FRANDROID 🔵 Ces chiffres prouvent que les voitures Ă©lectriques chinoises vendues en Europe ne sont pas si chinoises que ça – Shango Media
HighTech-FRNews-FRONT-FR

FRANDROID 🔵 Ces chiffres prouvent que les voitures électriques chinoises vendues en Europe ne sont pas si chinoises que ça

Avec près de 20 000 exemplaires vendus en Europe sur le seul mois de fĂ©vrier, la Tesla Model Y reste en tĂŞte du classement. Mais gare aux voitures Ă©lectriques chinoises…

Tesla Model Y // Source : Tesla

Si les spécialistes avaient prévenu que Tesla se ferait chahuter par la concurrence chinoise, tout semble aller pour le mieux pour la firme. Certes, elle s’est fait dépasser par son rival BYD en ce début d’année, mais elle affiche toujours des résultats satisfaisants.

Encore au sommet

Et pour cause, le constructeur américain a battu son record d’immatriculations l’an dernier et est resté le numéro 1 de l’électrique mondial. Une belle performance pour la firme, grâce notamment au succès de sa Model 3 restylée ainsi que de sa Model Y, et même si les prix sont légèrement repartis à la hausse au cours des dernières semaines. Tesla reste en tête du classement des ventes en Europe, comme l’indique le communiqué de Jato.

Si la Model Y n’a pas été la voiture la plus vendue sur le Vieux Continent au mois de février 2024, dépassée de peu par la Dacia Sandero, elle se place sur la 2ème marche du podium. Ce ne sont pas moins de 19 760 exemplaires qui ont été immatriculés sur cette période dans l’ensemble de l’Europe. Ce qui permet au SUV d’être la voiture électrique la plus vendue sur ce marché. Et ce avec des immatriculations en hausse de 8 % par rapport à l’an dernier.

La star de la marque est alors suivie par un autre modèle de la firme d’Elon Musk. Il s’agit de la Tesla Model 3, qui reste cependant largement en retrait, avec « seulement Â» 7 912 exemplaires vendus. On note nĂ©anmoins une hausse de 71 % des immatriculations en un an, sans doute grâce au restylage, que nous avions pu dĂ©couvrir lors du salon de Munich au mois de septembre. La berline reste l’une des plus abordable du marchĂ©, bien qu’elle ne soit plus Ă©ligible au bonus Ă©cologique de 4 000 euros.

Sur la 3ème marche du podium, nous retrouvons la Peugeot e-208 avec ses 5 322 immatriculations. La citadine électrique, que nous avions récemment essayée fut la voiture zéro-émission (à l’échappement) la plus vendue en France au mois de janvier dernier, dépassant la Tesla Model Y. Elle est ici suivie par la MG 4 (5 231 exemplaires), dont les ventes ont augmenté de 93 % en un an. Preuve que les voitures chinoises séduisent de plus en plus.

L’Empire du Milieu contre-attaque

Mais les plus grosses progressions sont signées de BMW, avec une i4 qui voit ses ventes grimper de 120 % en un an, tandis que le nouvel iX1 a augmenté de 121 % sur la même période. En revanche, c’est une grosse déception pour la Fiat 500 électrique, ainsi que sa déclinaison Abarth que nous avions essayée l’an dernier. Et pour cause, les ventes des deux versions ont chuté de 37 % en un an. On note également l’arrivée du nouveau Volvo EX30 dans le classement, que nous avons récemment pu conduire.

Selon Jato, les autos essence ont représenté 61 % des ventes de voitures neuves au mois de février, contre 62 % sur le même mois en 2019. Ce qui montre que les automobilistes ne sont pas encore tous prêts à passer à cette motorisation, notamment en raison du prix et de l’autonomie. Néanmoins, on note que les constructeurs chinois prennent quant à eux de plus en plus d’importance. Les ventes d’électriques made in China ont en effet augmenté de 8 % en janvier et février. La part de marché des voitures électrique en Europe atteint 13,2 %. En stagnation par rapport à 2023.

MG4 XPower // Source : Frandroid

Cependant, 44 % des ventes de voitures électriques fabriquées en Chine ont été faites par des constructeurs occidentaux tels que Tesla, Volvo et Dacia. Tandis que 40 % ont été enregistrées par MG. Le reste des marques chinoises n’a représenté que 16 % des ventes, un chiffre qui augmente cependant au fil des années. Car les marques venues de l’Empire du Milieu sont de plus en plus nombreuses, à l’image de Nio ou encore Xpeng, sans parler bien sûr de BYD.

C’est d’ailleurs pour freiner cette invasion que l’Union européenne a dévoilé quelques mesures, et pourrait augmenter les droits de douane. Et ce alors que la France a supprimé le bonus écologique pour les voitures produites en Chine.

Ventes de voitures électriques en Europe en février 2024

ModèleImmatriculations
Tesla Model Y19 940
Tesla Model 37 912
Peugeot 2085 322
MG 45 231
Volvo XC404 604
BMW i43 748
Volvo EX303 670
BMW iX13 545
Skoda Enyaq3 252
Fiat / Abarth 500e3 045


Bouton retour en haut de la page
Fermer