FRANCE INFO 🔵 Toulouse : un homme mis en examen pour un viol aux urgences de l’hĂ´pital universitaire – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

FRANCE INFO 🔵 Toulouse : un homme mis en examen pour un viol aux urgences de l’hĂ´pital universitaire

Une information judiciaire a été ouverte lundi pour viol sur personne vulnérable.

France Télévisions


Publié



Temps de lecture : 1 min

Les urgences de l'hĂ´pital Purpan de Toulouse, le 13 juin 2022. (REMY GABALDA / MAXPPP)

Un trentenaire accusĂ© du viol samedi d’une jeune femme de 18 ans dans les toilettes du service des urgences du Centre hospitalier universitaire (CHU) Purpan de Toulouse a Ă©tĂ© mis en examen et placĂ© en dĂ©tention provisoire, annonce mardi 13 fĂ©vrier le parquet. Les faits se seraient produits samedi aux alentours de 23 heures, selon le parquet.

La victime, qui s’Ă©tait prĂ©sentĂ©e aux urgences, Ă©tait sortie fumer une cigarette lorsque le suspect, un homme sans domicile fixe âgĂ© de 30 ans, l’a accostĂ©e. « Ils ont commencĂ© Ă  Ă©changer. Il lui a demandĂ© oĂą Ă©taient les toilettes. Elle lui a montrĂ© les toilettes et elle explique qu’après, il l’a violĂ©e », a prĂ©cisĂ© le parquet de Toulouse. Une information judiciaire a Ă©tĂ© ouverte lundi pour viol sur personne vulnĂ©rable. Ce sont les services de sĂ©curitĂ© de l’hĂ´pital qui ont interpellĂ© le suspect et l’ont mis Ă  disposition de la police.

Le CHU a prĂ©cisĂ© mardi qu’une seconde patiente avait Ă©tĂ© victime d’une agression sexuelle le mĂŞme soir, dans le mĂŞme service, mais soulignĂ© que « ces deux signalements n’ont pas de lien entre eux » et que « les circonstances sont diffĂ©rentes ». Dans ce deuxième cas, une patiente hospitalisĂ©e aux urgences « aurait Ă©tĂ© agressĂ©e par un autre patient lui aussi pris en charge par ce service », ajoute l’hĂ´pital.

« Le personnel soignant, qui a constatĂ© la prĂ©sence du patient aux cĂ´tĂ©s de cette patiente, est immĂ©diatement intervenu afin d’Ă©loigner celui-ci et de s’assurer de l’Ă©tat de santĂ© de la jeune femme », selon le CHU. Les patientes ont Ă©tĂ© prises en charge pour un soutien psychologique et les familles ont Ă©tĂ© rencontrĂ©es par l’Ă©quipe mĂ©dicale et la direction. Un accompagnement psychologique a Ă©galement Ă©tĂ© mis en oeuvre pour les professionnels du service et la direction a rencontrĂ© mardi des reprĂ©sentants du personnel, selon la mĂŞme source.

Bouton retour en haut de la page
Fermer