FRANCE INFO 🔵 Royaume-Uni : dĂ©fections en cascade dans le camp conservateur Ă  l’approche des Ă©lections lĂ©gislatives – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

FRANCE INFO 🔵 Royaume-Uni : défections en cascade dans le camp conservateur à l’approche des élections législatives

DĂ©jĂ  très en retard dans les enquĂŞtes d’opinion, les conservateurs ont complètement ratĂ© leur première semaine de campagne et le Premier ministre paraĂ®t de plus en plus isolĂ©.

Radio France


Publié



Temps de lecture : 1 min

"Le temps du changement est venu", assure Keir Starmer (D), le chef de file du Labour donné favori dans les sondages pour les législatives en Grande-Bretagne face au parti conservateur du Premier ministre Rishi Sunak (G). (DARREN STAPLES,JUSTIN TALLIS / POOL/AFP)

Le Parlement britannique est officiellement dissous jeudi 30 mai. Après des mois de suspense, la date du 4 juillet a finalement Ă©tĂ© retenue pour ces Ă©lections qui permettront de choisir les nouveaux dĂ©putĂ©s. Tous les sondages indiquent un changement de majoritĂ© et prĂ©disent une victoire Ă©crasante des travaillistes.

DĂ©jĂ  78 dĂ©putĂ©s conservateurs ont annoncĂ© qu’ils ne participeront pas Ă  cette Ă©lection. Parmi ces dĂ©fections tombĂ©es en cascade ces derniers jours, l’une d’elles a Ă©tĂ© particulièrement remarquĂ©e : celle de Lucy Allan qui a aussitĂ´t apportĂ© son soutien au candidat de Reform, le parti d’extrĂŞme droite, confortant l’impression d’un camp en pleine dĂ©bâcle.

Une impression renforcĂ©e quand Rishi Sunak dĂ©voile sa première grande proposition : un service national, civil ou militaire, pour les jeunes Britanniques. Jusque dans ses propres rangs, cette idĂ©e est Ă©trillĂ©e. 

Zac Goldsmith lui s’en prend frontalement au leader de son parti. Cet ancien ministre, membre de la chambre des Lords le juge responsable de « dĂ©gâts presque irrĂ©parables » au mouvement conservateur. Il prĂ©dit une lourde dĂ©faite et un exil de Sunak en Californie oĂą il passe rĂ©gulièrement des vacances dans un luxueux appartement qu’il possède. Et voilĂ  le Premier ministre en pleine campagne, obligĂ© de dĂ©mentir : « Ce n’est tout simplement pas vrai, assure-t-il. C’est ici chez moi. Mon Ă©quipe de foot vient d’ĂŞtre promue. J’espère bien la voir dans les annĂ©es qui viennent en Premier League ».

Le Premier ministre actuel ne pourra pas non plus compter sur le soutien de ses prĂ©dĂ©cesseurs. Celui de Liz Truss ne lui manquera pas : il l’Ă©trille rĂ©gulièrement dans ses discours. Theresa May fait partie des dĂ©putĂ©s qui passent la main et Boris Johnson a dĂ©jĂ  fait savoir qu’il serait Ă  l’Ă©tranger pendant la campagne.

Bouton retour en haut de la page
Fermer