FRANCE INFO 🔵 Paris 2024 : une « mini-ville » avec 900 bus et 2 000 chauffeurs… On a visitĂ© « le plus grand dĂ©pĂ´t de bus temporaire au monde » – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

FRANCE INFO 🔵 Paris 2024 : une « mini-ville » avec 900 bus et 2 000 chauffeurs… On a visitĂ© « le plus grand dĂ©pĂ´t de bus temporaire au monde »

Athlètes, Ă©quipes techniques, volontaires, fĂ©dĂ©rations sportives… En tout, 200 000 voyageurs vont ĂŞtre transportĂ©s dans des bus pendant les Jeux. Les vĂ©hicules seront rassemblĂ©s dans un lieu tenu secret d’une vingtaine d’hectares, au nord-est de Paris.

Radio France


Publié



Temps de lecture : 2 min

FRANCE INFO 🔵 Paris 2024 : une « mini-ville » avec 900 bus et 2 000 chauffeurs… On a visitĂ© « le plus grand dĂ©pĂ´t de bus temporaire au monde »

« Le plus grand dĂ©pĂ´t de bus temporaire au monde ». C’est comme cela que le ComitĂ© international olympique (CIO) prĂ©sente le lieu qui accueillera les bus qui circuleront pour les Jeux olympiques et paralympiques. Une vĂ©ritable flotte qui transportera tous les accrĂ©ditĂ©s.

Ce centre logistique de bus est aussi un lieu de vie pour les conducteurs, qui viennent de partout en France, de Normandie, du Beaujolais ou encore de banlieue parisienne. Il est chapeautĂ© par ĂŽle-de-France MobilitĂ©s et la RATP. Le coĂ»t de toutes ces installations est de 21 millions d’euros. Un endroit secret que franceinfo a pu dĂ©couvrir en avant-première.

« C’est un peu le cĹ“ur battant qui irriguera l’ensemble du système olympique », lance Pierre CunĂ©o, directeur des transports et mobilitĂ©s au comitĂ© d’organisation Paris 2024. Quelque part au nord de Paris, quelque 900 bus et cars seront bientĂ´t  garĂ©s sur une vingtaine d’hectares. Les athlètes seront transportĂ©s du village olympique aux centres d’entraĂ®nement en passant par les lieux de compĂ©tition. Â«Â Sur certains parcours, on va desservir des distances de plusieurs centaines de kilomètres, dĂ©crit Pierre CunĂ©o. Les bus, ici, ont vocation Ă  transporter les athlètes qui se rendront Ă  Châteauroux, Ă  Lille, pour les compĂ©titions de tir sportif, de basket et de handball. »

Athlètes, mais aussi Ă©quipes techniques, diffuseurs, volontaires, fĂ©dĂ©rations sportives ou encore arbitres. En tout, 200 000 voyageurs transportĂ©s par plus de 2 000 chauffeurs. Ils seront traçables au fil de leur voyage, visible par un petit point sur les Ă©crans du poste de commandement 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

Dans un petit prĂ©fabriquĂ©, 35 personnes travaillent derrière leur ordinateur. « C’est lĂ  que sont rĂ©alisĂ©es toutes les opĂ©rations de rĂ©gulation : en temps rĂ©el au premier rang, de planification pour le jour suivant au deuxième rang, pour chacun des trois opĂ©rateurs, Keolis Ă  gauche, Transdev au milieu et Lacroix-Savac tout Ă  droite », rĂ©capitule Claire Baillet, en charge des transports des accrĂ©ditĂ©s chez ĂŽle-de-France mobilitĂ©s.

Cet endroit est aussi une « mini-ville », disent les transporteurs. Il y a une cantine, des lieux de repos et des douches pour ces chauffeurs logĂ©s pas très loin, mais originaires d’ailleurs en France. Il y a mĂŞme une fanzone pour suivre la compĂ©tition. Des chauffeurs sont encore en formation.

ValĂ©rie PĂ©cresse, la prĂ©sidente de la rĂ©gion ĂŽle-de-France, est venue rĂ©cemment les rencontrer, se fĂ©licitant : « Je sens que vous ĂŞtes motivĂ©s ! » MotivĂ©s certes, mais derrière « le plus grand dĂ©pĂ´t de bus temporaire au monde », la rĂ©alitĂ© du travail des chauffeurs refait surface. Sylvie Bolbec, conductrice de bus dans le Val-d’Oise depuis 16 ans, tente sa chance : « Est-ce que vous pouvez faire un petit geste pour nous augmenter un peu ? Parce que franchement, c’est un peu la misère au niveau de la paie. » Selon le ComitĂ© d’organisation des Jeux, une prime a Ă©tĂ© accordĂ©e aux conducteurs de bus, ceux qui ont fait une croix sur leurs vacances pour venir travailler pendant les Jeux.

Une fois les Jeux paralympiques terminĂ©s, le centre logistique sera dĂ©montĂ©. Les installations retourneront Ă  la location mais certaines, comme les stations de lavage, serviront Ă  des dĂ©pĂ´ts de bus d’ĂŽle-de-France MobilitĂ©s.

Bouton retour en haut de la page
Fermer