et date de sortie

Le casque Philips Fidelio L4 est disponible en coloris noir au prix de 349 euros.

OĂą acheter Le

Philips Fidelio L4 au meilleur prix ?
Bouton retour en haut de la page
Fermer