FRANCE INFO 🔵 « Un film assez insoutenable » : après la diffusion du documentaire d’Aymeric Caron sur Gaza, les dĂ©putĂ©s rĂ©agissent – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

FRANCE INFO 🔵 « Un film assez insoutenable » : après la diffusion du documentaire d’Aymeric Caron sur Gaza, les dĂ©putĂ©s rĂ©agissent

Un documentaire sur la situation Ă  Gaza, proposĂ© par Aymeric Caron, Ă©tait projetĂ© Ă  l’AssemblĂ©e nationale ce 29 mai. Un film « assez insoutenable » rĂ©agit le dĂ©putĂ© LFI de la cinquième circonscription des Bouches-du-RhĂ´ne Hendrik Davi. Un film vu par seulement une quinzaine de dĂ©putĂ©s sur les 577 que compte l’hĂ©micycle.

Ce mercredi 29 mai Ă©tait projetĂ© Ă  l’assemblĂ©e nationale un documentaire intitulĂ© Gaza depuis le 7 octobre, proposĂ© par le dĂ©putĂ© LFI Aymeric Caron. Un film d’1h30 qui « tĂ©moigne du quotidien des Gazaouis depuis sept mois, sous les bombes et les tirs », depuis les attaques du 7 octobre, comme le dĂ©finit Aymeric Caron. Des images diffusĂ©es au lendemain de l’exclusion du dĂ©putĂ© marseillais LFI SĂ©bastien Delogu de l’assemblĂ©e nationale pour avoir brandi un drapeau palestinien dans l’hĂ©micycle. 

Seuls une quinzaine de dĂ©putĂ©s ont participĂ© hier Ă  la projection du film, parmi les 577 que compte l’AssemblĂ©e nationale. Parmi ces derniers, le dĂ©putĂ© LFI de la cinquième circonscription des Bouches-du-RhĂ´ne Hendrik Davi. Â«Â MĂŞme s’il ne montre pas l’horreur en permanence, c’est un film assez insoutenable, qui ne doit pas je pense ĂŞtre montrĂ© Ă  un public non averti », rĂ©agit le dĂ©putĂ© ce mercredi 30 mai au matin. 

Le film reprend une succession d’images venues des rĂ©seaux sociaux, « qui ne sont pas diffusĂ©s par le Hamas ». Certaines proviennent Ă©galement des mĂ©dias traditionnels, comme la chaĂ®ne Al Jazeera. 

« Je m’Ă©tais protĂ©gĂ© jusque-lĂ  un peu de ces images, donc je les dĂ©couvre, exprime le dĂ©putĂ©. Il y a toujours un risque, celui des images qui vĂ©hiculent des Ă©motions. » 

Cela a Ă©galement changĂ© un peu ma vision, parce que l’on dĂ©couvre le point de vue gĂ©nocidaire de certains ministres israĂ«liens, qui ont un discours de dĂ©shumanisation.

Hendrik Davi, député LFI des Bouches-du-Rhône

Ă  France 3 Provence-Alpes

« Pour eux, il n’y a pas d’innocent, il faut reprendre Gaza. Il y a un dĂ©sir de vengeance et d’extermination. Je n’utilisais pas le terme de gĂ©nocide, je prĂ©fĂ©rais parler de risque gĂ©nocidaire, mais cela a changĂ© mon point de vue ».  

« J’ai dĂ©cidĂ© d’assister Ă  cette projection car la souffrance des civils nous importe tous, qu’ils soient IsraĂ©liens ou Palestiniens, et pour rappeler Ă  tous les dĂ©putĂ©s LFI, que les premiers responsables de cette souffrance sont les terroristes du Hamas », a Ă©galement rĂ©agi le dĂ©putĂ© RN Julien Odoul auprès de nos confrères d’I24 news. 

D’autres images des massacres du Hamas lors de l’attaque du 7 octobre avaient Ă©tĂ© diffusĂ©es Ă  l’AssemblĂ©e nationale en novembre dernier. Les 120 membres du groupe d’amitiĂ© France-IsraĂ«l les avaient visionnĂ©s, dont Lionel Royer-Perreaut, dĂ©putĂ© Renaissance de la sixième circonscription des Bouches-du-RhĂ´ne. 

Il n’a quant Ă  lui pas assistĂ© Ă  la projection. « J’Ă©tais au mĂŞme moment dans l’hĂ©micycle pour l’examen du projet de loi sur la fin de vie », rĂ©agit-il. Sur la question de la diffusion d’images sur le quotidien des Palestiniens, il rĂ©agit : « des atrocitĂ©s restent des atrocitĂ©s… Que les victimes soient israĂ©liennes ou palestiniennes. Et je trouve plutĂ´t sain que les deux visions soient prĂ©sentĂ©es au parlement qui est le temple de la dĂ©mocratie. Pour le reste, je suis très vigilant Ă  Ă©viter toute instrumentalisation politique qui mènerait Ă  disloquer la nation. C’est en cela que je ne partage pas la conflictualisation du dĂ©bat public conceptualisĂ© par LFI Ă  des fins Ă©lectorales »

Bouton retour en haut de la page
Fermer